[Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

[D&D 5] Dungeon Master - Arnaud (terminée)
Verrouillé
Arnaud
Personnage : Glabbagool
Points de vie : 100 %
Messages : 3809
Enregistré le : 13 juil. 2014, 12:09
Localisation : Val-de-Marne, France

[Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par Arnaud » 27 févr. 2017, 10:03

Image
Bloop Blip Blop, pour reprendre mon récit sur les aventures des cinq héros humains j'ai choisi un moment peu commun dans leur vie faite, il faut bien le dire, de crasse et de boue. Vous savez fort bien que j'aime bien la boue, pas autant que la confiture de cerise, mais tout de même assez pour voir à quel point les humains répugnent à tort à y tremper les pieds. Eh bien malgré toutes leurs qualités, nos héros humains n'échappaient pas à la règle, et après avoir passé plusieurs mois à arpenter cavernes et marécages odorants, ils se montrèrent particulièrement satisfaits d'atteindre enfin l'une des plus grandes cités du continent. Majestueuse en vérité était la grande Sissea, aussi appelée la Ville Blanche en raison du rocher sur lequel elle avait été édifiée plusieurs siècles auparavant, quand la présence des hommes dans la région était encore rare.
Quand nos héros y mirent pour la première fois les pieds, Sissea était indéniablement le centre culturel de la civilisation humaine à bien des lieux à la ronde. Aucun des héros n'avait jamais eu l'occasion de voir cité aussi raffinée ou même aussi vaste. Tout ici était inondé par la lumière reflétée par les eaux scintillantes ou les murs immaculés de la ville. Après avoir parcouru des semaines durant des sous terrains infestés de créatures lugubres, les héros vivaient là un changement radical avec leurs habitudes. En fait, pour une fois, le pendule semblait les avoir menés dans un endroit où l'aventure ne se présenterait pas de manière aussi radicale que dans un nid de dragons ou l'antre d'un troll. Peut être même que les protagonistes de notre histoire pensaient enfin avoir droit à un moment de repos bien mérité, et à l'occasion de dépenser leurs richesses accumulées au cours de leurs dernières missions.
Naturellement, et vous vous en doutez si je vous raconte cette histoire, il n'en fut rien. Une bien étrange aventure attendait là encore nos héros. Mais commençons sans tarder. Voici donc le groupe de héros qui s'avance sur le magnifique pont donnant sur la grande cité. Imaginez les, tous les cinq, dans leurs tenues d'aventuriers, cheminant aux côtés de leurs chevaux au milieu de citadins dont les habits fins et fragiles semblaient tellement extravagants en comparaison. Une jeune femme en robe blanche, accoudée au bord du pont, laisse son regard vagabonder aux limites des eaux du fleuve sans se soucier des nouveaux venus. Plus loin, des hommes en redingote parlent affaires tout en cheminant. L'un d'eux, bientôt suivi de ses collègues, se découvre devant les dames du groupe. Les héros ne connaissent encore rien de cette cité, sinon ce qu'ils en ont appris au cours des derniers jours passés dans la région. Un monde nouveau s'offre à eux, et c'est le cœur plein d'espoirs, d'interrogations et de curiosité qu'ils entrent dans la Ville Blanche.

A propos du narrateur

Illustration : Sissea, la Ville Blanche

Puncho
Personnage : Sirion
Points de vie : 100 %
Messages : 847
Enregistré le : 15 juil. 2014, 01:31
Localisation : Québec, Canada

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par Puncho » 27 févr. 2017, 14:26

Lorsque la haute silhouette sur l'horizon se transforma en majestueuse cité, Sirion ne put retenir le flot des mots d'admiration qui déferla de sa bouche.

