[Chapitre 3] Tenter une sortie

[D&D 5] Tyranny of Dragons - Ardiemum
le_gaillard
Personnage : Rurik Flammerige
Points de vie : 100 %
Messages : 593
Enregistré le : 26 mars 2014, 02:39
Localisation : Napierville, Québec

Re: [Chapitre 3] Tenter une sortie

Message par le_gaillard » 24 mars 2015, 03:00

Phérande n'était plus visible et Rurik ne le sentait pas. « Non mais qu'est-ce qu'il fabrique? » « Phérande, ne t'avise pas à profaner un endroit sacré! » Puis Rurik s'adressa à Dreanne: « Quand nous le pourrons, je vous donnerai quelque soins à toi et Gilraen. Je pense que nous aurons beoins d'être en pleine forme pour la suite! »

Ardiemum
Personnage : Dungeon Master
Messages : 1110
Enregistré le : 25 août 2014, 06:21
Localisation : Seoul

Re: [Chapitre 3] Tenter une sortie

Message par Ardiemum » 24 mars 2015, 07:25

[12] Réserve du temple (Phérande)
► Afficher le texte
[15] Nord du temple de Chauntéa (Ygdrazor / Rurik / Dreanne)
► Afficher le texte
[13] Est du temple de Chauntéa (Kairos / Gilraen)
► Afficher le texte
Lorsqu’ils ouvrirent les yeux, la lumière avait disparut, et le silence était retombé dans le temple. Tous se sentaient apaisés, et regardant celles et ceux qui les entouraient ils pouvaient constater qu’il en était de même pour tout le monde. Comme si leurs soucis et leurs peurs s’étaient envolées.

C’est alors qu’ils le virent : au centre du temple, debout au milieu d’un tapis de fleures formant un cercle d’environ un mètre de diamètre autour de lui, se tenait Phérande ; majestueusement éclairé par la lumière lunaire qui filtrait depuis le vitrail brisé de la fenêtre sud du bâtiment. Dans sa main reposait un objet, une sorte d’épée courte à la lame courbée et finement ouvragée. Des sortes de runes étaient gravées dans le métal de la lame, de la garde jusqu’à la pointe. Un aura bleuté émanait de l’objet, qui se dissipa quelques secondes plus tard.
► Afficher le texte
Tous étaient figés. Le grand prêtre fit un pas en avant, sortant de la foule les bras écartés et les paumes tendues vers Phérande. « Mon fils, elle vous a choisi. La déesse est dans votre cœur et accompagne vos pas. » Se tournant vers les autres aventuriers il continua. « Elle vous a tous observé et trouvé digne de son attention. Qu’on se le dise par delà Greenest, Chauntéa a trouvé ses hérauts. Gloire au Crâne Grimaçant, gloire à nos sauveurs ! » Il mit le genou gauche en terre, pliant le droit et y plaçant ses deux mains jointes, la tête baissée.

« Gloire au Crâne Grimaçant, gloire à nos sauveurs ! » Tous les villageois imitèrent le grand prêtre dans son geste, et seuls restaient debout les six aventuriers.[/i][/b]
Battlemap 17 : Greenest

pouish
Personnage : Ygdrazor Cahill
Points de vie : 100 %
Messages : 2127
Enregistré le : 04 oct. 2014, 14:22
Localisation : Le havre

Re: [Chapitre 3] Tenter une sortie

Message par pouish » 24 mars 2015, 10:00

L'anxiété d'Ygdrazor était montée en flèche en entendant le jeune François crier. Il avait bien conscience que ce nouveau problème impliquait Phérande qui avait disparu à cet endroit. Ne sachant trop à quoi s'attendre, le jeune mage s’était précipité vers la source des cris, prêt a improviser...

Une chose est sûre, c'est qu'il n’était pas préparé à ce qui les attendait.

Monseigneur Falconmoon apaisa d'abord les esprits de tout le monde avec quelques paroles pleines de sagesse. Puis une vive lumière... et Pherande revenu au centre du temple avec une étrange lame dans la main et éclairé par la lueur de la lune...
Jamais, il n'avait vécu un pareil moment dans son existence et son scepticisme en avait pris un sacré coup.
Cet évènement hors du temps l'avait apaisé comme jamais il ne l'avais été.

