[Chapitre 8] Le retour des héros

[D&D 5] Tyranny of Dragons - Ardiemum
le_gaillard
Personnage : Rurik Flammerige
Points de vie : 100 %
Messages : 489
Enregistré le : 26 mars 2014, 02:39
Localisation : Napierville, Québec

Re: [Chapitre 8] Le retour des héros

Message par le_gaillard » 26 oct. 2015, 01:42

Rurik acquiesça le récit du mage. « Messire Ygdrazor à bien résumé ce qui s'est passé. Sinon ce qu'a à nous dire Leosin pourrait être capital pour bien comprendre ce qui se passe en ce moment avec ces pillards et ce dragon. Je suis bien curieux de l'entendre. »

ben
Personnage : Dreanne "Docteur Dré" Arthirio
Points de vie : 100 %
Messages : 1209
Enregistré le : 22 mars 2014, 17:18
Localisation : Versailles, France

Re: [Chapitre 8] Le retour des héros

Message par ben » 26 oct. 2015, 09:51

Le guerrier acquiesça, cherchant à comprendre le sens de toute cette histoire. ..

« oui nous devons en apprendre le plus possible. ..nous devons les retrouver et les empêcher de nuire mais pour ça nous devons comprendre leurs plans, trouver leurs commanditaires et découvrir la faille, ce qui les empêchera de mener leurs plans à bien...Leosin, que pouvez vous nous apprendre? »

toon
Personnage : Gilraen "La Baliste" Eärfalas
Points de vie : 100 %
Messages : 2146
Enregistré le : 29 mars 2014, 13:21
Localisation : Bordeaux

Re: [Chapitre 8] Le retour des héros

Message par toon » 30 oct. 2015, 18:00

Gilraen hocha la tête au récit d'Ygdrazor.

« C'est ca tout est dit. »

Ardiemum
Personnage : Dungeon Master
Messages : 1138
Enregistré le : 25 août 2014, 06:21
Localisation : Seoul

Re: [Chapitre 8] Le retour des héros

Message par Ardiemum » 03 nov. 2015, 07:10

En silence, les figures assises autour de la grande table écoutèrent le récit des événements de la veille. Lorsqu’Ygdrazor mentionna la mise à feu des tentes, un voile sembla passer devant les yeux de certains, prenant soudain conscience que leur échappée avait sans doute causé la perte des villageois emmenés prisonniers.

Le silence se prolongea quelques instants supplémentaires, comme si personne ne semblait prêt à briser ce mur invisible. Le gouverneur fut le premier à parler, de sa voix grave et profonde, articulant bien chacune de ses paroles comme pour s’assurer que ce qu’il disait ne glissait pas hors de son contrôle : « Avec toutes les choses qui se sont passées ici ces derniers jours, je crois qu’il est clair que vous avez agit dans ce qui sur le moment semblait être le meilleur intérêt commun. » Il marqua une légère pause et dirigea son regard vers le moine avant de continuer. « J’espère fortement que les efforts et les sacrifices que nous avons tous eut à endurer n’auront pas été en vain… »


Sentant l’attention générale se porter vers lui, le moine se redressa droit sur son siège et s’adressa d’une voix claire et chantante à tous. « Messieurs, permettez tout d’abord de me présenter à ceux avec qui je n’ai encore eut le plaisir de m’entretenir. Je me prénomme Leosin Erlanthar, membre du Monastère de Jade bâti en bordure de Berdusk plus à l’Est. Cela fait quelques temps déjà que je suis diverses pistes me menant toutes à la conclusion qu’un événement majeur pour la survie du monde tel que nous le connaissons est en déroulement sous nos yeux même. »

« De par mes recherches et mes échanges avec certains de mes contacts éparpillés aux quatre coins de la Côte des Epées, il semblerait qu’une force connue sous le nom de Culte du Dragon recrute des adeptes mais aussi des mercenaires pour piller les villages et localités peu protégées et potentiellement riches, telles que cette charmante bourgade ici présente. Ayant eut vent des activités de la bande qui vous a causé tant de tords il y a de cela quelques semaines, j’ai décidé de faire route jusqu’à Greenest pour vous prévenir, le village étant sur le chemin logique de la bande. »

« Malheureusement nous sommes arrivés trop tard, et alors que nous descendions calmement sur la ville, les pillards lançaient leur assaut. Nous nous sommes retrouvé au milieu des combats de rue, incapables de rejoindre la citadelle, quand j’ai perdu de vue mes apprentis avant de recevoir un grand coup derrière le crâne et de m’effondrer au sol. Avant de perdre complètement connaissance cependant j’ai put remarquer la femme qui se fait appelé Frulam se tenir au dessus de moi et me murmurer à l’oreille qu’elle attendait ma visite et que ses in formations étaient correctes. Vous connaissez la suite. »


