[Chapitre 11] Un sentiment étrange

[D&D 5] Tyranny of Dragons - Ardiemum
le_gaillard
Personnage : Rurik Flammerige
Points de vie : 100 %
Messages : 593
Enregistré le : 26 mars 2014, 02:39
Localisation : Napierville, Québec

Re: [Chapitre 11] Un sentiment étrange

Message par le_gaillard » 20 févr. 2017, 01:42

Rurik se rendit bien compte que l'endroit était solide. Il pouvait même sentir une présence rassurante, peut-être les origines Amaunatoriennes de l'endroit. Sans s'en rendre compte, le clerc tenait sa main sur son amulette à l'effigie du même dieu. « Définitivement, cet endroit est beaucoup plus plaisant que l’extérieur ! » En donnant une poussé sur le mur Rurik dit: « Tu vois Ygdy, cette tour est très solide, il n'y a aucun danger. »

toon
Personnage : Gilraen "La Baliste" Eärfalas
Points de vie : 100 %
Messages : 1825
Enregistré le : 29 mars 2014, 13:21
Localisation : Bordeaux

Re: [Chapitre 11] Un sentiment étrange

Message par toon » 20 févr. 2017, 22:08

« Hmmmm.... » fit Gilraen en scutant la grande salle située au rez-de-chaussée de la tour... « Oui au moins on sera au sec, et on peut même prendre les chevaux avec nous »

Hochant la tête à mesure que Kairos décrivait ce qu'il avait vu à l'étage, il attendit que celui-ci finisse.« Oui , très bien, bonne idée, je vais chercher les poneys alors »

Ardiemum
Personnage : Dungeon Master
Messages : 1110
Enregistré le : 25 août 2014, 06:21
Localisation : Seoul

Re: [Chapitre 11] Un sentiment étrange

Message par Ardiemum » 21 févr. 2017, 02:03

Au moment ou Rurik s’appuya sur le mur de pierre pour signifier sa confiance en l’édifice, un puissant coup de tonnerre retentit, comme une boutade des cieux à sa confiance pourtant bien placée. Malgré la tempête qui faisait rage a l’extérieur, la tour offrait un calme relatif et Ygdrazor mit une dizaine de minutes pour terminer son rituel magique. Il ouvrit ses yeux qui semblaient briller d’un bleu azur envoutant, scrutant d’abord la salle principale, puis s’attelant à bouger vers la pièce attenante pour enfin se diriger vers les étages supérieurs.

Du point de vue de ses compagnons, à l’exception notable du changement dans la couleur de ses yeux, ils ne voyaient rien d’autre de spécial se passer. Mais pour le jeune mage, sa vue s’était complètement transformée ; comme s’il avait un sorte de filtre devant les yeux qui lui permettait de voir la magie cachée aux yeux de tous. L’environnement était un peu moins distinct, comme flou ou brumeux. Les sons lui parvenaient mais légèrement étouffés, sans cependant que cela n’affecte leur compréhension. Les couleurs avaient disparues pour laisser la place à des nuances de gris.

Regardant dans la direction de Gilraen, il vit son compagnon entouré d’un léger halo bleu, un point de lueur bleue intense émanait de son sac. Se tournant vers Rurik, un halo blanc intense l’entourait, tout comme deux autres émanaient de son bouclier dans son dos et de son amulette portée au cou. Plus étrange cependant étaient les deux formes humanoïdes mais indistinctes qui semblaient se tenir aux cotes du nain, et lui suivre ou qu’il aille, sans toutefois qu’un sentiment de danger n’émanent d’elles.

Levant la tête, un très léger halo bleu lui semblait visible au travers du plancher, se déplaçant par moment. Un second très léger halo bleu était visible au travers du mur de pierre, dans la direction ou se trouvait le chariot. Regardant ses mains, le magicien réalisa que celles-ci brillaient d’une lueur bleu intense, tout comme l’ensemble de sa personne. Une intensité particulièrement forte émanait du sac à sa ceinture, qu’il avait récupéré à Berdusk.


Gilraen sortit pour aider Leosin à détacher les poneys de leur attelage. Le halo de l’elfe se fit moins intense alors qu’il passait hors de vue derrière l’épais mur de pierre, mais était toujours légèrement visible, semblant engagé dans une sorte de danse avec le halo identifié plus tôt par le mage. Il fallut quelques minutes aux deux gaillards pour détacher les animaux et les guider au sec, Leosin s’étant déjà occupé de sécuriser le chariot. Empaquetant les paillasses présentes dans le chariot, ils les rapatrièrent promptement dans la tour et les installant à l’étage comme l’avait suggéré Kairos.

Les préparatifs prirent une quinzaine de minutes, ce qui laissa amplement le temps à Ygdrazor d’inspecter l’ensemble des pièces, sans qu’il ne détecte la moindre aura magique autre que celle émanant des membres du groupe. Il se trouvait désormais à l’étage en compagnie de ses camarades alors que les couleurs naturelles reprenaient place dans sa vision.