C'est sur que ça a plus de gueule que mon sort de lumière sur les portes du temple...

Lorsque les villageois s'agenouillèrent et clamèrent leur nom D'ailleurs, comment connaissent ils le nom de notre compagnie..., Ygdrazor resta figé, un instant, ne sachant pas trop comment réagir. Les paroles du grand prêtre résonnèrent dans sa tête : "Chauntéa a trouvé ses hérauts...".
Puis il finit par se ressaisir et s'approcha du prêtre pour l'aider à se relever, faisant signe aux villageois de faire de même :

« Monseigneur, nous sommes honoré... »
Ygdrazor marqua une pause ne sachant trop comment continuer.
« ...mais notre tâche n'est pas terminée et il est important que nous vous menions à la forteresse, en sécurité. Nous connaissons un chemin.
Cependant, je vous avais promis des présentations. Je me nomme Ygdrazor et voici mes compagnons : Rurik, Dreanne, Gilraen, Kairos et Pherande. »
dit il en désignant chacun de la main et en terminant par Pherande, remarquant les blessures plus ou moins graves de ses compagnons.
« Je me permet d'abuser de votre bienveillance en vous demandant si vous pourriez faire quelque chose pour les blessures de mes compagnons. Maitre Thobias, lors de notre passage à la forteresse, m'a fait part de vos compétences dans ce domaine. »

Maitre Menator
Personnage : Kairos Raveneye
Points de vie : 100 %
Messages : 841
Enregistré le : 03 mars 2014, 20:15
Localisation : Montréal

Re: [Chapitre 3] Tenter une sortie

Message par Maitre Menator » 24 mars 2015, 16:47

La scène avait vraiment surpris Kairos qui n'était manifestement pas habitué d'assister à des apparitions divines Il était tout de même bien heureux de finalement trouver un si puissant allié à leurs côtés. Mais c'est lorsque que les réfugiés du temple se mirent à se prosterner que le barde se sentit quelque peu mal à l'aise. Non pas que la foule le gênait, mais il ne comprenait pas l'insouciance soudaine de tous ces gens et de monseigneur Falcomon.

« Comme l'a dit Ygrazor, nous ferions mieux de déguerpir. » dit le tiefflin. « Ce faucille est certes impressionnant, mais je ne le vois pas repousser une armée de pillards... »

Avatar du membre
Loupvorace
Personnage : Phérande (Le fossoyeur) Passeur-d'aube
Points de vie : 100 %
Messages : 236
Enregistré le : 04 nov. 2014, 22:30
Localisation : Montréal

Re: [Chapitre 3] Tenter une sortie

Message par Loupvorace » 24 mars 2015, 17:28

Phérande se sentait comme dans un rêve éveillé.

Un instant il entrait dans la pièce dérobée sur ses gardes et prêt à repousser tout assaillant puis, la lumière, la douce lumière bleue qui s’intensifiait à son approche de l’autel et qui l’envahissait d’une chaleur bienveillante. Comme mue par sa propre volonté sa main s’éleva vers le voile qu’il tira à lui dévoilant ce qu’il cachait quelques instants plus tôt. La lumière s’intensifia jusqu’à tout englober, même sa conscience de lui-même s’y dissipa.

Une éternité parue s’écouler tandis qu’il reposait dans les bras de cet être évanescent. Son âme ressentit pour la première fois, depuis des années qui lui paraissaient des lustres, une étincelle de quiétude, de paix, de sérénité. Sentiments qui lui avaient été inaccessibles.

Puis la lumière bleue diminua d’intensité, tel un brouillard qui se disperse. D’abord désorienté, il retrouva ses sens et s’aperçut qu’il n’était plus dans la petite pièce, mais bien debout au centre du temple entouré de milliers de fleurs bleues éparses autour de lui.

C‘est alors que son œil fut attiré par la provenance de la dernière source de lumière bleue toujours présente. Dans sa main, en place de son épée, il tenait une serpe dotée d’une lame courbe gravée de symboles. La lumière bleue qui en émanait finit par s’éteindre alors qu’il observait l’objet avec émerveillement.

Il n’avait jamais vraiment cru à l’intérêt des Dieux pour ceux qui foulent le sol. Oui, leur présence se faisait sentir par le biais des clercs et la magie des mages, mais jamais il n’avait été en présence d’un tel être.

