[Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

[D&D 5] Dungeon Master - Arnaud
Arnaud
Personnage : Glabbagool
Points de vie : 100 %
Messages : 3711
Enregistré le : 13 juil. 2014, 12:09
Localisation : Val-de-Marne, France

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par Arnaud » 31 mars 2017, 10:24

Profitant de la chute du change forme, Dridoc parvient à le rattraper et à le mettre hors d'état de nuire. Le paladin se penche sur le corps de la créature inconsciente et palpe le corps. Sous l'apparence monstrueuse se cachent les traits d'un homme a priori normal. Les vêtements ont eux aussi subi une modification. L'individu ne porte pas des habits de citadins mais une robe de prêtre.
Jacob et Morgane continuent d'appeler au calme et à la raison tandis que les soldats rabattent les supposés change formes vers le temple d'Aarlu, histoire de tous les avoir à l’œil.
Trois hommes se jettent sur le change forme supposé avoir tué une femme au nord ouest de la place, et le maîtrisent rapidement. [ autour du change forme 1 ]
Deux autres se chargent de ceinturer le change forme qui avait été aveuglé devant le temple de Lliira. [ autour du change forme 4 ]

La situation semble effectivement se calmer quand l'un des habitants, qui avait l'air jusqu'alors paralysé par la peur, se jette sur le lieutenant Dremond pour tenter de l'étrangler. Dremond réplique d'un coup de poing, et son gantelet en fer brise quelques dents de son agresseur, qui s'effondre, assommé. « Citoyens ! Par Ordre du Conseil, que plus PERSONNE ne bouge ! » Hurle t il.
Aussi surprenant que cela paraisse, tout le monde sur la place obtempère presque aussitôt.
Au fur et à mesure que les cris cessent, vous entendez plus nettement ceux qui ont gardé leur calme. Les change formes qui n'ont pas encore été maîtrisés font tous signe de se rendre, et déclinent leur identité, qui correspond à leur précédente apparence.

Un soldat désigne un homme à terre et met Sirion en garde contre la femme qu'il protège : « Elle a poignardé cet homme ! »
Sirion jette un coup d’œil par dessus son épaule et voit la demoiselle avec qui il flirtait tantôt essayer de s'éloigner à pas mesurés.
[ soldat 1 ; habitante 13 ; habitant 1 ]
Le soldat ne lui en laisse pas l'occasion et la prend en chasse. Comprenant qu'elle ne pourra fuir, la femme prononce des mots dans une langue étrange puis se jette sur le soldat.
Au bout de ses doigts apparaît une aura violette qui explose au contact du soldat qui brandit sa lame pour se défendre. Tous deux s'effondrent, inconscients.

[ Pour vous donner une idée du champ de bataille à cet instant précis, la Battlemap rend compte de ce moment de la scène et n'est pas mise à jour pour ce qui suit. Je mets fin au mode combat, et la carte n'est plus mise à jour à partir de là : les PJ et PNJ ne se trouvent donc plus forcément là et je vous laisse faire votre RP librement à ce sujet, sans préciser les cases. ]


Tout s'est passé en l'espace de quelques secondes. Pas même une minute s'est écoulée depuis la fin du discours du grand prêtre.
Les compagnons de terre Brune ont fait preuve de sang froid et ont sans aucun doute contribué à empêcher que la scène ne tourne au carnage. De nombreux blessés sont étendus sur la place, pour la plupart inconscients ou en piteux états, et les personnes en mesure d'apporter des soins sont sollicités en urgence.
Pendant que la situation se tasse, Jacob en profite pour expliquer en détail sa théorie sur les illusions et les sacrifices sensés nourrir une invocation. Dremond écoute tout en surveillant les change formes et l'ensemble des habitants d'un regard méfiant. « Très bien. Je ne suis pas un spécaliste de la magie et le Conseiller De Libernac a eu l'air de dire que vous connaissiez votre affaire. Je vais me fier à vous, "Jacob". Mais comment savoir qui est qui maintenant ? Un habitant m'a attaqué, et là bas, vous avez vu comme moi cette femme lancer un sort sur un de mes soldats ! Bon sang ! Un médecin ! Que les médecins se ramènent bordel ! »
Un "change forme" qui se trouvait depuis un moment aux côtés de Jacob s'avance timidement en levant la main. « Euh... je... je suis médecin... je suis... »
Dremond soupire, et se tourne vers Jacob, l'ai franchement désabusé : « Et celui là, on peut lui faire confiance ? »