« Woah ! T'as vu ça Dridoc ? Des cascades d'eau partout. Mais comment ils font pour amener l'eau jusque là ? Et cette forteresse ! Les chefs de cette ville n'ont rien à craindre de l'envahisseur. Mais est-ce que tout ce beau monde peut s'y entasser ? J'en doute. Tu as vu toutes ces maisons ? Ça en prend du monde pour habiter tout ça. Là, et là, il y a des arches et des ponts partout. Sacré boulot de construire tout ça à flanc de falaise. Ahaha! Morgane, je t'imagine bien dans cette tunique blanche. Il faut t'en trouver une ! »

Après avoir passé sa vie aux frontières des milieux sauvages, Sirion fut submergé d'admiration pour la splendeur de cet exemple de civilisation. Orius ne savait où donner du museau. Sans trop s'éloigner, il gambadait d'un passant à l'autre pour les renifler brièvement, provoquant parfois des réactions qui faisaient bien rigolé son maître.

« Alors Jacob, où va-t-on maintenant ? »

TheBigLizardman
Personnage : Morgane Barbarella "la douce"
Points de vie : 100 %
Messages : 2204
Enregistré le : 21 juil. 2016, 12:56
Localisation : Paris, France

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par TheBigLizardman » 27 févr. 2017, 15:23

Arrivant aux pieds de la fameuse Ville Blanche, Morgane ne peut que rester sans voix, levant la tête pour apercevoir la cité dans son ensemble. Elle qui apprécie à ponctuer les découvertes de petits commentaires, pertinents ou non, elle a le souffle coupée par tant de grandeur. Après avoir parcouru tant de situations ardues et dangereuses, elle laisse le vent tranquille souffler dans sa toison orange et admire le calme et la paix qui se dégage de chaque passant.
Lorsque les messieurs se découvre, elle-même, sans y réfléchir, par un mimétisme de manière, vient placer une main au sommet de son crâne, et gênée de ne rien y trouver, se ravise, redescendant sa main d'un geste brusque, espérant que personne n'ai rien vu. Elle ne voudrait surtout pas faire tâche par ses manières rurales, elle qui aime comme tout s'accorder aux manières de chacun. Paraître impolie ou déplacée figure dans ses cauchemars les plus terribles.
Elle admire la jeune femme et sa tenue, lorsque la remarque de Sirion la pousse à répondre avec un sarcasme familier.

« Bien sûr... Et pourquoi pas des escarpins tant qu'on y est! Plutôt mourir que de porter une robe. »

Evidemment, derrière cette remarque brûle le désir ardent de se procurer une de ces jolies robes, mais elle ira en acheter une quand elle sera seule, et prendra bien soin de la cacher au fond de ses affaires, pour que ses compagnons ne tombent pas dessus. Rien qu'à imaginer les railleries qu'ils pourraient faire dessus, le rouge de la honte monte aux joues de Morgane, et pour qu'aucun de ses compères ne le remarque, continue:

« En tout cas, cette ville est un havre de paix. Il fait bon savoir que des gens vivent calmement dans des endroits comme ça. »

Puis se tournant vers Jacob, comme par habitude, puisqu'il est généralement celui qui possède ce genre d'informations:

« Tu sais qui la dirige? En tout cas ce doit être un sacré bonhomme. »

pouish
Personnage : Jacob "Jake" Enstern
Points de vie : 100 %
Messages : 2005
Enregistré le : 04 oct. 2014, 14:22

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par pouish » 27 févr. 2017, 16:42

Bien qu'ils furent manifestement arrivés dans un endroit beaucoup plus sûr que ceux qu'ils avaient l'habitude de fréquenter, Jacob restait sur ses gardes. Les sens aux aguets, il essayait de regarder partout à la recherche d'une menace éventuelle et surtout de la raison de leur présence ici.

Mais difficile de se concentrer avec le flots incessant de paroles enthousiastes de Sirion accompagné par les jappements de son chiot...

