[Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

[D&D 5] Dungeon Master - Arnaud (terminée)
Erevan
Personnage : Gwendoline
Points de vie : 100 %
Messages : 643
Enregistré le : 30 mai 2015, 07:37
Localisation : Luxembourg

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par Erevan » 06 avr. 2017, 10:24

Gwendoline sombre dans l’inconscience entourée par la chaleur du feu ravageur… Elle reprend ces esprits sous l’effet de la douce chaleur réconfortante prodiguée par l’imposition des mains de son frère Dridoc. Lorsqu’elle l’aperçoit penché sur elle, elle lui sourit… « Merci… »… lui dit-elle, faiblement… « c’est fini ??... ».
Elle reste allongée là, le temps de recevoir les soins nécessaires et de retrouver complètement ces esprits…

Sur le chemin vers le château, elle demande à Jacob de jeter un œil sur le pendentif, afin d’être sûr que leur mission ici soit bien finie…

*** Au château ***

Elle accepte avec humilité les remerciements du conseiller de Libernac et donne suite à sa demande…
« Conseillé, je me suis investie dans cette affaire à la demande et pour mon dieu Savras… Vous ne me devez rien. Comme mon frère paladin un don au temple de Savras me conviendrait afin que le père Grégorius puisse reprendre sereinement son office… »

Après une légère pause elle finit…
« Si vous pouvez aussi, si cela n’est pas trop vous demander, prendre en charge nos frais à l’auberge pour les jours passés et les quelques jours à venir. Nous sommes des aventuriers et nous n’avons pas de gros moyens… »
… avec un grand sourire.

Arnaud
Personnage : Glabbagool
Points de vie : 100 %
Messages : 4279
Enregistré le : 13 juil. 2014, 12:09
Localisation : Val-de-Marne, France

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par Arnaud » 06 avr. 2017, 13:50

A l'écoute des demandes désintéressées ou très modestes de Gwendoline, Nathanaël de Libernac hoche la tête et lâche un « Naturellement » qui vaut pour accord, puis tourne le regard vers Morgane et Jacob, qui ne se sont pas encore exprimés.

TheBigLizardman
Personnage : Morgane Barbarella "la douce"
Points de vie : 100 %
Messages : 2529
Enregistré le : 21 juil. 2016, 12:56
Localisation : Paris, France

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par TheBigLizardman » 07 avr. 2017, 00:09

Morgane est assez satisfaite de constater que toute cette affaire d'illusion, de culte et autres, s'est réglée en deux flèches bien placées. À croire que Sirion a finit par apprendre à tirer.

Morgane a déjà reçu des remerciements et des récompenses en tout genre pour l’héroïsme dont fait fréquemment preuve le groupe. Mais se retrouver ainsi, en plein milieu du château de la ville blanche, voilà qui a de quoi l'impressionner quelque peu! Évidemment, comme à son habitude, elle n'en laisse rien paraître.

Lorsque Nathanaël de Libernac lui propose une récompense, elle répond, dignement, avec sincérité mais aussi, il faut bien l'avouer, pour donner une bonne d'opinion d'elle:

« Je n'ai aucune demande. Remplir mon devoir est tout ce qui m'incombe, peu importe la récompense. »

Bam, prend ça dans tes dents monsieur le noble! Qu'on m'érige une statue en tant que Morgane la preuse!