[ Cela faisait plusieurs rounds que je voyais que vous vous orientiez vers des actions "pacifiques" donc j'ai pris le parti de jouer la suite dans ce sens en passant en mode narratif sur la fin de la scène.
Il vous reste naturellement à me dire si vous vous investissez dans les soins des blessés, qui vous interrogez (posez les questions en RP), ce que vous voulez inspecter, et ce que vous faites dans les minutes qui suivent le calme revenu sur la place (vous voulez peut être faire des actions rapides et ne pas attendre trop longtemps : précisez le aussi). ]

Erevan
Personnage : Gwendoline
Points de vie : 100 %
Messages : 819
Enregistré le : 30 mai 2015, 07:37
Localisation : Luxembourg

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par Erevan » 31 mars 2017, 11:58

Dès que les choses se calme un peu, Gwendoline cherche dans sa besace ses bandages et son matériel de soin, afin de prodiguer les premier soin aux plus nécessiteux en les stabilisant.
« Lieutenant... je vais m'occuper des plus mal en point, cela devrait être dans mes cordes... »
► Afficher le texte

TheBigLizardman
Personnage : Morgane Barbarella "la douce"
Points de vie : 100 %
Messages : 2491
Enregistré le : 21 juil. 2016, 12:56
Localisation : Paris, France

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par TheBigLizardman » 31 mars 2017, 12:55

Malgré le calme, particulièrement relatif, que prend la tournure des choses, Morgane, qui a entendu Dridoc appeler plusieurs fois à l'aide se dirige vers lui, malgré l'interdiction de bouger du lieutenant, qui selon elle ne la concerne pas, elle n'a aucune intention de s'enfuir de toute façon.
Après avoir palpé rapidement le corps avec Dridoc, Morgane reste aussi perdue par toute cette histoire d'illusion.

« Dommage que l'on ne puisse pas voir sa robe de prêtre, ses signes distinctifs pourraient nous renseigner sur le culte qui se cache derrière tout ça, s'il ne s'agit bien sûr que d'un seul culte. »

Puis regardant autour d'elle, pour chercher quelque chose pour attacher le suspect, elle finit par déclarer:

« J'ai laissé mon sac et ma corde à l'auberge. Nous devrions l'amener au lieutenant Dremond. » Ce qu'elle fera si Dridoc ne s'y oppose pas.

dvins
Personnage : Dridoc Drudinoth
Points de vie : 100 %
Messages : 1096
Enregistré le : 02 févr. 2017, 17:29
Localisation : Mountain View, USA

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par dvins » 31 mars 2017, 19:38

Dridoc a sa corde attachée sur le côté de son sac à dos. Avec l'aide de Morgane, il ligote le prêtre-changeforme et tous deux le ramènent vers le lieutenant Dremond.

« Lieutenant, ce changeforme a attaqué deux personnes, un habitant et un garde, il est à coup sûr maléfique et probablement lié aux troubles d'aujourd'hui. D'ailleurs, il semble qu'une illusion l'entoure, et qu'il s'agisse d'un prêtre, on peut sentir sa toge sous l'illusion. »

Après avoir vérifié que le changeforme n'est pas en danger de mort immédiat suite à ses blessures, Dridoc l'assied au sol de manière à ce qu'il ne puisse s'enfuir et le laisse sous la bonne garde de Dremond et ses camarades. Il va alors prodiguer des soins de premier secours aux personnes en grand danger aux alentours, tout en gardant une oreille attentive sur ce qui se passe.

Dridoc veut éviter des morts inutiles mais son esprit est occupé par son prisonnier. Enfin, nous avons la possibilité de comprendre ce qui se passe et d'en savoir plus !

Il a hâte de pouvoir l'interroger...

► Afficher le texte

Arnaud
Personnage : Glabbagool
Points de vie : 100 %
Messages : 3711
Enregistré le : 13 juil. 2014, 12:09
Localisation : Val-de-Marne, France

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par Arnaud » 01 avr. 2017, 09:43

Habitués aux situations d'urgence, Dridoc et Gwendoline réagissent sans attendre et se portent au secours des blessés.
Certaines blessures sont graves et nécessiteront des soins plus approfondis, mais les deux compagnons sauvent déjà les vies qui peuvent encore l'être.