Il marqua une pause, comme s’il reprenait son souffle rien qu’à évoquer ses souvenirs récents dont les marques étaient encore visibles dans sa chaire, mais surtout imprégnées pour toujours dans son esprit. Son apprenti l’aida à se redresser à nouveau, puis il reprit. « Maître nain, vous me demandiez si la reine des dragons avait accumulé assez d’énergie pour envahir nos rêves. Je ne puis avec certitude vous répondre par l’affirmative, mais je sais qu’une partie de son essence commence à transpirer de sa prison des enfers vers notre monde et qu’il est fort probable que certains phénomènes de ce type se produisent ; notamment chez celles et ceux ayant des prédispositions particulières ou des talents hors du commun. » Son regard embrassait désormais les six compagnons attablés en face de lui.

« Quant à votre question jeune arpenteur des chemins arcaniques, comme je le disais plus avant je suis en contact avec plusieurs confères localisés un peu partout dans les royaumes et la meilleure des manière de communiquer sur de si longues distances sans perdre de temps est d’utiliser des artefacts tels que ces bâtons. Malheureusement comme vous me le disiez celui-ci est brisé et je crains de ne pas avoir ni les matériaux ni le temps pour le réparer. »

« Quant à ce "Rath Modar" dont vous parlez, je n’ai jamais entendu ni rencontré ce nom dans mes recherches. Mais ce que je peux vous dire par contre c’est que s’il s’agit du maître de l’homme en tenue rouge et au crâne rasé, alors cela ne peut signifier qu’une chose : comme lui c’est un Mage Rouge de Thay, une puissante organisation de magiciens peu scrupuleux qui opère depuis la cité-état de Thay dans les contrées Est. Je n’en sais pas vraiment plus à leur sujet que les rumeurs que l’on peut entendre ici et là, mais une chose est sure : si Thay est impliquée dans les événements à venir, alors le danger est encore plus grand que je ne l’imaginais ! »


Les yeux du moine se mirent alors à briller étrangement, et des formes brumeuses commencèrent à se matérialiser au centre de la table. Rapidement tous purent voir apparaitre cinq masques, chacun d’une des couleurs des cinq dragons chromatiques : rouge, bleu, blanc, noir & vert. D’abord immobiles, ils commencèrent à former un cercle et à tourner de plus en plus vite, convergeant finalement en une trait de lumière noire pour laisser apparaitre une ombre ailée à cinq tête : Tiamat, la reine des enfers !

« Voyez-vous, malgré le fait que Tiamat, la reine des dragons maléfiques, soit emprisonnée dans le premier cercle des enfers, il se trouve qu’il existe une clé pour l’en faire sortir et qu’elle libère sa furie sur notre monde. Il semblerait que ce culte ait eut vent de l’emplacement des cinq masques draconiques, qui réunis fusionnent pour former la couronne des dragons, capables de plier tous les dragons bons ou mauvais à la volonté de son porteur, et d’ouvrir un portail pour la matérialisation de cette abomination qu’est Tiamat ici-bas. »

« Et en supplément de rechercher ces cinq masques avec ardeur, ils réunissent également autant de richesses que possible pour satisfaire l’avidité de leur soi-disant reine. Des bandes de soudards comme celle qui est venue ici ont été repérées un peu partout sur la Côte des Epées, pillant et détruisant tout sur leur passage et se dispersant dans la nature avant que les autorités centrales ne puissent intervenir efficacement. »

« La demi-dragon noire que vous avez vu au campement s’appelle Rezmir. Elle est la supérieure de Frulam de ce que j’ai compris, de passage en inspection et revue des troupes. La tente grande dressée près de là où ils me gardaient captif était la sienne, et le Mage Rouge y séjournais aussi, probablement en visite diplomatique suivant les informations que vous avez récolté. De ce que j’ai pu comprendre, les quartiers de Frulam semblent être dans la grotte qui de dessinait dans la paroi. Je ne sais pas trop ce qu’il s’y trafiquait, mais ce qui est sûr c’est que les mercenaires non membres du culte n’étaient pas admis à l’intérieur, et n’avaient d’ailleurs aucune intention de s’en approcher de trop près. »


Les yeux du moine reprirent leur teinte normale alors que les images s’évaporaient dans les airs. Il s’adressa aux aventuriers : « Je n’ai plus de moyens rapide de prévenir mon contact à la Porte de Baldur, et il me faut m’y rendre au plus vite. Si vous voulez vous pouvez m’accompagner, votre aide serait des plus précieuse si nous voulons encore avoir une chance d’éviter un catastrophe aux conséquences cataclysmiques. Compte tenu de la position de Greenest, le mieux est de partir dans l’heure vers l’Est puis de prendre au Nord en direction de Berdusk où nous pourrons passer la nuit dans mon monastère. De là nous pourrons facilement rallier la Porte de Baldur via Elturel. »

