489 résultats trouvés

par dvins
27 juin 2017, 19:19
Forum : Partie 18
Sujet : Aux cinq compagnons
Réponses : 669
Vues : 5253

Re: Aux cinq compagnons

Désolé de faire mon méfiant mais du point de vue de Dridoc, vous n'êtes pas très rassurants :D
costjupial est sorti d'un démon et dégaine ses armes, Baron se téléporte et ressemble à un diable, c'est un peu trop pour le paladin :)
par dvins
27 juin 2017, 18:34
Forum : Partie 28
Sujet : [RP2] À la recherche de Nekim
Réponses : 34
Vues : 478

Re: [RP2] À la recherche de Nekim

Kaï, après avoir hésité à pister le gobelin fuyant, se rendit près de la charrette. Malheureusement, aucun des hommes n'était en vie. Devant ses yeux, la rôdeuse pouvait imaginer la scène qui s'était déroulé probablement une petite heure avant l'arrivée de nos compagnons au vu de la température des corps qui jonchaient le chemin.

Trois des hommes étaient de simples paysans, habillés avec des tissus rustres mais épais et des manteaux qui leur permettaient de lutter contre le froid de la région. Ils n'étaient pas armés mais l'un d'eux avait apparement tenté de se défendre en utilisant une hache qui était posée au sol, couverte de sang verdâtre puant de gobelin. Les corps étaient mutilés, tout d'abord tranchés par des épées, puis deux d'entre eux avaient le visage et les mains dévorées, probablemet par les belettes-charognard que les aventuriers avaient vu lors de leur arrivée.
Le quatrième homme, quant à lui, était habillé aux couleurs de la garde de Baldhiver et avait vraisemblablement mené un combat endiablé au vu de la quantité de blessures et de coupures sur son corps. Un flèche à l'empennage fait de plumes noires et courtes, peut-être celles d'un corbeau, était plantée profondément dans son ventre. Au vu des traces de sang gisant au sol, il est probable qu'il ait rampé sur quelques mètres, en direction de la scierie, puis qu'il se soit vidé de son sang devant les regards amusés des peaux vertes.

Il semblait évident que les hommes avaient été fouillés par les gobelins après leur mort : leurs poches étaient retournées et de petits objets gisaient près d'eux. On pouvait trouver une sorte d'amulette grossièrement taillée dans du bois, et quelques pièces de cuivre. Près de la charrette se trouvait les restes d'un petit coffret, mesurant environ 15cm x 10cm x 25cm, qui avait visiblement été fracassé et vidé de son contenu, quel qu'il ait pu être. La charrette, quant à elle, était chargée de planches de bois, parfaitement alignées et rangées.

De son côté, Shamilia se concentrait sur la fuite du gobelin, à l'aide de sa Choupette. Elle vit son rythme se ralentir, il était probablement épuisé par sa course effrénée, mais il continua à s'enfoncer dans l'immensité de la forêt, jusqu'à ce que Shamilia le perde de vue. À moins qu'il ne soit un parfait manipulateur et un maître de la discrétion, il ne montra aucune intention de faire demi-tour.

Shamilia s'approcha alors du cadavre de la belette et commença à observer sa tête, tentant tant bien que mal de ne pas se couvrir du sang encore chaud de la créature. Elle pu remarque plusieurs transformation étrange par rapport à l'animal original. Tout d'abord les dents de la créature étaient surdimensionnées. Elles n'étaient bien évidement par du niveau de celles d'un requin ou d'un loup, mais la dentition présentait des caractéristiques d'animal carnivore, grandes canines faites pour tuer, pré-molaires solides permettant de broyer les os... Shamilia remarqua aussi que les dents n'étaient pas toutes aussi développées les unes que les autres. On pouvait voir une certaine irrégularité et un manque flagrant de symétrie, ce qui était peu probable si la bête était née et avait grandi ainsi. Ensuite, il semblait que les muscles et les os du visage de la belette s'étaient déplacé pour faire place à cette dentition. Cela avait fait bouger les orbites de quelques centimètres vers le haut du crâne et les yeux de la créatures étaient enfoncés, ce qui lui donnait un regard perçant et méchant, même lorsque toute vie avait quitté la bête.

Après une pause pour reprendre son souffle, et tenter de chasser quelques visions d'horreur de son esprit, Shamilia reprit l'examen de la belette, en regardant son corps. Étonnamment, elle eu la même remarque que pour la dentition : toutes les pattes n'étaient pas de la même longueur, comme si elles avaient grandi de manière quasiment indépendante. Les griffes de l'animal étaient aussi plus développées que celles de l'original mais il semblait peu probables qu'elles servent à attaquer car les jointures des pattes et les articulations de la bête ne lui laissent probablement pas réaliser de mouvements très larges. Elles semblaient plutôt faites pour déchirer les chairs d'un corps sur lequel l'animal se tiendrait, ou pour creuser.

