1402 résultats trouvés

par dvins
19 juin 2018, 23:37
Forum : Partie 28
Sujet : [HRP] Auberge de la licorne enrhumée
Réponses : 1051
Vues : 8402

Re: [HRP] Auberge de la licorne enrhumée

Profite bien de ton déplacement !
Eymerich13 a écrit :
19 juin 2018, 22:48
dvins : pourras-tu nous donner une évaluation de la valeur des anneaux, broches ?
Je ne veux pas vous donner un prix car cela va grandement dépendre de l'endroit où vous comptez les revendre. Mais clairement ce sont des bijoux magnifiques et probablement très rares (l'art drow ne doit pas être très courant à la surface). Je te laisserai faire un jet d'intelligence si tu veux essayer d'estimer.
par dvins
19 juin 2018, 19:00
Forum : Partie 21
Sujet : [HRP] Au Soleil Levant
Réponses : 517
Vues : 3928

Re: [HRP] Au Soleil Levant

Tout à fait, je ne veux pas dicter à Zoran ce qu’il doit faire :)
par dvins
19 juin 2018, 17:25
Forum : Partie 21
Sujet : [RP 3] Le piège
Réponses : 239
Vues : 2578

Re: [RP 3] Le piège

Willibert pensait pouvoir sauver Marilla mais c'est finalement elle qui l'aide à se redresser alors que la douleur dans son bras se fait insoutenable. Le jeune homme, les yeux pleins de larmes voit ses amis partir en courant vers la lisière de la forêt et s'apprête à les suivre mais il n'aperçoit pas Ehvok. Le jeune homme regarde autour de lui « Ehvok ? Ehvok ! » Il aperçoit finalement le sacristain à l'entrée de la grange et celui-ci mentionne une porte démoniaque qui ouvre sur l'enfer : Ça y est, il a perdu la tête... pense Willibert. Je ne peux pas le laisser comme ça !

Il se déplace aux côtés d'Ehvok et le tire par la manche « Ehvok ne crie pas ainsi, tu vas attirer les montres ! Viens partons tant que nous le pouvons ! » En passant devant la porte ouverte, Willibert aperçoit le portail et reste bouche bée quelques secondes mais il continue : « Allez Ehvok ! Fuyons ! » et part en courant vers Edgar, Thibalde, Asha, et Marilla, en entraînant Ehvok avec lui.

► Afficher le texte
par dvins
19 juin 2018, 01:56
Forum : Partie 28
Sujet : [RP5] Six (mille) pieds sous terre
Réponses : 354
Vues : 3873

Re: [RP5] Six (mille) pieds sous terre

La drow réfléchit un instant et dit : « Vous pouvez m'appeler Vierna. » Elle ajoute avec un sourire moqueur : « Et je ne sers pas de Dieu, je sers mes propres intérêts ! »

Boltusin, Emen, et Dyespe entrent dans la salle, suivis de près par Thigriel, soutenu par Kush'mar, puis par Gulpi et Shamilia.

L'elfe lance d'une voix guillerette : « En avant, c'est par ici ! » et elle se dirige vers la porte du fond. Celle-ci débouche sur un couloir qui s'enfonce encore plus profondément dans les profondeurs de la terre. Une fois que tout le monde a passé de pas de la porte, l'elfe la barricade en plantant l'une des épées récupérées sur les drows mortes au dessus du loquet en bois et prend la tête de la troupe : « Ça ralentira ceux et celles qui vont nous poursuivre ! »

Pendant de longues minutes, peut-être même une bonne heure, nos héros suivent l'elfe dans un véritable dédale de portes, petites salles, et couloirs. Peu confiants, Boltusin et Conrad tentent de mémoriser chaque virage droite, gauche, droite, droite, porte du milieu, tout droit, droite... mais au bout d'un moment ils se rendent à l'évidence : ils sont complètement désorientés. Ils échangent un regard sombre... Gulpi, le regard renfrogné garde son épée à la main, s'attendant à voir surgir des assaillants de toute part mais le trajet se passe bien. Finalement, la troupe arrive devant une lourde porte de pierre.