« Il semblerait bien que nous sommes arrivé à destination... Et, je suis d'accord que le décor a l'air sympa... Mais nous ne sommes pas là pour faire du tourisme...
Je n'aime pas trop l'idée de consulter le pendule dans un lieu aussi fréquenté... »
dit Jacob, plus à lui même que pour les autres en observant les alentours à la recherche d'un endroit à l'écart pour vérifier les oscillations du pendule et donc la direction à emprunter...

Puis, interrogé par Morgane, il prît un ton un peu plus professoral pour répondre : « Ah... oui... je suis justement tombé sur un ouvrage intéressant à propos de la région et notamment de la splendeur de Sissea. Et il me semble que la cité n'appartient pas à un seul homme... A l'époque où a été écrit le livre en question, car il faut prendre en considération qu'un livre est une représentation figée à un moment précis des connaissances, entre autres choses, de son auteur et que par voie de conséquence, il ne relate pas les évolutions de cette situation... sinon, il s'agirait d'un ouvrage prophétique... ah ah ah... enfin bref... Donc, à l'époque où a été écrit ce livre, Sissea était dirigée par un conseil de 10 membres présidé par un homme répondant au nom de Leonid Kendrick, dont la famille est... non, était l'une des plus influentes de la ville. Cependant, je n'ai aucune idée de l'époque à laquelle a été écrit et des choses ont peut-être changé... »

Puis, revenant à sa réflexion d'origine, il demanda à ses amis « Sinon, nous pourrions nous trouver un hébergement convenable pour nous installer avant de décider de la suite, surtout si nous devons rester ici plusieurs jours... Là bas, nous serons plus tranquille pour suivre la piste du pendule... » mais la curiosité était trop grande... Aussi, Jacob extirpa le pendule en essayant d'être le plus discret possible et observa quelques secondes à peine ce que l'objet indiqua avant de le ranger à nouveau sous sa tunique...

dvins
Personnage : Dridoc Drudinoth
Points de vie : 100 %
Messages : 1424
Enregistré le : 02 févr. 2017, 17:29
Localisation : Mountain View, USA

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par dvins » 27 févr. 2017, 17:43

Lorsque Dridoc jeta son premier regard sur la cité blanche, il en eut le souffle coupé. La stupeur qui l'envahit face à la beauté du paysage laissa vite place à une excitation sans limites:
« Une CITÉ ! Une vraie CITÉ ! Comme dans les livres de Jacob et les histoires des voyageurs faisant étape au temple ! Par Lliira, je ne savais pas si j'aurais l'occasion d'en voir une dans ma vie ! »

Plus le groupe se rapprochait, plus les détails de Sissea se dessinaient à leurs yeux et éblouissaient Dridoc. Seul Sirion et Orius semblaient, en apparence, partager l'excitation de Dridoc mais si les autres étaient plus discrets, ils ne devaient pas en penser moins.

« Tu as raison Sirion les cascades sont magnifiques ! Ils ont dû embaucher un tas de gaillards aussi malins que notre Jacob pour concevoir tout ça ! » Il se tourna alors vers Jacob et le gratifia d'une tape amicale dans le dos avant d'éclater de rire en lançant « Il va falloir qu'on garde l'oeil sur lui si on ne veut pas se le faire piquer ! Hahahah ! »

Alors qu'ils traversaient le pont, Dridoc ne pouvait pas s'empêcher de remarquer la beauté des femmes de cette ville. Ou plutôt leur élégance. Et pas seulement les femmes. Tout le monde semblait extrêmement bien habillé, encore mieux que lors des rituels de religieux auxquels il avait eu l'occasion d'assister. Il manqua même de se faire un torticolis en se retournant au passage d'une jeune femme brune à la silhouette élancée qui ressemblait étrangement à sa déesse bien aimée.
► Afficher le texte
La perdant rapidement de vue dans la foule, le regard Dridoc continua à vagabonder sur tout ce que la ville avait à offrir de beauté et ri à la "dispute" entre Sirion et Morgane.
Il se sentait plein de vie et extrêmement heureux de découvrir un endroit si majestueux et riche en compagnie de ses amis Finalement, la vie ne l'avait pas si mal traité ! Il écouta d'une oreille distraite Jacob qui tentait, de manière particulièrement peu claire, d'expliquer le système gouvernemental de la cité, puis suggéra de trouver une auberge pour s'installer.