Arnaud
Personnage : Glabbagool
Points de vie : 100 %
Messages : 4279
Enregistré le : 13 juil. 2014, 12:09
Localisation : Val-de-Marne, France

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par Arnaud » 07 avr. 2017, 10:50

Jacob allait répondre quand Morgane le devance, pour annoncer comme ses compagnons qu'elle renonce à une réelle récompense et qu'elle a agi par devoir.
« C'est tout à votre honneur. » commente le conseiller quand Morgane finit de parler.
L'espace d'un instant, Jacob regarde ses pieds et se mord les lèvres, mais il tâche vite de retrouver le sourire. Qui gère les finances du groupe, et doit faire attention aux dépenses inconsidérées ? N'a t on pas déjà dit plusieurs fois qu'avoir les moyens d'acheter quelques potions de guérison ne serait pas du luxe ? Mais non, ses compagnons ne pensent qu'aux honneurs et aux amourettes !
Enfin... Jacob se résout à ne pas demander plus que ce que Gwendoline a déjà demandé. Au moins les frais de l'auberge ne seront ils pas à leur charge ! Et puis... il y a peut être quelque chose qui...

Jacob observe la bibliothèque bien fournie du bureau du Conseiller. D'un seul coup, toutes ses considérations pour les finances du groupe disparaissent. « Pour ma part, j'aimerais beaucoup pouvoir consulter vos ouvrages d'histoire et de sciences. Je crois savoir que Sissea a une longue tradition dans les sciences des arcanes. »

Nathanaël a un petit sourire : « Vous dites vrai. Je vais mettre un bureau à votre disposition pour que vous puissiez étudier à votre aise certains ouvrages que je vais sélectionner à votre attention. »

Le Conseiller a un regard pour sa secrétaire, occupée à prendre note des demandes. « Je crois que nous nous sommes tout dit. »
Il se lève pour vous serrer la main à tous. « Sissea vous est redevable. Merci encore, et que la chance puisse toujours vous sourire dans vos voyages. »

Il vous raccompagne jusqu'à la sortie de son bureau pour vous laisser en compagnie de Dremond. Le lieutenant semble un peu perplexe et ne vous cache pas que vos demandes l'ont beaucoup surpris.
« Je ne vous imaginais pas aussi désintéressés. Vous m'avez impressionné, aventuriers. Nous avons en effet eu de la chance de vous avoir à nos côtés dans ce combat. »
Un nuage passe dans le regard de Dremond. « Mais j'y ai tout de même perdu un homme. Il va maintenant falloir que j'aille annoncer cela à sa famille. »
Il vous serre la main, avec une forme d'admiration dans le regard, puis vous laisse sur les marches du château. L'homme a fort à faire avec l'enquête en cours et les conséquences du combat sur la place.

Quant à vous, voici enfin arrivé le temps d'un repos bien mérité, avant votre prochaine aventure.



Image

Ainsi s'achève cette aventure. Le reste, du moins, ne fera pas partie de ce que les livres et les conteurs en retiendront.
Vous êtes libres de romancer la fin de votre séjour à Sissea, notamment pour développer vos relations avec tel ou tel personnage. Si vous voulez qu'un personne puisse avoir une chance de réapparaître dans une future aventure, il ne tient qu'à vous de me le dire en le mettant en scène sur les jours qui suivent et en particulier votre départ.
ImageImageImageImage

***

Chacun de vous a obtenu ce qu'il attendait de la part du conseiller : un costume taillé sur mesure pour Sirion, des subvention notables pour les temples de Lliira, d'Oghma et de Savras, et naturellement la prise en charge de vos frais d'hébergement pendant votre séjour. Morgane n'aura pas sa statue, toutefois, mais pourra à défaut compter sur le respect sincère du lieutenant Dremond, qui vous voyait initialement plutôt comme de simples mercenaires. Jacob a pu étudier quelques jours des livres rares qui lui ont fait pousser quelques « oh »et « ah ! »
Nathanaël de Libernac a également pensé à vous récompenser au delà de vos demandes : le jour de votre départ, vous avez eu la surprise de voir vos montures pourvues de nouvelles selles et sacoches. Dans chacune des fontes se trouvait également une bourse, pour un total équivalent à 50 pièces d'or par personne.
Ce montant vient compléter les 100 pièces d'or que vous avez pu encaisser avec la lettre de change auprès d'une banque de la ville, et que vous avez partagé entre vous. Au total, cela vous donne 70 po chacun.