Vierna chuchote : « Nous sommes sous le complexe de la Maison Barden, 48 maison de la cité. » Elle fait signe aux aventuriers de patienter et colle l'oreille à la porte : « J'entends des bruits de combat. De ce que je peux entendre, les nobles sont en train d'enseigner aux esclaves leur place dans la société mais ils semblent avoir du mal à prendre le dessus ... ce qui est bon pour nous ! Nous devrions pouvoir sortir sans rencontrer trop de résistance. Lorsque nous sortirons, suivez-moi et courrez en direction des stalagmites au fond de la cour. Notre salut se trouve derrière. »

Elle encoche une flèche à son arc et pousse la porte qui s'ouvre facilement pour déboucher dans la cour d'un immense manoir drow.

Image

La cour est remplie d'orques, de gobelins et de kobolds qui se battent contre une horde de guerriers drows. Les drows sont en sous-nombre mais ils semblent avoir l'avantage : leurs organisation, leur maîtrise du combat et leur cruauté leur permettent de prendre le dessus sur les esclaves.

Vierna traverse la cour à grands pas, décochant quelques flèches sur des drows, frappant un gobelin avec son arc, et elle rejoint les stalagmites assez rapidement. Nos héros la suivent, tentant d'éviter le combat mais rendant les coups quand ils y sont forcés. Les combattants sont trop occupés pour leur accorder la moindre attention et ils parviennent à traverser le champ de bataille sans aucune casse. Arrivés au niveau des stalagmites, Vierna dévoile un passage souterrain qui monte en pente douce et semble s'éloigner du coeur de la cité. Nos aventuriers s'y engouffrent et marchent pendant de longues minutes, avant d'arriver à une fourche. Vierna s'arrête et déclare : « Comme promis, je vous ai fait sortir sans encombre de la cité. C'est ici que nos chemins se séparent. » Elle ajoute avec un sourire « Je vous souhaite bien du courage... Prenez le chemin de droite, il vous mènera en direction de la cité gnome... je crois. » Gulpi s'avance de quelques pas et dit : « Je vois une caverne un peu plus loin, nous pourrons sûrement nous y abriter et prendre un peu de repos. »

► Afficher le texte
par dvins
18 juin 2018, 17:26
Forum : Partie 28
Sujet : [RP5] Six (mille) pieds sous terre
Réponses : 354
Vues : 3873

Re: [RP5] Six (mille) pieds sous terre

L'elfe prisonnière prend un ton choqué : « Voyons, cher cousin de la surface, comme je l'avais promis à Emen, j'ai beaucoup aidé durant ce combat acharné ! Lorsque j'ai vu que vous aviez la situation bien en main, je suis venu par ici pour protéger nos arrières et m'assurer que personne n'allait venir nous surprendre. »

« Cette salle est un tombeau. Voyez-vous ces plaques de marbres sur les murs ? Chacun renferme le corps d'une grande drow. Seule les grandes prêtresses ont le droit d'être gardées ici. » Elle se rapproche d'un mur et désigne une plaque dorée, puis une autre : « Celui-ci renferme le corps de Matron Baenre, celui là de Matron Malice... Des grandes dirigeantes de notre cité ! »

« J'ai en effet déjà travaillé dans ce temple... Je ne connais pas les souterrains comme ma poche, il s'agit là d'un véritable dédale de tunnels, salles et pièges, mais — si rien n'a changé — je connais un passage qui nous permettra de ressortir dans une maison au sud de la ville. » Elle désigne du doigt la porte au fond de la salle. « Les membres de cette maison sont plutôt faibles, nous devrions pouvoir nous débarrasser des gardes et des nobles plutôt facilement et sortir de la ville par le sud. Enfin cela dépendra aussi de ce qui se passe dehors. J'ai compris qu'une révolte des esclaves avait lieu ? Notre cité est protégée contre ce genre de problèmes... Ils seront rapidement remis à la place qui est la leur, probablement en plusieurs pièces ! » Elle laisse échapper un petit rire.
par dvins
18 juin 2018, 06:08
Forum : Partie 28
Sujet : [HRP] Auberge de la licorne enrhumée
Réponses : 1051
Vues : 8402