Le bilan est de trois morts : un soldat, et deux habitantes. L'une des habitantes, celle avec qui flirtait Sirion, a d'ailleurs été vue en train d'incanter au moment où le soldat contre lequel elle s'est jetée lui a planté sa lame dans la poitrine. En pensant encore pouvoir la sauver, Dridoc s'est approché d'elle. En la touchant pour pratiquer son imposition des mains, le paladin a constaté que l'apparence générale de la femme était une illusion. Sous l'apparence de vêtements de ville se cache là encore une robe de prêtre. Le visage lui même a été légèrement modifié par l'illusion. Se rendre compte de l'illusion ne suffit pas à la dissiper, toutefois.

Tous les civils ne sont pas restés sur la place, mais la majorité se trouve encore là, aidant comme elle peut à déplacer les blessés, ou témoignant auprès du lieutenant.

Après quelques minutes, de nouveaux soldats vont irruption sur la place et un gradé s'entretient avec Dremond, qui vous désigne. « Ces aventuriers sont au courant de l'affaire. Celui-ci est un magicien. Il a une théorie sur cette histoire. »
Il ajoute à l'attention de son homologue : « Le Conseil insiste pour que cette histoire ne s'ébruite pas. Vous devinez pourquoi j'imagine. »

Les portes du temple de Lliira s'ouvrent également pour laisser Amauna et plusieurs habitants en sortir. Trois d'entre eux tiennent fermement un homme. La prêtresse se dirige vers le soldat le plus proche et explique : « Cet homme a cherché à nous tuer, mais nous l'avons heureusement maîtrisé. Prenez garde cependant : son apparence a été altérée par la magie. »

Vous voici donc avec au moins trois individus ayant tenté de nuire et déguisant sous diverses illusion leur véritable apparence (celle d'humains en robe de prêtre). A cela pourrait s'ajouter la mort encore inexpliquée d'une habitante, au nord ouest (le "change forme" qui a été accusé de ce meurtre plaide son innocence), ou l’agression par un habitant du capitaine Dremond (là , l'habitant, à la mâchoire casée, dit ne pas comprendre ce qui lui a pris, et avoir agit malgré lui).

Toutes les menaces immédiates semblent avoir été maîtrisées : votre statut un peu spécial dans cette affaire vous permet d'argumenter auprès des soldats pour mener un court interrogatoire des principaux suspects.
« Vous avez 5 minutes. » déclare Dremond. « Ensuite, nous les conduirons au château pour les interroger à notre façon. »

[ - 5 usages de la trousse de soin pour Gwendoline
- 4 points d'imposition des mains pour Dridoc
- morts : habitantes 13 et 4, soldat 1 ]

Puncho
Personnage : Sirion
Points de vie : 100 %
Messages : 746
Enregistré le : 15 juil. 2014, 01:31
Localisation : Québec

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par Puncho » 02 avr. 2017, 00:16

Sirion gardait un oeil attentif sur la scène. Gwendoline et Dridoc s'occupaient gracieusement des blessés, comme leur divinité respective le commandait sans doute. Le guerrier veillait à ce qu'ils ne soient pas interrompus par une attaque surprise.

Un truc titillait l'esprit de Sirion. Malgré un effet remarquable mais vain, la magie de l'illusion persistait toujours. Il se rapprocha de l'oreille de Dridoc. « Hier, c'est bien toi qui a levé le voile d'invisibilité en renversant l'urne. Non ? C'est bien comme ça que ça s'est produit ? Penses-tu qu'il a un truc tout près que l'on pourrait renverser qui rendrait leur apparence aux gens de la place ? »

Erevan
Personnage : Gwendoline
Points de vie : 100 %
Messages : 819
Enregistré le : 30 mai 2015, 07:37
Localisation : Luxembourg

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par Erevan » 02 avr. 2017, 12:27

Gwendoline a fait les premiers soins aux blessés les plus graves, heureusement Dridoc était là pour l’aider sans quoi elle n’aurait peut être pas réussit s’occuper de tout le monde à temps.
Maintenant, les soigneurs et prêtre de la ville pouvaient prendre le relais…

