[Chapitre 1] Greenest en flammes

[D&D 5] Tyranny of Dragons - Ardiemum
le_gaillard
Personnage : Rurik Flammerige
Points de vie : 100 %
Messages : 593
Enregistré le : 26 mars 2014, 02:39
Localisation : Napierville, Québec

Re: [Chapitre 1] Greenest en flammes

Message par le_gaillard » 22 déc. 2014, 03:52

À la suite de son incantation, Rurik sentait qu'il n'avait pas tournoyer suffisamment son marteau pour déchaîner assez de puissance vers le kobold. Pourtant c'est une flamme verte plus puissante que ce qu'il n'avait jamais fait qui fit frire le kobold. « Par ma barbe! J'ai fait ça? »
Les paroles de Cuth le sorti de son étonnement. Tout le monde rejoignit le chariot. Les bœufs semblaient prêt à faire la course de leurs vie. « Tout le monde embarque! Allez hop! S'il manque de la place, débarrassons nous des caisses! Je propose que nous longions la rivière là-bas, il risque d'y avoir moins de pillards! » Rurik tenta de soulever un des enfants pour l'embarquer à bord du chariot mais sa trop petite portée semblait lui faire défaut...

pouish
Personnage : Ygdrazor Cahill
Points de vie : 100 %
Messages : 2127
Enregistré le : 04 oct. 2014, 14:22
Localisation : Le havre

Re: [Chapitre 1] Greenest en flammes

Message par pouish » 22 déc. 2014, 11:30

Dans sa fuite, le kobold avait été frôlé par la flèche enflammée d'Ygdrazor, mais également par les traits mortels de Gilraen et Phérande.
Il s'en sortait pour le moment sans une égratignure... et il semblait sur le point de leur échapper lorsque Rurik déchainait son pouvoir sur la créature : Une flamme verte s'abattit sur le fuyard, ne laissant que des cendres fumantes...

Le combat était maintenant terminé et ils semblaient tous d'accord pour quitter cet endroit au plus vite afin d'atteindre la forteresse.
Rurik avait été le premier a réagir et aidait déjà les villageois à monter sur le chariot.
Il proposait de longer la rivière pour atteindre la forteresse, considérant le chemin comme étant plus sur.
« Longer la rivière me semble aussi la meilleure option... » déglutit le jeune magicien, à voix basse...

Ygdrazor avait jusqu'à maintenant agi d'instinct pour protéger sa vie, pour résoudre le mystère qu'il pourchassait avec ses compagnons depuis des semaines. Et jusqu'à maintenant, il s'en tirait pas trop mal... Edon l'avait bien formé, il serait fier de lui.
Cependant, une fois le combat terminé, le jeune mage fut submergé par la peur. Ils se trouvaient au milieu d'une embuscade sur tout le village, à la merci de pillards sans scrupules et cela faisaient remonter des souvenir désagréables... Sa blessure, bien que partiellement apaisée par la potion de soin qu'il avait ingurgitée, le faisait toujours souffrir et lui tournait la tête.
Il dépensa des trésors de volonté pour ne pas céder a la panique mais son visage demeurait livide et des gouttes de sueur perlait sur son front.

Sa force faible force physique, ajoutée à la blessure de son flanc, lui permettant a peine de se tenir debout sans s'appuyer sur son bâton. Il laissa donc le soin à ses camarades d'aider les civils a prendre place dans le chariot, préférant scruter les environs pour éviter de se faire surprendre par de nouveaux pillards.
► Afficher le texte
Puis, une fois que tous les civils furent installés, il s'installa a l'arrière du chariot, prêt au départ.

ben
Personnage : Dreanne "Docteur Dré" Arthirio
Points de vie : 100 %
Messages : 1211
Enregistré le : 22 mars 2014, 17:18
Localisation : Versailles, France

Re: [Chapitre 1] Greenest en flammes

Message par ben » 22 déc. 2014, 16:09

chacun s'était retrouvé embarqué dans cette histoire un peu malgré eux, ils ne s'attendaient pas a jouer aux héros quand ils s'étaient lancés à la poursuite des pillards...

chacun s'en sortait honorablement, leur inexpérience était remplacée par une forte cohésion, le guerrier apprécia que chacun aide à monter les civils dans la carriole, a ses yeux, c'est leur survie qui primait...