Re: [HRP] Auberge de la licorne enrhumée

Eymerich13 a écrit :
17 juin 2018, 22:51
Conrad va empocher le collier de perles de prières. C'est l'objet que j'avais demandé à Dvins lorsqu'il nous avait proposé de désigner un objet magique rare pour nos persos. Si l'un d'entre vous a déjà utilisé le sort Allié planaire, je suis preneur d'expériences et conseils quant à son utilisation.
Alors pour être honnête, je n'ai jamais utilisé/rencontré ce sort auparavant non plus. Tout le monde est le bienvenu pour donner son avis.

La description dit qu'il faut 10 minutes pour lancer le sort mais le collier te permet à priori de le faire à l'occasion d'une action bonus. La plus grosse difficulté, pour moi, est de déterminer la puissance du céleste à invoquer. Concrètement, tu fais appel à ton Dieu et tu lui demande d'envoyer quelqu'un/quelque chose pour t'aider. Comment choisir ? Plusieurs options s'ouvrent à nous : si Conrad demande à son Dieu d'envoyer un certain type de créature ("quelqu'un qui peut voler" par example), j'essaierai de prendre ça en compte. On peut aussi essayer d'instaurer un effet aléatoire pour la puissance de la créature, avec une échelle qui variera en fonction du niveau de prêtre.

Après, il y a quelque chose d'important : tu dois négocier avec la créature. Si un céleste SUPER MEGA BALEZE est envoyé, il sera probablement difficile de capter son intérêt (ou ça coutera très cher, en or ou en services). Si la créature est un petit ange un peu faible, alors il sera probablement plus simple de le convaincre.

Je suis vraiment ouvert à vos idées et suggestions pour faire de ce sort quelque chose d'avantageux pour vous, mais qui ne déséquilibre pas complètement le jeu non plus.
Eymerich13 a écrit :
17 juin 2018, 22:51
Je sens que nous n'avons pas fini d'en baver avec l'elfe noire... :grr:
:evil: :evil: :evil:

À ce sujet, avez-vous des envies particulières ? Je vais bientôt préparer le chapitre suivant (si vous êtes toujours motivés !) et je me demande si je fais une aventure dans l'underdark (la remontée ?) ou si vous en avez marre. À la base, j'avais prévu de vous faire retourner à la civilisation en "romançant" les choses mais vous avez des pistes intéressantes : l'elfe prisonnière, le gnome, Bart'har, ... que vos persos voudraient peut-être explorer ! Bref, je suis ouvert à vos suggestions si vous avez des envies particulières :) On peut aussi voir ça en RP et je verrais si l'intérêt indiqué par vos personnages nous fait pencher dans une direction ou l'autre !
par dvins
17 juin 2018, 18:20
Forum : Partie 28
Sujet : [RP5] Six (mille) pieds sous terre
Réponses : 354
Vues : 3873

Re: [RP5] Six (mille) pieds sous terre

Gulpi jette un regard bovin à Shamilia. De toute évidence, le Svirfneblin ne comprend pas grand chose aux raisonnements de la petite magicienne. « Euh... Et bien... D'accord. »
Lorsque Shamilia lui demande s'il sait comment sortir de la cité, il semble ennuyé : « Je ne suis jamais venu dans cette cité de malheur ! C'est un endroit interdit pour nous, nous l'évitons comme la peste. Si nous arrivons à sortir de la ville, je pourrais peut-être — je l'espère — retrouver mon chemin vers ma cité, mais je n'étais pas conscient quand ils m'ont emmené ici donc je n'ai aucun souvenir des chemins à emprunter. Seule ma capacité à lire et comprendre la pierre pourra me guider. »