Cela fait, elle s’avance vers les trois individus capturés.
« Jacob, Dridoc… je peux avec l’aide de Savras mener l’interrogatoire et percer leurs mensonges et pensées, mais cela risque de me demander pas mal d’énergie.
Est-ce que vous avez aussi la possibilité de nous s’assurer la véracité de leur dire… ? »


« Je peux peut aussi tenter de dissiper cette illusion… »
Après une courte prière, Gwendoline tente de percer les illusions des trois individus.
► Afficher le texte

« Alors, on commence par quoi … »
► Afficher le texte

dvins
Personnage : Dridoc Drudinoth
Points de vie : 100 %
Messages : 1096
Enregistré le : 02 févr. 2017, 17:29
Localisation : Mountain View, USA

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par dvins » 02 avr. 2017, 19:04

Dridoc s'approcha lentement du changeforme... Il posa un genou à terre pour se mettre à son niveau, puis il prit son médaillon dans sa main et murmura quelques paroles.
► Afficher le texte
Il tourna alors ses yeux droits dans ceux du changeforme, son regard perçant celui de la créature.

« Tu sais... Mes amis vont percer le secret de cette illusion. Tu vois l'homme là bas, » dit-il en pointant Jacob du doigt, « c'est un des mages les plus intelligents de la terre. Il finira par trouver une solution pour percer ce secret. Toutefois, comme il n'a pas encore résolu ce mystère, cela te laisse une chance... Oui une chance. Tu as la chance de pouvoir faire les choses bien en me racontant tout ce que tu sais avant que nous ne le découvrions par nous mêmes. Il y a fort à parier que tu es dans de beaux draps... Il est probable que tu sois exécuté par le conseil de la cité, ou pire... Je pense qu'une coopération sans limites jouera en ta faveur... »

Il laissa passer quelques secondes tout en fixant la créature, afin de donne un côté pesant à ses paroles.

« J'ai de nombreuses questions. Mais je vais commencer par les plus simples. Qui es-tu ? Qui maintient cette illusion et comment la briser ? Quel est ton but ? Et surtout, y a-t-il un danger imminent auxquels nous ou la ville devons faire face ? »

► Afficher le texte

TheBigLizardman
Personnage : Morgane Barbarella "la douce"
Points de vie : 100 %
Messages : 2491
Enregistré le : 21 juil. 2016, 12:56
Localisation : Paris, France

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par TheBigLizardman » 03 avr. 2017, 21:02

Morgane n'a jamais été très douée pour obtenir des informations, à vrai dire, elle a souvent du mal à distinguer le vrai du faux dans les discours de ses interlocuteurs, et préfère laisser ses compagnons s'en charger. Cependant, une phrase, ou plutôt une tournure de phrase du lieutenant Dremond l’interpelle:

« Les interroger à votre façon? En quoi consiste-t-elle exactement? »

Arnaud
Personnage : Glabbagool
Points de vie : 100 %
Messages : 3711
Enregistré le : 13 juil. 2014, 12:09
Localisation : Val-de-Marne, France

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par Arnaud » 04 avr. 2017, 10:17

Gwendoline se prépare à dissiper la magie autour des trois individus quand son frère lui rappelle que son incantation ne fonctionne que sur une seule personne, objet ou effet magique, et que, selon lui, chaque créature bénéficie d'un sort individuel de déguisement. Jacob commence d'ailleurs un petit discours dont il a le secret : « Déguisement est un sort d'illusion avec un temps d'incantation court mais une durée d'environ 59 minutes - enfin, selon la façon dont on l'ennonce ça peut aller jusqu'à 62, mais c'est rare - une portée personnelle, et une combinaison classique de vocalisation et de gestuelle. Combinaison telle qu'on la retrouve dans... »
Comme Dremond n'a laissé que 5 minutes aux compagnons, ceux-ci attendent avec une certaine impatience que Jacob finisse son exposé, qui heureusement finit par se présenter : « ... comprendrez pourquoi il ne faut cibler qu'un seul de ces individus avec ta dissipation, et que guide ne te sera pas utile. »
Gwen, Morgane, Sirion et Dridoc dévisagent Jacob. : « Eh bien quoi ? Je disais cela pour gagner du temps. Inutile de lancer un sort qui n'aurait pas servi n'est ce pas ? Guide est un miracle de l'école de... euh... d'accord, d'accord... allez y... »

La prêtresse lance donc son sort de dissipation de la magie sur le "change forme" que Dridoc voulait interroger en priorité.
Le sort de déguisement dont l'homme bénéficiait disparaît aussitôt, révélant sa véritable apparence : celle d'un prêtre d'Aarlu que Dridoc avait vu la veille en visitant le temple.