« Oh, je suis bien d'accord avec toi, Jacob, trouvons nous un bon palace et prenons un bain ! Enfin surtout Morgane, depuis qu'elle est tombée dans la vase, ça pique un peu les yeux quand on s'approche d'elle. Ce serait vachement chouette de pouvoir essayer une des ces belles redingotes aussi, elle ont l'air douces comme la peau de Lliira... On va aussi pouvoir se faire un festin ce soir, ça nous changera des ragondins des profondeurs et autres joyeusetés qu'on a mangé ces derniers jours. Ah quel bonheur d'être dans un endroit si charmant ! » Ohhh je pense qu'ici, ils savent faire la fête, pensa-t-il avec un regard plein d'espoir.

Il continua à gambader avec ses amis en pénétrant dans la cité, tout en tentant vainement d'astiquer son armure pour en enlever la couche de crasse qui la recouvrait. Dridoc, qui savait être sérieux et concentré quand la situation l'exigeait, semblait complètement dépassé par la beauté des environs et papillonnait. Prompt à comprendre les us et coutumes, il croisait les passants en gonflant la poitrine, et, avec un regard bienveillant, portait deux doigts à son front avant de les en écarter rapidement, dans un salut particulièrement gracieux.

Au fil de ses pérégrinations, Dridoc cherchait du regard tout signe d'un lieu religieux, particulièrement un qui serait dédié à Lliira, et d'un endroit où il pourrait payer une tournée à ses camarades. Comme le dirait ma déesse bien aimée, une tournée par jour, ça entretient l'amour !
Modifié en dernier par dvins le 28 févr. 2017, 17:18, modifié 1 fois.

Erevan
Personnage : Gwendoline
Points de vie : 100 %
Messages : 643
Enregistré le : 30 mai 2015, 07:37
Localisation : Luxembourg

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par Erevan » 27 févr. 2017, 18:33

Lorsqu’elle aperçut la ville, Gwendoline retint son souffle. « C’est donc cela la civilisation », laissa-t-elle filer à voix basse…

Elle admirait la beauté du lieu, des gens, ainsi que de leurs parures… Lorsque les hommes en redingote ôtèrent leur couvre-chef, elle se demanda comment rendre la politesse. Elle fit un léger signe de la tête en s’inclinant légèrement vers l’avant, un geste montrant une certaine déférence en vers eux… avant de poursuivre son chemin.
Elle partageait l’excitation de certain de ces compagnons et au sarcasme de Sirion, elle chuchota à l’attention de Morgane… « si tu veux, on ira faire quelques emplettes toutes les deux… »

Suite à la proposition de Jacob, elle lui fit un signe d’approbation de la tête… « j’espère que l’on va pouvoir passer quelques jours tranquille, sans créatures cherchant à faire de nous leur diner… »
« Je suis d’accord avec Jacob, trouvons une auberge pour nous poser, puis nous aviserons…
Pour ma part, je souhaiterai dans les jours qui viennent,... si je peux.... me rendre à un temple de Savras, il doit surement en avoir un dans la merveilleuse cité de Sissea. »
... finit Gwendoline avec enthousiasme.

Arnaud
Personnage : Glabbagool
Points de vie : 100 %
Messages : 3809
Enregistré le : 13 juil. 2014, 12:09
Localisation : Val-de-Marne, France

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par Arnaud » 28 févr. 2017, 10:08

Après avoir laissé vos chevaux à l'écurie située à l'entrée de la cité, vous arpentez les rues de Sissea à la recherche d'un lieu où passer la nuit, d'une taverne où étancher votre soif, et de lieux de cultes où Dridoc et Gwendoline pourraient prier leurs dieux respectifs.

