[Chapitre 8] Le retour des héros

[D&D 5] Tyranny of Dragons - Ardiemum
Maitre Menator
Personnage : Kairos Raveneye
Points de vie : 100 %
Messages : 841
Enregistré le : 03 mars 2014, 20:15
Localisation : Montréal

Re: [Chapitre 8] Le retour des héros

Message par Maitre Menator » 10 nov. 2015, 15:20

« Tâche de ne pas te faire tuer, Phérande. » exprima ensuite Kairos, accompagnant ses dires d'un clin d’œil.

Le départ pour Baldur's Gate était vu par le barde avec beaucoup d’enthousiasme. En effet, il avait grandement entendu parler de cette grande cité, mais n'avait jamais eu la chance d'y mettre les pieds. Ce serait pour lui l'occasion de rajouter une chanson ou deux qui ferait les louanges de cet endroit qu'on lui avait décrit comme étant somptueux.

Aussi, Kairos compris qu'il lui faudrait un peu d'argent s'il voulait pouvoir subvenir à ses besoins une fois en ville. C'est donc tout naturellement qu'il décida de se produire en spectacle au centre de Greenest. Certes, les villageois n'avaient pour la plupart plus rien, mais il était tout de même confiant de pouvoir grattouiller quelques pièces de cuivre ou d'argent.

« Je serai près de la place du marché. » dit-il. « Vous viendrez me chercher quand vous voulez qu'on parte. »
► Afficher le texte

pouish
Personnage : Ygdrazor Cahill
Points de vie : 100 %
Messages : 2132
Enregistré le : 04 oct. 2014, 14:22
Localisation : Le havre

Re: [Chapitre 8] Le retour des héros

Message par pouish » 10 nov. 2015, 19:06

Ygdrazor resta un instant sous le choc de la révélation de la présence d'Azbara Jos au campement des pillards. Il avait la confirmation que sa quête étaient sur les bons rails mais il avait laissé échappé une chance d'en savoir plus... Bon après réflexion, son ignorance avait été une bénédiction qui leur avait permis de fuir les lieux en vie, ce qui n'aurait certainement pas été le cas si il s'était attaqué a un des "invités" de Frufru...

Sorti de sa torpeur après quelques secondes, il souffla entre ses dents « Si nous chemins se croisent a nouveau, ce sera une chance pour moi mais certainement pas pour lui... »

Et il s'enfonça de nouveau dans son mutisme, pour un court moment cependant car Pherande allait quitter la compagnie, provisoirement, espérons le, pour se rendre au campement et retrouver l'homme qui lui a arraché sa mère, le Matou. Le magicien s'approcha de son ami et lui donna l'accolade.
« Puisse cette expédition alléger la douleur qui pèse si lourdement sur ton cœur, mon ami. Et, reviens vite a nos cotés car ta compagnie nous est précieuse. A bientôt. »

Puis, alors qu'il s'éloignait de son ami, la révélation de Pherande sur sa relation avec le matou et il ne put s'empêcher d'ajouter avec un sourire espiègle « Ton père est le Matou? Ça signifie qu'on peut t'appeler "Le Chaton" ou "Le Minet"? »

Et il salua de nouveau Pherande avant de prendre congé des autres pour se replonger dans l'ouvrage en langue de géant en attendant le départ.

ben
Personnage : Dreanne "Docteur Dré" Arthirio
Points de vie : 100 %
Messages : 1211
Enregistré le : 22 mars 2014, 17:18
Localisation : Versailles, France

Re: [Chapitre 8] Le retour des héros

Message par ben » 11 nov. 2015, 12:45

Dreanne pris le temps de réfléchir à la situation, les réactions de chacun de ses compagnons ne laissaient pas de doutes, ils avaient tous une très bonne raison d'avoir été réunis par le destin et il ne faisait pas de doute que rien de ce qui n'arrivait n'était dû au hasard...

« Compagnons, vous avez raison, chaque événement ne laisse pas de doute, notre chemin est tracé pour cette quête et nous n'avons pas de temps à perdre pour résoudre ce problème... »

il serra la main de Phérandre, plantant son regard d'acier dans celui du rôdeur...

« je comprend, ton chemin te sépare du notre pour l'instant, et tu sera notre représentant dans la suite de ta quête, tu es un membre important du Crâne Grimaçant et tu pourras nous rejoindre quand ton chemin te ramènera à nous, ce qui ne saurait tarder...nous continuerons vers Baldur pour mettre un terme à la folie de cette secte et attendrons que tu nous rejoigne avec l'impatience de la famille attendant le retour du fils prodigue... »

il regarda ses compagnons sans traces de doutes dans le regard, embrassant la scène qui se déroulait en réfléchissant...