« Quoi?!? »

Quelqu'un s'adressait à lui. Il leva les yeux et pour la première fois et il prit connaissance de ce qui l’entourait. C’est alors qu’il aperçut les villageois accompagnés de Monseigneur Falconmoon prosternés.

« Mais… »« Je n’y suis pour rien… je vous le jure.... »

Ils se mirent alors à scander avec ferveur le nom de leur groupe.

À nouveau dépassé par les événements et craignant qu'il venait de commettre une énorme gaffe, il se referma sur lui-même tel un escargot dans sa coquille. Aussi bien laisser ses compagnons tenter de réparer les pots cassés.

Il pouvait entendre Vergase, son tuteur, le sermonner:

« Mais qu'allais-tu faire dans cette galère...!!! »

toon
Personnage : Gilraen "La Baliste" Eärfalas
Points de vie : 100 %
Messages : 1821
Enregistré le : 29 mars 2014, 13:21
Localisation : Bordeaux

Re: [Chapitre 3] Tenter une sortie

Message par toon » 24 mars 2015, 18:53

Gilraen écarquilla les yeux, Phérande était nimbé d'une aura bleuté et tenait à la main une étrange arme. Les villageois se prosternaient et scandait le nom du Crâne Grimaçant ! Le Rodeur semblait l'élu de Chantéa.

Pas de combat en vue dans les 2 minutes à venir, l'elfe s'assit au sol, la fatigue commençant à se faire sentir..Et puis il avait perdu pas mal de sang.

« Bravo à tous, permettez moi juste d'intérioriser ma joie, mais tous ces événements si rapprochés m'ont un peu fatigués... »

ben
Personnage : Dreanne "Docteur Dré" Arthirio
Points de vie : 100 %
Messages : 1211
Enregistré le : 22 mars 2014, 17:18
Localisation : Versailles, France

Re: [Chapitre 3] Tenter une sortie

Message par ben » 24 mars 2015, 20:19

Une lueur bleuté avait aveuglé le guerrier qui tenta d'épargner ses yeux de son avant bras ...

Peine perdue, la lumière n'était pas de celles dont il pouvait se protéger ...

c'est lui ?

cette lumière se replia sur la sorte d'épée que brandissait maintenant Phérande ... cadeau de Chauntéa au rôdeur ...

« Ouah... Mes respects ... »

Mais lorsque lesles gens s'agenouillèrent pour rendre hommage a leur nouveau héros, Dreanne ressenti une forte gêne, visiblement partagée par le rôdeur ...

« Bien, nous aurons tout le temps de louer les dieux quand on seras retournés dans la forteresse ... »

le guerrier se demandait si cette épée était ce que cherchaient la bande de pillards qu'ils venaient de mettre en déroute ...

le_gaillard
Personnage : Rurik Flammerige
Points de vie : 100 %
Messages : 593
Enregistré le : 26 mars 2014, 02:39
Localisation : Napierville, Québec

Re: [Chapitre 3] Tenter une sortie

Message par le_gaillard » 25 mars 2015, 00:30

Rurik pris l'affaire avec un peu de jalousie. C'était sensé être lui l'élu des dieux, enfin de Moradin du moins... ou peut-être bien d'Amaunator... Il doutait encore. Mais bon,son marteau de guerre était une arme de prédilection chez les nains et il devait être fier de le porter. Moradin, pardonne mes doutes! Je suis ton fidèle serviteur!
Puis Rurik s'approcha du prêtre du temple. « Mon père, le temps presse, je pense que nous devrions quitter cet endroit, la forteresse semble être le meilleur endroit pour se réfugier. De notre côté, nous allons tenter de surprendre l'ennemi par l'extérieur. Si jamais vous en avez le pouvoir, pouvez vous soigné ceux d'entre nous qui en ont de besoin avant que nous repartions au combat? »

Ardiemum
Personnage : Dungeon Master
Messages : 1110
Enregistré le : 25 août 2014, 06:21
Localisation : Seoul

Re: [Chapitre 3] Tenter une sortie

Message par Ardiemum » 25 mars 2015, 06:29

L’instant passé, les villageois et le prêtre se relevèrent. Voyant la gène et l’incompréhension sur le visage de certains des aventuriers, Eadyan Falconmoon les rassura d’un ton calme. « Ne vous en faites pas mes amis, nous saluons simplement la manifestation de la volonté de notre déesse de vous reconnaître comme les protecteurs et héros que vous êtes. La plupart d’entre eux n’ont d’ailleurs pas assisté à la dernière manifestation de cette sorte, qui remonte à il y a bien des années déjà. » Le regard du demi-elfe était emprunt de nostalgie.