Dans le quartier du Pont, à l'entrée de la cité, les citadins sont tous habillés de la manière la plus élégante qui soit, et vous ne voyez pas un seul mendiant. Il règne ici un calme et un ordre permanent, et les rues abondent en signes de la plus parfaite prospérité de ses habitants. Les principaux bâtiments du quartier sont partagés entre les établissements des guildes marchandes, et divers commerces, dont plusieurs tavernes et hébergements destinés aux visiteurs.
Avant de visiter le reste de la cité, vous décidez de vous installer pour déposer vos affaires et vous délasser du voyage. Comme souvent, c'est Dridoc qui prend les devants pour choisir l'établissement.

Vous réservez cinq chambres individuelles et prenez chacun le temps de profiter de ces instants si rares de tranquillité et d'intimité.
Finalement, c'est attablés autour d'un bon repas que vous vous retrouvez pour discuter de vos plans pour les jours à venir.

Le pendule oscille de façon naturelle et brille légèrement quand il est tenu par Jacob, signe que vous vous trouvez bien là où il voulait vous mener. Jacob fait mine de le ranger quand une voix féminine vous interpelle.
« Une seconde, s'il vous plait... C'est un bien beau bijou que vous avez là ! »
Image
Dans un coin de la salle se trouve une jeune femme occupée à peindre une toile. De toutes évidence, c'est votre groupe qu'elle est en train de représenter, ou bien l'un de vous en particulier. En jonglant entre les pinceaux, elle ajoute quelques couches de turquoise à sa peinture tout en observant le pendule. « Merci, votre bijou dégage une belle luminosité. Il renvoie la lumière d'une manière tout à fait singulière à vrai dire. » La jeune femme continue de peindre sans vraiment se soucier de vous, sinon qu'il apparaît effectivement que votre groupe constitue tout ou partie de son modèle.
Après quelques instants, sans cesser de peindre, elle vous demande : « C'est un objet magique n'est ce pas ? A voir vos vêtements, vous devez être des aventuriers. C'est la première fois que vous venez à Sissea ? Alors, quelles sont vos impressions ? Les premières impressions sont toujours très importantes ! » Elle jette un coup d’œil en direction de Dridoc, et se replonge dans son oeuvre. « Ou alors vous venez pour la fête ? »

Le temps d'un battement de cil, vous voyez que l'intensité du pendule augmente légèrement.

dvins
Personnage : Dridoc Drudinoth
Points de vie : 100 %
Messages : 1424
Enregistré le : 02 févr. 2017, 17:29
Localisation : Mountain View, USA

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par dvins » 28 févr. 2017, 17:10

Dridoc fut surpris par l'intrusion de la jeune artiste. Au cours de ces dernières semaines, leurs seules interruptions avaient été "tranchantes"...

Il balbutia: « La.. euh... disons que... » puis, il se ressaisit: « Ma chère, vous avez l'oeil vif, nous sommes en effet des aventuriers ! Laissez moi me présenter... »
Il se leva, gardant sa choppe de bière à la main et dit, accompagnant son geste d'un petite courbette: « Je suis Dridoc Drudinoth, aventurier vagabond et défenseur de la joie et du bonheur, pour vous servir. »

Se retournant vers ses amis, il ajouta: « Et voici mes amis les plus chers... Les deux beaux garçons que vous voyez là s'appellent Sirion et Jacob et ces gentes dames se nomment Gwendoline et Morgane. »

Comme pour le rappeler à l'ordre, Orius laissa échappa un petit jappement. Dridoc sursauta, se mit à rire, et déclara en caressant le chien: « Et j'ai gardé le meilleur pour la fin, voici Orius, le plus magnifique et le plus brave d'entre nous ! »