« je suis d'accord pour nous...pour que nous longions la rivière... »

le chemin était plus long mais éloignais leur route du centre d'attention des pillards, les richesses...rien dans cette direction ne laissait supposer une activité pillarde comme celle qu'ils avaient croisés jusque là...pas de grandes bâtisses, de l'eau et des arbres...

des pillards avide d'or et de sang ne serons pas par là...impossible...

le géant blond sauta lestement aux commandes du chariot, larguant son encombrant passager à l'arrière, en attendant que ses comparses lui fassent le signe du départ...
► Afficher le texte

toon
Personnage : Gilraen "La Baliste" Eärfalas
Points de vie : 100 %
Messages : 1821
Enregistré le : 29 mars 2014, 13:21
Localisation : Bordeaux

Re: [Chapitre 1] Greenest en flammes

Message par toon » 22 déc. 2014, 21:16

Revenu vers Sonia chien Gilraën constata qu'elle était sous la bonne garde de Linan. « Merci Linan, je savais que je pouvais compter sur vous ». Il avait demandé à Dréanne et Kairos de veiller sur la prisonnière mais le premier avait pris soin de lui et de la petite famille, tandis que le second semblait étrangement absent depuis quelques temps..
J'espère qu'il ne couve rien..

Du coin de l'oeil, l'elfe vit que le dernier Kobold était encore en fuite ! Un comble, il venait d'échapper aux traits mortels de 2 des meilleurs archers du royaume et d'un sortilège de feu d'une puissance inouïe... !
Gilraën s'imaginait très bien la suite: le nabotin allait rentrer dans son village et raconter cette invraisemblable histoire. Il deviendrait alors une sorte de légende vivante, les femmes kobolds se prosterneraient devant lui et finiraient allongées sur sa paillasse, il serait un hôte de marque à la table de riches familles Kobolds, des chansons à sa gloire seraient composés et chantées jusqu'à la fin des temps, et à sa mort il prendrait place à la droite de Magglubiyet...

et puis Rurik lui fit tomber le ciel sur la tête et il n'en resta plus qu'un petit tas de cendre...Les femmes Kobolds devraient encore attendre un peu...

il était temps de quitter l'endroit, Rurik (increvable!) aidait déjà les enfants à monter dans le chariot. Il fallait prendre une décision quant à la route à prendre.« je serai d'avis de faire au plus court pour atteindre la forteresse » Mais il semblait que sa proposition était bien loin de faire l'unanimité, ses compagnons préférant longer la rivière et donc doubler la distance...

Il aperçût également Ygdrazor, assis dans le chariot et visiblement pas au meilleur de sa forme.

Utilisant la langue ancestrale des dragons il s'approcha du Mage:
« Ygdrazor moj prijatelj, ne zdrznil zdaj! Prišli smo skupaj, in mi bo pustil vse skupaj in živ! »
► Afficher le texte
Espérant que cela l'avait réconforté, il aida ensuite Sonia à monter elle aussi dans le chariot sans trop de ménagement puis vint à sa suite.
Avidant le géant blond qui avait empoigné les rênes de l'attelage il cria :

« Phérande, Kairos ! On y va ! Allez Dreanne, conduit nous à la forteresse ! »

GIlraen tenta de masquer son angoisse surtout devant les enfants et voulu garder la tête haute devant Sonia Chien..c'est pas logique ce que l'on fait, on se rallonge...Corellon aide nous je t'en supplie

Ardiemum
Personnage : Dungeon Master
Messages : 1110
Enregistré le : 25 août 2014, 06:21
Localisation : Seoul

Re: [Chapitre 1] Greenest en flammes

Message par Ardiemum » 23 déc. 2014, 01:51

Après avoir poussé les caisses à l’extérieur du chariot pour libérer de la place, Rurik tendit sa main amicalement pour aider les enfants à monter. Ygdrazor donnait également un coup de main dans ce sens et monta à bord à son tour une fois le couple et la famille installés. Il fut tiré de ses pensées sombres par les paroles bienveillantes de Gilrean, qui venait du pousser Sonia sans grands ménagements à ses côtés. Pour sa part, Dreanne avait largué Kiki à l’arrière et s’était installé à l’avant en prenant les rênes des deux bœufs gonflés à bloc.

Phérande et Kairos s’apprêtaient à rejoindre le guerrier à l’avant quand soudain un groupe d’une dizaine d’individus en armes apparut au détour de la rue, à une centaine de mètres devant eux, accompagnés de ce qui ressemblait à des sortes de gros chiens… Aussitôt que le groupe eut repéré les aventuriers, le nain qui semblait les diriger gesticula frénétiquement et ils s’élancèrent tous en avant, lâchant les chiens !