« Il nous ait évidement possible de faire un petit détour par le campement si vous désirer y retourner et vor ce qu’il en reste, mais il semblerait que la troupe soit prête à lever le camp. Il ne devrait pas y avoir grand monde, si ce n’est peut être dans cette étrange grotte qui me donne des frissons. »

« Quoi qu’il en soit il faut nous hâter, chaque moment peut s’avérer crucial pour la survie même de notre plan d’existence ! »


► Afficher le texte

Maitre Menator
Personnage : Kairos Raveneye
Points de vie : 100 %
Messages : 858
Enregistré le : 03 mars 2014, 20:15
Localisation : Montréal

Re: [Chapitre 8] Le retour des héros

Message par Maitre Menator » 04 nov. 2015, 04:14

Kairos avait écouté attentivement le récit de Leosin et comprit soudainement que la situation était bien plus grave qu'il n'avait pu l'imaginer jusqu'alors. Aussi, il faudrait se dépêcher si les aventuriers voulaient pouvoir mettre un terme aux activités de ce culte avant qu'ils ne réussissent dans leur horrible entreprise.

« Très bien. » répondit alors le barde pour briser la glace. « Je dois dire que je n'aime pas trop aller dans les cités... On n'y aime généralement pas trop les gens de ma race. Mais bon, Baldur's Gate est une métropole et je devrais pouvoir facilement me fondre dans la foule. »

Le tieffling marqua une petite pause, puis se retourna vers ses compagnons. « Et puis, vous savez... On doit sauver le monde ! »
► Afficher le texte

le_gaillard
Personnage : Rurik Flammerige
Points de vie : 100 %
Messages : 489
Enregistré le : 26 mars 2014, 02:39
Localisation : Napierville, Québec

Re: [Chapitre 8] Le retour des héros

Message par le_gaillard » 05 nov. 2015, 12:41

Rurik était déchiré. Retourner à la grotte permettrait d'aller récupéré les brigands attachés en chemin vers le campement comme promis. Par contre, la reine dragon continuait de prendre du pouvoir et plus vite le groupe se rendrait aux portes de Baldur, plus vite une stratégie pourrait être établie et le contact du moine serait averti, peut-être à temps. Entre sauver le monde et tenir une promesse faite à des brigands, le choix devrait être compris par Moradin et Amaunaur: « Allons à Baldur's gate! »

pouish
Personnage : Ygdrazor Cahill
Points de vie : 100 %
Messages : 2005
Enregistré le : 04 oct. 2014, 14:22

Re: [Chapitre 8] Le retour des héros

Message par pouish » 06 nov. 2015, 09:09

Ygdrazor, pourtant désireux de ne pas s'éterniser en discussions, avait patiemment écouté le gouverneur puis le moine. Il avait choisi de ne pas relever et polémiquer sur la remarque du gouverneur Nighthill. Ils avaient bien conscience d'avoir fait ce qu'il fallait et que mourir en essayant de sauver des otages n'aurait pas sauvé les otages.. Bref.

Lorsque le moine mentionna les mages rouges de Thay, le magicien acquiesça et ajouta « Je sais que Rath Modar est lié à Thay. Il est également a quelqu'un répondant au nom de Azbara Jos... »
[secret=MD]est ce que tu pourrais m'indiquer ce qu'Ygdrazor connait sur les mages rouges? Un jet d'Arcanes?1d20+5|7|2|592c00c5[/secret]

Puis, lorsque Leosin indiqua qu'il souhaitait se rendre au plus vite a la porte de Baldur, Ygdrazor devint livide et silencieux...cela fait si longtemps... Suis je seulement prêt a y retourner?

Il réfléchit un long moment, semblant se livrer a un combat intérieur avant de dire d'une voix étrangement atone. « Partons au plus vite... Ne faisons pas de détour par le campement. Il n'y a plus rien pour nous la bas... »

ben
Personnage : Dreanne "Docteur Dré" Arthirio
Points de vie : 100 %
Messages : 1209
Enregistré le : 22 mars 2014, 17:18
Localisation : Versailles, France

Re: [Chapitre 8] Le retour des héros

Message par ben » 07 nov. 2015, 10:00

Dreanne avait gardé un silence pesant depuis un certain temps, écoutant ce qui devait l'être et interiorisant sa culpabilité.