Dridoc se rapprocha alors de la jeune femme et dit, tout en tentant de jeter un coup d'oeil au canvas qu'elle tenait: « Et donc, ma chère, à qui avons nous l'honneur de nous adresser ? Nous n'avons pas entendu parler de fête mais nous sommes en ville depuis seulement quelques heures. Comme vous pouvez le voir, », dit-il en montrant le médaillon accroché à son cou, qui avait la forme d'un triangle composé de trois étoiles, « je suis un défenseur de la joie, de la liberté, et du bonheur. » Puis il ajouta en riant: « Comme le recommande ma déesse Lliira, la fête, c'est mon rayon ! ».
► Afficher le texte
Finalement, il tira un tabouret de sous la table d'à côté, le plaça entre celui de Sirion et le sien, puis ajouta: « Venez donc vous joindre à nous et nous en apprendre plus sur vous même et la magnifique ville de Sissea ! »

Arnaud
Personnage : Glabbagool
Points de vie : 100 %
Messages : 3809
Enregistré le : 13 juil. 2014, 12:09
Localisation : Val-de-Marne, France

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par Arnaud » 28 févr. 2017, 18:09

La jeune femme semble à la fois surprise et ravie l'invitation. « Pourquoi pas, après tout. » Elle laisse ses affaires de peinture à côté de la table où elle se trouvait et vous rejoint en s'installant entre Sirion et Dridoc.
En bon paladin de Lliira, ce dernier commande immédiatement quelque chose à boire pour la jeune femme qui accueille cette attention avec un regard pétillant de malice.
« Vous n'êtes en effet pas de la région. Cela se voit à vos manières. Mais rassurez vous, je trouve cela très plaisant. Non pas que je n'apprécie pas les habitants de notre belle cité ! »

« Je m'appelle Lionella. Comme vous avez pu le constater, je suis peintre. Je gagne ma vie en vendant mon regard sur le monde. Et je m'en sors plutôt bien : Sissea ne manque pas de mécènes. Dites moi, que voulez vous savoir sur la Ville Blanche ? Ne me dites pas que vous êtes venus ici par hasard. »

pouish
Personnage : Jacob "Jake" Enstern
Points de vie : 100 %
Messages : 2005
Enregistré le : 04 oct. 2014, 14:22

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par pouish » 28 févr. 2017, 18:31

Jacob, toujours aussi méfiant, avait rangé le pendule dès que la jeune femme en avait parlé. De plus, il en avait profité pour éluder les questions qu'elle avait posées à propos de l'objet. Ce n'est pas poli, mais nous ne sommes pas ici pour nous faire des amies...

Mais il ne pouvait pas aller contre la nature de ses amis, notamment de celle de Dridoc qui ne pouvait s'empêcher d'être aimable et prévenant. Il faillit même s'étouffer lorsque ce dernier les présenta tous les uns après les autres. Bon bah... C'est mort pour la discrétion!

Cependant le changement d'intensité du pendule lorsque l'inconnue avait parlé de la fête n'avait pas échappé à Jacob. Il décida de questionner la jeune fille à ce propos, ayant l'intuition que la fête était bel et bien la raison de leur venue ici.

« Et bien, bonjour Lionella ! C'est un magnifique prénom... Certainement une déclinaison féminine de Lionel, n'est ce pas ? Bien que Lionel soit bien moins charmant... Mais c'est néanmoins un prénom porté par bien des hommes honorables... Euh... Et donc bienvenue parmi nous.

Comme l'a déjà dit mon ami Dridoc, nous sommes des aventuriers, mais nous sommes en effet ici pour profiter de la fête et nous accorder un moment de repos avant de reprendre la route vers de nouvelles aventures. Les gens parlent de ces festivités jusque dans les villages les plus reculés de la région. Et c'est la curiosité qui nous a poussé jusqu'ici. Mais nous ignorons tout de cette coutume... C'est en l'honneur d'un événement en particulier ? »
interrogea-t-il la jeune femme en lui adressant un sourire bienveillant.

Verrouillé