Image
Dridoc lance un sort de zone de vérité mais l'individu se soustrait sans mal à l'emprise du sortilège. Le paladin cependant, sait se montrer convainquant et secoue assez le prêtre pour qu'il livre quelques informations.
« Je ne suis personne ! Je ne vis que pour servir le Prince des Illusions ! Mon âme lui appartient ! Un danger imminent ? Ha ha ha ! Oui ! Le danger est toujours là, à rôder autour de vous ! Sissea la blanche tombera ! Elle mourra ! Et si ce n'est aujourd'hui, ce sera un autre jour ! Tôt ou tard ! Pour la gloire de mon Seigneur Fraz-Urb’luu ! »

Les trois individus que vous savez être dangereux commencent alors à scander, comme une litanie : « Fraz-Urb’luu, Fraz-Urb’luu, Fraz-Urb’luu, Fraz-Urb’luu, Fraz-Urb’luu, ... »



Image
Dremond intervient en assommant l'un d'eux et en donnant des ordres à ses soldats : « ça suffit ! Faites les taire et emmenez les au château ! On leur donnera l'occasion de parler là bas ! »
A Morgane, sans vraiment se retourner : « "A notre façon", ça veut dire "à notre façon". Rassurez vous, nous sommes des gens civilisés. » Morgane voit un petit sourire ironique se dessiner sur le visage de Dremond.

A votre groupe : « Dites donc, c'est quoi cette histoire de Fraz glublu ? Encore une histoire de démon ou de dieu oublié ? » Jacob hoche la tête et s'apprête à se lancer dans une grande explication, mais devant le regard impatient de Dremond, il se contente de : « Un démon... seigneur des illusions. »

Dremond jette un dernier regard sur le prêtre d'Aarlu. « S'ils voulaient provoquer un massacre, leur coup n'a pas réussi, mais ces fanatiques peuvent être partout maintenant. Quant au grand prêtre... »
Dremond se tourne vers le temple d'Aarlu. « Qu'on arrête au moins celui là ! Soldats ! Faites le tour et protégez la sortie de l'ancien temple d'Oghma ! Ne laissez personne sortir ! Vous avez compris ? Personne ! Pas même votre mère ! Allez ! »

« Les chances qu'il ne se soit pas déjà enfui sont minces, mais ça vaut la peine d'essayer. Je vais rester ici pour surveiller les portes du temple d'Aarlu avec quelques hommes. S'il est encore là dedans, il trouvera des soldats à toutes les issues. Je crois que c'est à vous de jouer, aventuriers ! Maintenant que vous avez mis votre nez là dedans, allez me déterrer cette truffe ! »

Jacob acquiesce au plan de Dremond : « Je reste également dehors au cas où de nouveaux prêtres déguisés voudraient revenir par ici. On ne sait pas grand chose de leurs plans alors autant rester prudents. »

Image
Voyant que Morgane s'apprête à entrer, son compagnon artiste s'approche d'elle : « Attends, ça semble risqué. Je t'accompagne. » dit il en sortant un couteau qui ne manque pas de le faire lui même sourire face à la grande hache de sa belle rousse. Il hésite visiblement un peu à suivre Morgane... qui semble déjà fort bien entourée...

[ Je vous laisse l'occasion de me dire comment vous préparez votre entrée dans le temple d'Aarlu pour une éventuelle confrontation avec le grand prêtre Mérimé de saint Oïn. Profitez en pour lancer d'éventuelles initiatives, au cas où un combat se profilerait. Techniquement, vous êtes encore sur la place donc si vous voulez ajouter des éléments RP auparavant, n'hésitez pas. pouish étant absent, je laisse Jacob en dehors de ce qui va suivre. ]

Verrouillé