« je pense que pour la suite, il serait temps que nous prenions la route, un campement ne se déplace pas comme un homme seul, la taille de notre troupe et leur besoin de passer par les chemins de traverse nous permet de les prendre de vitesse mais à chaque heure perdue nous risquons d'être à nouveau témoins d'un nouveau Greenest et je ne supporte pas l'idée, ni la responsabilité, de leurs exactions... »

toon
Personnage : Gilraen "La Baliste" Eärfalas
Points de vie : 100 %
Messages : 1825
Enregistré le : 29 mars 2014, 13:21
Localisation : Bordeaux

Re: [Chapitre 8] Le retour des héros

Message par toon » 12 nov. 2015, 21:25

Aux propos de Phérande, GIlraen sentit comme un coup de poing dans l'estomac, et les larmes lui montèrent aux yeux. « Matou Ton père ? mais non, on a faillit s'entretuer pour lui c'est pas possible »

L'elfe cherchait du soutien auprès des autres membres du Crâne Grimaçants mais ceux-ci s'étaient déjà résigné ou convaincus par la volonté du Rôdeur

« Mais enfin qu'est ce que tu racontes Phérande, la Compagnie est une et indivisible maintenant ! » Mais dans sa voix le doute s'était insinué, et ce doute n'existait pas dans les yeux de son ami.


L'étreigant alors, Gilraen lui souhaita bonne chance. « Fais gaffe à toi Phérande, je prendrais soin des autres »

Ardiemum
Personnage : Dungeon Master
Messages : 1110
Enregistré le : 25 août 2014, 06:21
Localisation : Seoul

Re: [Chapitre 8] Le retour des héros

Message par Ardiemum » 16 nov. 2015, 06:22

La révélation de Phérande sur son passe et les raisons de son départ surpris la plupart des membres de la compagnie. Profitant du court temps qu’ils avaient devant eux pour les préparatifs du départ vers le monastère de Leosin, Kairos pris route en direction de la place centrale dans l’espoir d’y présenter l’une de ses performances musicales tandis que Rurik méditait et priait ses dieux et Ygdrazor étudiait avec attention le livre sur les géants que le groupe avait ramené du campement.

Le second chapitre de l’ouvrage ésotérique livrait peu a peu ses mystères au jeune mage. Il y apprenait notamment que le jeune prince avait grandit et que son père Agarthagas, Roi parmi les Tempêtes, lui avait fait l’honneur de le nommer à la tête de la prestigieuse compagnie des éclaireurs. Glorifié par cette position de prestige, et emprunt d’un talent que nul autre ne semblait développer jusque la, le jeune prince menait ses valeureux guerriers encore plus en avant dans les territoires contrôles par les dragons ennemis, permettant à la race des géants de peu a peu prendre une petite avance dans le conflit cataclysmique qui se déroulait alors.


Une heure plus tard, Leosin et Nesim revinrent auprès des aventuriers, prêt à entamer le voyage jusqu'à Berdusk. Mes amis, en route ! lança le moine, un grand sourire lui garant le visage. Ils embarquèrent tous dans le chariot, toujours tire par les même bœufs qui les avaient conduit dans la sécurité des murs de la forteresse. Avant de faire ses adieux, Phérande alla murmurer quelques paroles aux oreilles des animaux, et l’ouïe fine de Gilrean entendit Que Chauntea vous guide. « Menez mes camarades a leur destination sans encombres, et marchez le pied léger. »

S’adressant à ses camarades, il continua. « Mes amis, que votre chemin ne soit pas semé d’embûches et que votre quête trouve une conclusion heureuse pour tous. Je sais dans mon cœur que nous nous reverrons, et ceci n’est nullement un adieu, simplement un au-revoir. » Le chariot se mit en branle et tous les officiels qu’ils avaient rencontre dans ces deux jours éprouvants à Greenest les saluaient chaleureusement.

Descendant le chemin et laissant les portes de la forteresse derrière eux, ils arrivèrent bientôt au centre de la place du village, nettoyée depuis leur dernier passage, ou Kairos était debout sur une caisse de bois solide entonnant une balade aux badauds attroupés. Les villageois qui l’écoutaient semblaient captive et déjà quelques pièces étaient regroupées dans un bol de terre pose aux pieds du barde. Le chariot s’approcha et longea la caisse, laissant a Kairos l’occasion de s’accrocher au panneau de bois et d’un geste vif se retrouver sur ses pieds a l’intérieur, le lute toujours en main et chantant avec ardeur. Il avait habillement récupère les pièces qui lui avait été donnes, pas énormément en soit mais compte tenu de la situation du village pas négligeable tout de même.


Et les voila en route pour Berdusk, sans Phérande mais sous la douce mélodie des instruments du tieffelin, le soleil baignant les plaines de ses rayons.


► Afficher le texte

Verrouillé