Conrad et Tamas fouillent les corps des elfes noires tombées au combat. Elles sont toutes bien habillées et bien équipées. Il est probable que seules les membres des grandes familles soient autorisées à protéger le temple de Lolth. Sur les cadavres, nos héros trouvent divers pendentifs (11), bagues (5), et broches (6) en or et mithral, la plupart représentant des araignées stylisées, probablement des emblèmes ou des blasons. Ils trouvent un grand nombre d'armes et armures : épées courtes, cimeterres, arc courts, arc longs, arbalètes de poing, carreaux, flèches, chemises de maille, et armures de cuir clouté. Conrad trouve aussi sur l'une des elfes portant une toge un collier portant 3 perles aux reflets envoûtants. Finalement, les aventuriers trouvent 154 pièces d'or, 46 pièces d'argent et 59 pièces de bronze sur les corps.

Le prêtresse, voyant Tamas et Conrad profaner les corps de ses alliées tombées au combat peste et insulte les deux amis : « Rats ! Voleurs ! Vous ne sortirez jamais de cette cité vivants et je veillerais personnellement à ce que vous soyez torturés aussi longtemps que possible ! » Même Tamas qui ne comprend pas l'elfique saisit au ton de la prêtresse qu'elle n'est pas ravie de leur présence et de leurs actions.

Après avoir fini leurs recherches, les deux amis se rapprochent de la salle du fond prudemment. Ils entrent et aperçoivent l'elfe prisonnière, assise sur l'une des tables de marbre, une besace sur l'épaule, regardant à l'intérieur d'un petit coffret. Lorsqu'elle les voit entrer, elle ferme le coffret et le met dans son sac : « Mes félicitations, guerriers ! Vous avez combattu avec vaillance et brio. Un démon n'est pas un adversaire simple à combattre. » Elle saute de la table et se déplace d'un pas léger vers le centre de la salle : « Que comptez-vous faire maintenant ? J'aimerais quitter la ville au plus vite et pour vous remercier de m'avoir libéré, je peux vous montrer le chemin si vous le voulez... » Elle ajoute avec un sourire : « Je ne peux bien évidemment pas garantir votre sécurité mais vous aurez probablement plus de chances de vous en sortir avec un guide. »

Au sud de la pièce, des larmes coulent sur les joues de Dyespe, des larmes de joies alors qu'il revoit ses amis perdus. Avec l'aide d'Emen et de Boltusin, il parvient à se lever et à avancer doucement. Le trajet s'annonce compliqué. Thigriel s'assied contre un mur et ferme les yeux, tentant visiblement de reprendre quelques forces.

► Afficher le texte
par dvins
17 juin 2018, 18:03
Forum : Partie 28
Sujet : Jets de dés
Réponses : 209
Vues : 2484

Re: Jets de dés

► Perles : 1d4(1) +2 => 3

► Sort 1 : 1d20(19) => 19
► Sort 2 : 1d20(14) => 14
► Sort 3 : 1d20(1) => 1
par dvins
16 juin 2018, 16:49
Forum : Partie 21
Sujet : [RP 3] Le piège
Réponses : 239
Vues : 2578

Re: [RP 3] Le piège

Willibert est fasciné par la prestance et la beauté de l'ange jusqu'à ce qu'il remarque les tentacules de son bras. Terrorisé, il est surpris lorsque les deux monstres se jettent l'un sur l'autre : « Ahh... Diablo doit donc être à l'origine de la vache enragée et donc les deux démons combattent... » dit-il à voix basse avant de reprendre conscience de la dangereuse situation dans laquelle ils se trouvent.
Encore une fois, Willibert éprouve de la jalousie en voyant Edgar réussir ce qu'Asha et lui-même étaient incapables de faire : refermer les blessures de Thibalde et la maintenir en vie. Le prêtre parvient même à la réveiller, ce qui balaye les pensées négatives du jeune homme qui prend Thibalde dans ses bras pour une courte étreinte.