« Vous avez raison maître nain. Rapprochez-vous que je soigne vos blessures. La nuit est encore longue et nous ne sommes pas encore complètement tirés d’affaires. » Les six compagnons réunis autour de lui, le grand prêtre prononça quelques paroles sacrées et focalisa son énergie divine sur les aventuriers blessés. Une aura de lumière émana légèrement de ses main et enveloppa le groupe de sa chaleur, et tous purent ressentir les effets bénéfiques immédiats prodigué par le sort. Il recommença l’opération quelques fois encore, jusqu’à ce que toutes les blessures visibles comme invisibles soient guéries.

Portant alors son attention sur l’objet que Phérande venait de recevoir, il lui dit sur le même ton calme : « L’objet que vous avez là n’est pas n’importe quelle faucille. C’est un cadeau de la déesse à vous tous, pour vous aider dans les moments de doute. Elle m’est apparue il y a des années, alors que je n’étais qu’un jeune garçon de cœur. Depuis toutes ces années j’ai fais mon devoir de la garder en sécurité, ne la sortant que deux fois l’an, pour le début des semences et pour le début des moissons, apportant ainsi la bénédiction de Chauntéa sur les récoltes. »

« Elle vous l’a confié désormais, et même si la magie de l’objet n’est pas des plus puissante, il crée un lien entre vous tous et la déesse, pour qu’elle vous aide à surmonter les nombreux obstacles à venir. N’ayez crainte pour nous, la déesse ne nous abandonnera pas et tant que la faucille des moissons est en sécurité les récoltes seront bonnes. » Voyant que les villageois étaient quasiment tous prêt pour le départ, il enchaina. « Bien, vous avez raison, partons maintenant. Vous disiez que vous avez un moyen de rallier la forteresse sans risques ? Je pense en effet que c’est la meilleure chose à faire. Le plus vite nous serons derrière la protection des murailles le mieux ce sera. »



Tout le monde se mit en route, sous les directives des aventuriers et avec l’aide d’Eadyan Falconmoon et de François, qui rassuraient les plus jeunes et aidaient les plus vieux. Conformément aux instructions des aventuriers, deux hommes de bonne carrure passèrent les bras du soldat en armure évanoui au sol autour de leur nuque et se chargèrent de le porter. Sortant par les grandes portes brisées, ils contournèrent le temple par l’est pour passer le plus hors de vue possible des pillards qui rôdaient aux alentours de la forteresse et éviter de se faire repérer. Les parents cachèrent les yeux des plus jeunes en voyant le spectacle des cadavres étalés sur le sol. Le combat pour les libérer avait était des plus sanglant, et ils en étaient tous d’autant plus reconnaissant envers ces six étrangers qu’ils ne connaissaient pas à peine une heure plus tôt.

Traversant les buissons sans problème, le cortège arriva bientôt à la rivière dont ils remontèrent le courant en se faisant le plus discret possible. A certains endroits les berges étaient un peu trop étroites ou trop escarpées pour permettre le passage de tous, et celles et ceux qui étaient le plus en forme aidèrent les plus affaibli à avancer sans risque. Les deux hommes qui tenaient le soldat inconscient avaient parfois un peu de mal à avancer, mais aidés par quelques-uns des autres villageois ils réussirent à le transporter sans trop de soucis. Les flammes crépitaient au loin dans le silence de la nuit, et la lueur de la lune était parfois atténuée par quelques nuages traversant ses rayons.

Se retournant, ils virent la forme du temple se dresser derrière eux, majestueux. Ils avaient réussi à sauver les réfugiés, mais comme l’avait si bien dit le prêtre : la nuit n’était pas finie.

Au loin un rugissement déchira le ciel noir. Le dragon était toujours là, quelque part.

► Afficher le texte

Verrouillé