► Afficher le texte
C’était le signal de départ que Dreanne attendait, et le guerrier fit démarrer la carriole sans plus attendre. Trop heureux de finalement pouvoir libérer l’énergie que Phérande avait insufflé en eux, les animaux de trait d’habitude si paisibles s’élancèrent aussitôt en avant, suivant avec précision les mouvements et tensions que Dreanne appliquait aux commandes.

Répondant à l’appel de Gilraen, Kairos et Phérande eurent à peine le temps d’agripper le véhicule, heureusement aidés par la réactivité de leurs compagnons qui leur permit de ne pas rester à la merci de cette nouvelle menace. Le chariot prit un virage brusque à droite en contournant la première maison, puis un autre pour prendre en direction de la forteresse tout en longeant la rivière qui s’écoulait sur leur gauche.

Au second virage, tous purent voir un brand bâtiment ouvragé se dressant à l’est et entouré d’un muret, encerclé par quelques hommes en armes, torches à la main. « Oh non ! » s’écria Asha, « Ils attaquent aussi le temple de Chauntéa ! Il faut prévenir le gouverneur Nighthill de toute urgence, il doit y avoir des gens qui s’y sont réfugiés et ils sont en danger ! »


Les chiens étaient aux trousses de la compagnie, mais le rythme que les bœufs imprimaient au chariot les empêchait de les rattraper complètement. A mesure que la chevauchée effrénée se poursuivait, tous purent voir qu’ils n’étaient pas poursuivi par des chiens ordinaires… ce qui était lancé à leur trousse était un pack de trois chiens-dragons ![/i][/b]
► Afficher le texte
Déterminés à contourner la forteresse par son flanc sud, ils remarquèrent soudain à une dizaine de mètres de la route qu’ils empruntaient que là où la flamme verte avait frappée le kobold quelques minutes plus tôt, le sol était maintenant à nu et qu’un cercle d’environ deux mètres de diamètre s’était formé, des lignes de fumée verdâtre émanant du sol.

Mais le temps n’était plus aux interrogations, leur vie et celle de ceux qui les accompagnés étaient à risque.


« Là ! Les portes sont encore ouvertes, vite dépêchez-vous ! » s’écria Cuth. Effectivement les portes à double battant de la forteresse étaient ouvertes, et une poignée de gardes étaient postés devant, empêchant quiconque de pénétrer à l’intérieur. Mais à mesure que le groupe s’approchait, de plus en plus de figures en armes apparaissaient de toutes parts, s’élançant torches à la main vers la place forte.

« FERMEZ LES PORTES, FERMEZ LES PORTES !!! » Linan et Landro gesticulaient et s’époumonaient dans la direction des gardes, essayant d’attirer leur attention sur le danger imminent. Voyant cela, les défenseurs coururent se réfugier à l’intérieur, et les portes commencèrent lentement à se refermer.

« Par Chauntéa, nous n’y arriverons pas… » lança Asha dans un murmure de désespoir. Mais les aventuriers étaient déterminés à ne laisser personne mourir ce soir, et d’un coup de bride sec Dreanne poussa les bœufs à leur limite, s’élançant dans l’ouverture qui se réduisait à vue d’œil.


« CRACK ! » Un bruit violent de bois brisé retentit au moment où le chariot passa l’embrasure de la porte. L’essieu avait touché les lourds battants et volé en éclat sous la force de l’impact, tout comme la pièce qui reliait le véhicule à l’attelage, laissant le chariot trainer au sol sous l’inertie de la course des bovins. Tous fermèrent les yeux comme pour ne pas voir l’inévitable alors que leur embarcation de fortune se dirigeait inexorablement vers le mur...

Puis plus rien. Le silence. Tout semblait calme autour d’eux et en ouvrant les yeux ils purent voir qu’ils étaient tous sains et sauf. Ils s’étaient arrêtés à quelques centimètres seulement du mur et par chance le chariot n’avait pas basculé.

Mais ils étaient encerclés par des gardes en armes, lances pointés dans leur direction, sans possibilité d’aller nulle part.


« Par les tétons gelés de Mystara, qu’est c’que c’est qu’ce foutoir ! »


► Afficher le texte

Verrouillé