« Nous devons nous enfuir et trouver un abri ! » crie Willibert. « Récupérons des torches et prenons soin de Marilla ! »

N'écoutant que son courage, Willibert ignore les dangers de la bataille et se lance vers la femme évanouie. En quelques pas à peine, l'athlétique jeune homme se trouve à ses côtés et entreprend de la charger sur son dos. La douleur dans son bras invalide est intense et le jeune homme laisse échapper des larmes de douleur mais il parvient à faire quelques pas en direction de la grange.

► Afficher le texte
par dvins
16 juin 2018, 02:26
Forum : Partie 28
Sujet : [RP5] Six (mille) pieds sous terre
Réponses : 354
Vues : 3873

Re: [RP5] Six (mille) pieds sous terre

Emen et Boltusin se précipitent vers Dyespe pour tenter de le maintenir en vie et Boltusin se laisse aller au désespoir, pensant que son ami est fichu et qu'il ne se sortira pas de cet enfer. Emen réagit violemment en tentant de remonter le moral de son ami et de le convaincre que le bretteur survivra.

Pendant ce temps là, Conrad se trouve devant un choix difficile : ses pouvoirs ne lui permettent de soigner qu'une personne parmi tous les aventuriers inconscients. Il choisit de soigner Thigriel, espérant qu'il pourra à son tour ranimer Gulpi et Dyespe. Le paladin se réveille doucement, encore sous le choc de la déflagration qui lui est tombée dessus. « Quoi ? Hein ? Où est le démon ? Ma baguette ? » puis devant l'attitude calme de ses compagnons il se calme et regarde autour de lui pour constater que le démon a disparu. Shamilia lui explique que le danger est maintenant écarté et Conrad lui demande de soigner les autres compagnons.

Le paladin se lève difficilement puis pose ses mains sur Gulpi qui se trouve à ses côtés. Le gnome se réveille instantanément, visiblement l'esprit toujours embué par la violence à laquelle il a été soumis. En gnome il dit : « Je te remercie, oreilles pointues. » puis son regard croise celui de Shamilia : « Alors c'est toi qui parle mon langage ? D'où viens-tu ? Tu semble familière, et en même temps si différente... » dit-il avec une grimace. Est-ce une grimace de douleur ou de dégoût ? Personne ne le sait.

Thigriel se dirige vers Dyespe en claudiquant. Tout le monde remarque que comme pendant le combat, le paladin se déplace très lentement, visiblement les blessures qu'il a reçu lui ont laissé des traces profondes. Seul le temps dira s'il s'en remettra.
Arrivé à côté du vieux bretteur, il écarte Boltusin d'un geste de la main et s'agenouille. Il fait une courte prière et murmure quelques paroles inaudibles avant de placer ses mains sur les plaies du demi-elfe. Un rayonnement bleu s'échappe de ses mains et parcourt le corps de Dyespe. Certaines plaies, les plus graves, se referment et le sang arrête enfin de couler.
Quelques secondes passent et le paladin prend le symbole magique qu'il porte autour du coup dans ses mains et recommence la même opération. Finalement, le bretteur ouvre doucement les yeux... « Emen ? Boltusin ? Où suis-je ? Où sommes nous ? »
Le bretteur semble avoir vieilli de 100 ans depuis que Boltusin et Emen l'ont quitté et il parle d'une voix extrêmement faible, mais il semble avoir toute sa tête et ils peuvent reconnaître leur ami qui leur a été rendu. « Ah le démon... Je me souviens maintenant... »

Battlemap 354 : Pas de combat, je met juste la battlemap pour que vous sachiez où ou en est.
► Afficher le texte