Il était clair que la bête avait été modifiée magiquement et tout laissait à penser que cette évolution était arrivée de manière soudaine ou rapide : la belette n'était pas née comme ça. Shamilia s'étonnait aussi du comportement de l'animal. Les belettes sont des animaux omnivores mais en général pacifiques et surtout, il ne se nourrissent jamais de cadavres et n'attaquent jamais des êtres plus gros qu'eux comme la fait ce spécimen. Il semble que leur comportement ait aussi été modifié, ce qui les aurait rendues plus agressives, et leur aurait donné les réflexes d'un charognard. Shamilia n'avait jamais entendu parler de modifications similaires, mais elle se souvenait avoir entendu parler de magiciens qui maîtrisaient l'art de la transmutation et qui étaient capables de modifier l'énergie et la matière, maniant l'étoffe brute de la création pour tenter d'atteindre la puissance des Dieux et de modeler le monde selon leur convenance. Il n'était pas impossible que quelqu'un ayant une grande maîtrise de ce type de magie puisse réaliser cela.

Les aventuriers estimaient qu'il leur restait environ une à deux heures de marche avant d'arriver à la scierie, si les indications de Somara étaient exactes. Le soleil était encore relativement haut dans le ciel, il leur restait encore probablement quelques heures avant qu'il ne se couche.

► Afficher le texte
par dvins
27 juin 2017, 17:24
Forum : Partie 18
Sujet : Aux cinq compagnons
Réponses : 669
Vues : 5253

Re: Aux cinq compagnons

Bienvenue dans le jeu costjupial et Baron :) Ça promet d'être chouette et je pense que nos personnages vont vivre de belles aventures ensemble ;) Enfin si Dridoc ne vous décapite pas avant.
par dvins
27 juin 2017, 17:11
Forum : Partie 18
Sujet : [Livre I - Chapitre VII] Délivrance
Réponses : 54
Vues : 868

Re: [Livre I - Chapitre VII] Délivrance

Les choses s'étaient enchaînées à une vitesse incroyable et le paladin ne savait plus où donner de la tête. Après tant de semaines passées dans la pénombre des entrailles de la terre, principalement dans le silence et l'immensité du vide qui les entourait, voilà que Dridoc et ses compagnons étaient plongés dans une bataille sanglante, bruyante, terrifiante, et déconcertante.

Dridoc tourna les yeux et vit son ami de toujours, Jacob, qui se trouvait au sol, entre la vie et la mort... Heureusement que Morgane l'avait sauvé des griffes de ce démon et ramené dans la sécurité relative du champignon géant dans lequel ils se trouvaient.

Sans perdre une seconde, Dridoc poussa Morgane hors du passage et se précipita sur Jacob. Il ferma doucement les yeux et entonna une courte prière chantée. Malgré le vacarme de la nuée d'insectes, Gwendoline et Morgane pouvaient reconnaître distinctement certaines paroles de l'un des chants que Dridoc avait composé lors de leur séjour dans les geôles du Roi Ankrishkanya. Celui-ci parlait de la valeur de l'amitié dans l'équilibre de la vie. Les mains de Dridoc se couvrirent d'une aura brillante qui enveloppa lentement le corps de Jacob et refermèrent certaines de ses blessures.

« Accroche toi à la vie Jacob... Nous avons besoin de toi... » murmura le Paladin en se relevant. Vous auriez pu jurer qu'il avait écrasé une larme au coin de son oeil.

Ils avaient presque vaincu le démon à la carcasse d'os, mais ils se trouvaient désormais à la merci d'un démon cornu à la peau de la couleur de la cendre et, sans que Dridoc ne s'en rende compte, la jeune fille que les aventuriers avaient sauvé s'était saisie de ses armes et brandissait maintenant ses lames acérées de manière intimidante. Et ce sans compter la présence de guerriers drows, ces redoutables elfes déchus que les dieux du Bien avaient banni et condamné à vivre dans les profondeurs.

En entendant les paroles du cornu, la vision du prêtre du temple d'Arluu apparut directement dans l'esprit de Dridoc. Et s'il s'agissait là d'une illusion ? Le paladin avait eu bien du mal à les distinguer lors de leur passage à Sisséa et il avait appris qu'elles pouvaient être traîtres.

Le sang de Dridoc ne fit qu'un tour et il brandit alors son épée en direction des deux nouveaux arrivés : « Par Lliira, qui êtes vous ?! »
À l'attention de la jeune fille, il ordonna : « Lâchez vos armes, fille du démon ! »
Pointant sa lame vers le cornu, il menaça : « Quant à toi, démon cornu, rends nous le pendule que tu as dérobé sur le champ ! »

En se tournant vers Morgane et Gwendoline : « Faites attention, celui là a des pouvoirs de téléportation, comme Jacob. »

► Afficher le texte
par dvins
27 juin 2017, 02:32
Forum : Partie 18
Sujet : [Livre I - Chapitre VII] Délivrance
Réponses : 54
Vues : 868

Re: [Livre I - Chapitre VII] Délivrance

Dridoc était persuadé qu'ils avaient l'ascendant sur ce démon et que la bataille était gagnée d'avance. Mais comme le disait Sirion dans sa grande sagesse, « ne vend pas les plumes de l'ours-hibou avant de l'avoir tué »... Une incantation résonna dans la cavité souterraine et une nuée d'insectes répugnants surgie de nulle part se matérialisa autour du groupe, les attaquant férocement.