Il avait entendu les informations et l'avis de ses compagnons, qui souhaitaient au plus tôt se rendre aux portes de Baldur pour avancer dans la quête qui était la leur...pourtant il était chagriné, il se posait des questions et il n'y avait qu'un endroit où se rendre pour y répondre. ..

« je sais que nous devrions nous hâter mais je ressens le besoin de retourner à ce campement. ..j'ai peur que notre décision. .. »

Il marqua une pause réfléchissant à ce qu'il était en train de dire...

« je doit vérifier qu'ils n'ont pas laissé sur place les conséquences de notre intervention et je ne pourrais pas continuer si nous ne pouvons pas offrir une sépulture décente à ceux que nous n'avons pas pu sauver. .. »

Les mots sortaient avec peine, la culpabilité du guerrier était douloureuse. ..

[ alignement Loyal Boulet. ...hé hé. .. :ange: ]

Ardiemum
Personnage : Dungeon Master
Messages : 1138
Enregistré le : 25 août 2014, 06:21
Localisation : Seoul

Re: [Chapitre 8] Le retour des héros

Message par Ardiemum » 09 nov. 2015, 09:17

Aux vues des observations de chacun, il semblait que l’option retenue serait le voyage jusqu’à la Porte de Baldur aussi rapidement que possible. Gilraen était resté silencieux, observant et écoutant sans doute avec attention ce qu’il se déroulait pour agir de manière appropriée par la suite. La seule réserve fut émise par Dreanne, qui désirait aller voir l’état du campement, son inquiétude quant au sort des prisonniers ne le quittant pas.

Escobert Castellan les avait rejoint sous la tente, et voyant que le jeune guerrier posait quelques réserves, il s’adressa à lui avec son accent rugueux : « Jeune homme, votre dévotion est des plus remarquable il va sans dire. Cependant aux dires du moine la région toute entière semble liée à votre avancée rapide vers des contrés où d’autres dangers rôdent. Ne vous inquiétez pas pour les éventuels survivants et dégâts occasionnés durant votre fuite, malgré la grogne actuelle parmi une parti de la population, tous savent à qui ils doivent la vie. Nous mettrons sur pied dès votre départ une petite force pour aller faire quelques investigations de ce côté à votre place. Si nous découvrons quelque-chose nous vous le ferons savoir d’une manière où d’une autre. Nous savons où vous vous rendez… grosso modo… un coursier vous portera les nouvelles le cas échéant. »


Leosin Erlanthar semblait satisfait de la proposition du chef de la garde, et inclina sa tête en signe d’approbation, sans pour autant répondre à la place de Dreanne. « Bien, il me faut préparer quelques affaires avant notre départ pour Berdusk. Nesim, regroupe nos affaires veux-tu ? Il faut que je m’entretienne avec le gouverneur briévement. »

« Quant à Azbara Jos », dit-il à l’adresse d’Ygdrazor « si ma mémoire ne me fait pas défaut il me semble que ce nom a été mentionné par la demi-dragon noir Rezmir à l’adresse du Mage Rouge au campement. Je suis à peu près sûr qu’elle s’adressait à lui par son nom, ce qui ferait de lui le fameux Azbara Jos dont vous parliez. Avec un peu de chance, peut être que vos routes se croiseront à nouveaux et alors aurez-vous l’occasion d’avoir quelques réponse supplémentaires à vos interrogations. »


Jusque-là silencieux, Phérande pris la parole. « Mes amis, il me peine de vous le dire, mais même si mon cœur est à vos côté et que mon plus brulant désir est d’éviter qu’un mal aussi puissant ne se répande sur cette terre, je me dois de vous laisser continuer la route sans moi. Je vais accompagner Escobert et sa troupe de soldat pour revenir au campement. C’est là que j’ai pour la dernière fois vu la trace de cet homme qui n’a depuis tant d’années que fais bouillir une rage intérieure. Cet homme qui m’a retiré l’amour et la tendresse de ma mère, qu’elle repose en paix parmi ses ancêtres. Cet homme qui, il y a bien longtemps, j’appelais père… »

« Partez de l’avant, je vous retrouverez si besoin. Et qui sait, ma quête de repos personnel me ménera-t-elle aussi peut être à vous croiser à nouveau. »

► Afficher le texte

le_gaillard
Personnage : Rurik Flammerige
Points de vie : 100 %
Messages : 489
Enregistré le : 26 mars 2014, 02:39
Localisation : Napierville, Québec

Re: [Chapitre 8] Le retour des héros

Message par le_gaillard » 10 nov. 2015, 12:47

Phérande semblait avoir pris une décision ferme. « Que Moradin te protège, ami. J'espère que nos chemins se croiseront. »

« Venez me chercher lorsque vous voudrez partir. » Rurik se recueilli dans un coin et pria Moradin et Amaunator.

Verrouillé