Message à destination de MD : [ Message secret ]

Maitre Menator
Personnage : Kairos Raveneye
Points de vie : 100 %
Messages : 841
Enregistré le : 03 mars 2014, 20:15
Localisation : Montréal

Re: [Chapitre 11] Un sentiment étrange

Message par Maitre Menator » 21 févr. 2017, 03:38

Bien que l'endroit fut des plus lugubres, les compagnons avaient désormais l'assurance qu'aucune menace ne peuplait la tour.

« Eh bien, compagons » dit le barde, « je vous propose que nous prenions le repas du soir et que nous nous reposions le temps que la tempête passe... J'ai d'ailleurs déjà quelques chansons en tête pour nous égayer le temps d'une veillée. »
► Afficher le texte

toon
Personnage : Gilraen "La Baliste" Eärfalas
Points de vie : 100 %
Messages : 1825
Enregistré le : 29 mars 2014, 13:21
Localisation : Bordeaux

Re: [Chapitre 11] Un sentiment étrange

Message par toon » 22 févr. 2017, 22:03

L'elfe attrapa les brides des poney et tira avec douceur afin de faire pénétrer les animaux dans la tour.

pouish
Personnage : Ygdrazor Cahill
Points de vie : 100 %
Messages : 2132
Enregistré le : 04 oct. 2014, 14:22
Localisation : Le havre

Re: [Chapitre 11] Un sentiment étrange

Message par pouish » 23 févr. 2017, 00:38

« Je crois que nous sommes effectivement en sécurité pour la nuit... en tout cas, je n'ai découvert aucune anomalie magique... » dit Ygdrazor sans parvenir totalement à cacher son inquiétude résiduelle.

Il commença à se préparer pour la nuit mais décida cependant d'aller jeter un oeil débits en profitant du point de vue offert par la tour.

[ Je te laisse lancer le jet de perception pour Ygdy si besoin. ]

le_gaillard
Personnage : Rurik Flammerige
Points de vie : 100 %
Messages : 593
Enregistré le : 26 mars 2014, 02:39
Localisation : Napierville, Québec

Re: [Chapitre 11] Un sentiment étrange

Message par le_gaillard » 23 févr. 2017, 12:43

Rurik de son côté, chercha quelques reliques d'Amaunator. Peut-être trouverait-il certains liens avec les récents événements. Cet endroit remettait plusieurs questions sur la table dont celle, entre autre, sur l'Identité du dieu qui l'avait envoyé en mission. Trouverait-il la confirmation qu'Amaunator était ce dieu ?

Ardiemum
Personnage : Dungeon Master
Messages : 1110
Enregistré le : 25 août 2014, 06:21
Localisation : Seoul

Re: [Chapitre 11] Un sentiment étrange

Message par Ardiemum » 24 févr. 2017, 00:22

Gilraen et Leosin guidèrent prestement les poneys à l’intérieur de la tour. Les animaux étaient robuste mais visiblement gré de ne pas passer la nuit dehors avec pareil temps. Le moine leur donna à chacun une moitié de pomme qu’ils croquèrent à pleine dents, avant de rejoindre Gilraen et le reste du groupe à l’étage, ou Kairos et Rurik s’affairaient à préparer les paillasses pour la nuit. Somme-toutes, malgré son apparence extérieure peu attrayante, la tour offrait aux aventuriers un endroit plutôt douillet pour passer la nuit le temps que la tempête ne se calme.

Ygdrazor était perdu dans ses pensées, comme à son habitude, et regardait dans le vague l’extérieur de la tour au travers d’une des fenêtres non protégée par un volet de bois. La pluie ruisselait sur les pierres, sans toutefois entrer dans la tour. Il avait vue du versant nord, observant le chemin qu’ils avaient emprunté pour s’écarter de la route principale qui n’était pas loin. La tour semblait se tenir au milieu d’une petite clairière, la forêt environnante reprenant peu à peu ses marques depuis les années ou l’endroit n’était plus utilisé. Il ne remarqua rien de particulier et rejoignit ses camarades autour du feu, profitant des balades musicales du talentueux Kairos.

Les compagnons ne tardèrent pas à aller se coucher, et tous se glissèrent dans les paillasses confortables. Le bruit de la pluie résonnait sur les pierres, ce qui donnait un certain coté apaisant à l’endroit, ponctué de quelques éclairs occasionnels. Tous s’endormirent paisiblement, ne laissant que quelques braises dans le feu et s’endormant dans l’obscurité nocturne.


Alors que tous dormaient d’un sommeil sans rêves, Ygdrazor était quelque peu agité. Il ne cessait de remuer et des gouttes de sueur perlaient sur son front, comme s’il était en proie à un mauvais rêve. L’agitation du magicien tira Rurik et Gilraen de leur sommeil, émergeant lentement de leur torpeur. Un murmure très faible d’une voix inconnue était couvert par les gémissements d’Ygdrazor, et il leur semblait que de nombreuses lumières vertes pales éclairaient la pièce. A mesure qu’ils émergeaient de leur sommeil et que leur cerveau remettait leur environnement en place, il leur sembla distinguer une forme encapuchonnée penchée au chevet du jeune mage.