Le paladin qui n'y voyait presque plus rien et sentit les morsures des insectes sur sa chair se jeta en arrière, attrapant au passage la jeune fille étendue au sol, et se réfugia dans le champignon qui leur avait servi d'abri. Il bouscula légèrement Gwendoline au passage : « Gwen, abritons nous ! »

Finalement, lorsqu'il sentit qu'il était sorti de la nuée ravageuse, il se retourna et tenta de voir où étaient ses amis. Il pouvait apercevoir la lumière de l'épée de Jacob mais ne distinguait aucun mouvement : « Morgane ! Jacob ! Où êtes-vous ? »

► Afficher le texte
par dvins
27 juin 2017, 02:13
Forum : Partie 28
Sujet : [HRP] Auberge de la licorne enrhumée
Réponses : 119
Vues : 1106

Re: [HRP] Auberge de la licorne enrhumée

Pour rappel, même pendant les posts RP, n'hésitez pas à faire des jets lorsque vous commencez à faire quelques chose, ça pourra vous aider :)

► Afficher le texte
par dvins
27 juin 2017, 02:10
Forum : Partie 28
Sujet : [RP2] À la recherche de Nekim
Réponses : 34
Vues : 478

Re: [RP2] À la recherche de Nekim

Tamas s'avança vers le corps du gobelin et le fouilla. La créature n'était pas bien équipée : ses armes et son armures étaient de mauvaise facture et rouillées par endroits, ce qui n'était pas forcément étonnant pour ce type de vermine. Dans ses poches le guerrier trouva quelques pièces, du pain rassis, et une étrange sculpture, très grossièrement réalisée, qui pouvait rappeler une tête de gobelin avec des yeux enflammés.

Le nain surmonta son dégoût pour le fouiller de manière plus intense et chercher une marque d'appartenance à une tribu mais ne vit aucune information ou signe distinctif particulier.

► Afficher le texte

Au loin, nos aventuriers entendirent les pas du dernier gobelin qui s'échappait dans la forêt...
par dvins
26 juin 2017, 22:47
Forum : Partie 18
Sujet : Aux cinq compagnons
Réponses : 669
Vues : 5253

Re: Aux cinq compagnons

Comment fonctionne le combat contre des nuées ? J'imagine mal qu'on doive écraser les insectes un par un mais je ne suis pas bien au courant des règles liées à ce type d'ennemi.
par dvins
26 juin 2017, 18:23
Forum : Partie 18
Sujet : [Livre I - Chapitre VII] Délivrance
Réponses : 54
Vues : 868

Re: [Livre I - Chapitre VII] Délivrance

Dridoc peine à comprendre ce qui se passe. Une jeune fille qui sort du ventre du démon, Jacob qui l'attaque, Orius qui tente de mordre Gwendoline... Le paladin est-il en train de perdre la tête ? Puis tout à coup le noir. Les ténèbres. Privé de sa vision, Dridoc utilise ses réflexes de guerrier et se laisse guider par son ouïe. Toutefois, ce qu'il entend le terrorise, les craquements d'os et les cris de douleur de Jacob le paralysent. Puis il entend la douce voix de Gwendoline et les ténèbres disparaissent. Certes, ce n'est pas parfait et la pénombre des souterrains ne leur permet pas de bien voir ce qui se passe mais Jacob les aide en relançant un sort de lumière.

Dridoc décide de suivre les instructions de Jacob et s'approche de la jeune fille. Il pose ses mains sur son corps et murmure une courte prière. Un halo bleu entoure alors le corps de la jeune femme et certaine de ses blessures se referment. Dridoc ne comprend toutefois pas ce qui se passe et décide de surveiller la jeune femme du coin de l'oeil. Elle semble être une victime mais ce démon semble être particulièrement fourbe et le paladin se demande si ce n'est pas un autre de ses pièges.

Il lance à Morgane : « Morgane, je m'occupe d'elle ! Tu peux aider Jacob ! »

► Afficher le texte
par dvins
26 juin 2017, 17:39
Forum : Partie 21
Sujet : La taverne onirique
Réponses : 164
Vues : 1314

Re: La taverne onirique

Comment gère-t-on les choses d'un point de vue pratique ? On est plus que 2 joueurs là. Par exemple, je pense que Faro pourrais détecter les pièges, ou crocheter la porte si besoin mais comment fait-on ? Dois-je lui demander en RP ? Ou vas-tu le jouer ?

Pour être honnête, je ne suis pas sûr de continuer la partie vu la tournure que ça prend (perte de presque tous les joueurs). Ce n'est pas contre toi Yok mais je ne veux pas investir du temps si il n'y a pas un certain rythme.
Quelles sont tes intentions Yok ? Comptes-tu lancer un recrutement maintenant ? Ou attendre septembre ?