Message à destination de pouish : [ Message secret ]


[ ROUND 0 ]


Ygdrazor poussa un cri de douleur, ce qui sortit définitivement Rurik et Gilraen de leur torpeur, et tira par la même occasion Kairos et Leosin de leur sommeil. Le spectacle qui se jouait devant eux était surréaliste. Le feu était éteint mais la pièce était éclairée par de nombreux halos de lumière verte pale, émanant de tous les objets de la pièce. Armes, équipements, couvertures, provisions… tous les objets portés ou non par les aventuriers brillaient tous de la même lueur verte, qui toutes combinaient éclairaient suffisamment la pièce pour y voir sans soucis. Seule la bourse attachée à la ceinture d’Ygdrazor brillait d’une lueur rougeâtre plus intense.

Une silhouette humanoïde encapuchonnée était penchée sur Ygdrazor, appuyant une épée sur l’épaule de ce dernier. Maintenant que le mage était complètement éveillé, il pouvait voir le visage qui le fixait avec intensité. Un visage aux traits délicats, féminins, à la beauté envoutante. Son œil droit le fixait, immobile, tandis que son œil gauche semblait avoir été remplacé par une sorte de sphère métallique dont l’iris en double rotation inversée ressemblait a un engrenage. Les oreilles pointues et la peau sombre, Ygdrazor sut immédiatement à qui il avait affaire : une elfe noire, sans doute envoyée pour mettre un terme à sa vie.

Le magicien désormais éveillé, l’elfe enfonça son épée encore plus profondément dans la chaire, remettant en place un élégant bandeau de cuir pour se couvrir l’œil gauche.



[ ROUND 1 ]


D’un mouvement fluide, la silhouette se redressa et tourna son attention vers les quatre autres aventuriers qui commençaient à se lever prestement. Elle pivota avec grâce dans leur direction, sa cape semblant flotter dans les airs en suivant ses mouvements, dévoilant son bras gauche armé d’une arbalète de poing. Sans hésitation, elle tendit son bras en direction de Leosin, le premier dans sa ligne de mire, et appuya sur la détente, libérant un projectile métallique qui finit sa course planté dans l’épaule droite du moine. Surpris par la tournure des événements, il regarda comme abasourdi le projectile, avant de s’effondrer à nouveau sur sa paillasse, inconscient.

Le visage de la femme portait une beauté certaine, et tous purent reconnaitre les traits d’une elfe noire, race crainte pour sa férocité et sa précision, et réputée pour sa discrétion. Un bandeau de cuir barrait son œil gauche, et la capuche de sa cape rabaissée sur sa tete rendait sa silhouette floue, comme si elle se fondait avec le décor environnant par endroits.


► Afficher le texte

Maitre Menator
Personnage : Kairos Raveneye
Points de vie : 100 %
Messages : 841
Enregistré le : 03 mars 2014, 20:15
Localisation : Montréal

Re: [Chapitre 11] Un sentiment étrange

Message par Maitre Menator » 27 févr. 2017, 03:03

Kairos bondit de sa paillasse d'un grand coup en apercevant dans la pénombre la silhouette menaçante qui s'en prenait à Leosin.

« Par les Dieux! » s'exclama le barde en réalisant la nature de leur attaquant. Le tiefflin se donna une poussée avec sa queue et bondit hors de sa paillasse, lui qui ne portait que ses sous-vêtements. Il eut d'abord le réflexe de saisir son épée, mais il comprit qu'il courait à sa perte en se mesurant à cet adversaire au corps à corps. Aussi, le tiefflin opta pour sa magie et envoya une petite boule de feu qui surgit du bout de ses doigts après quelques incantations.
► Afficher le texte

toon
Personnage : Gilraen "La Baliste" Eärfalas
Points de vie : 100 %
Messages : 1825
Enregistré le : 29 mars 2014, 13:21
Localisation : Bordeaux

visant

Message par toon » 27 févr. 2017, 07:44

le cri d'Ygdrazor sortit l'elfe de la transe dans lequel il était plongé, la pièce était iluminée d'un forte lueur verte ce qui rappella à GIlraen une chanson qui commençait par "Qui c'est les plus forts evidement c'est les elfes"...

Tourant la tête il vit Kairos se redresser à laide de son appendice caudal, c'était dingue ce que ce type pouvait faire avec sa queue ! Il n'en doutait pas depuis la dernière nuit à l'auberge...

Une créature légendaire ce tenait devant eux et venait de planter son épée dans le pauvre mage puis tirer un coup d'arbalète dans Leosin. la situation était très mal engagé malgré Kairos qui venait de riposter par une boule enflammée.

Avisant Rurik, il l'encouragea à aller au corps à corps, « "Allez mon ami, toi d'abord je te suis !" »
► Afficher le texte

Verrouillé