***

Vous passez tous de niveau : pour les points de vie, prenez le maximum.
Passer de niveau, cela veut dire avoir gagné en expérience.
Même si la prochaine aventure n'aura pas lieu immédiatement après celle-ci, nous allons jouer le jeu de l'expérience gagnée au fil des aventures. Je vous demande donc de dire en une phrase ce que votre personnage aura appris au cours de cette aventure. Il peut s'agir d'un enseignement théorique, pratique, ou personnel (car après tout, mieux se connaître est aussi une forme d'apprentissage).

***

Enfin, comme je souhaite favoriser les relations RP entre les personnages, je vous propose de choisir, chacun individuellement, un autre membre du groupe et de dire en quoi votre relation avec ce personnage a
[1] évolué
[2] au cours de cette aventure.

Qualité, défaut, sentiment, etc. n'en écrivez surtout pas des tartines : UN mot suffit, suivi d'une petite phrase pour illustrer et expliquer ce changement dans le cadre de l'aventure.

L'idée que j'ai en tête, c'est que même si votre groupe se connaît depuis longtemps, les aventures qu'ils vivent est pour eux l'occasion sans cesse renouvelée de mieux se connaître. En vous limitant à un seul choix à chaque aventure, je vous force aussi un peu à ne garder que l'essentiel, et donc à y donner plus de poids que si vous aviez du écrire une phrase sur tout le monde sans grande conviction.
J'envisage d'utiliser cela pour attribuer des points d'inspirations, mais je n'ai pas encore tout à fait défini comment je m'y prendrais donc ne faites pas de metagaming en essayant de répartir les évolutions.

***

Voilà, je vous laisse la main sur un tout dernier message chacun, dans lequel vous pourrez romancer ces quelques jours en ville, mettre en scène les PNJ avec qui vous voulez garder un lien à terme, indiquer ce que votre personnage a appris de cette aventure, sur lui mais aussi sur l'un de ses compagnons. Nous avons une semaine de pause IRL avant de reprendre pour la prochaine aventure.

dvins
Personnage : Dridoc Drudinoth
Points de vie : 100 %
Messages : 1729
Enregistré le : 02 févr. 2017, 17:29
Localisation : Mountain View, USA

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par dvins » 15 avr. 2017, 02:11

Au cours des jours qui suivirent cette sombre histoire, Dridoc profita pleinement des joies que Sisséa avait à offrir.

Il investit beaucoup de temps dans le quartier des temples, à aider les gens à réparer les dégâts qu'avaient causé le culte, aussi bien d'un point de vue matériel en aidant à la restauration des temples, que d'un point de vue moral en apportant son soutien aux citoyens de la ville.

Il passa aussi de longues heures à parler avec Amauna, la prêtresse du temple de Lliira, passant d'un débat théologique à l'autre, discutant les différentes façon d'honorer leur déesse, les abus qui pouvaient avoir lieu au nom des croyances, les difficultés de la vie de Paladin... Ils s'attardèrent tout particulièrement sur un problème particulier qui se posait souvent à Dridoc : quand on combat un être maléfique, doit-on tenter de le sauver et de le ramener vers la lumière ou doit-on mettre un terme à ses méfaits par une mort salvatrice. Dridoc se rappelait de la fois où il avait combattu une secte avec ses compagnons et ou il s'était interposé pour sauver la vie d'un fanatique. Ils l'avaient alors attaché et laissé dans le temple car Dridoc n'acceptait pas de mettre à mort un ennemi désarmé mais Dridoc pensait toujours aux méfaits que ce dernier avait peut-être accompli depuis et se demandait s'il avait fait le bon choix. Évidemment, aucune réponse définitive ne lui fut donnée mais la réflexion sur soi même et sur ses actes fut extrêmement productive. Il se sentait encore plus près de sa déesse et plus que jamais convaincu de sa foi et de la justesse de la route qu'il suivait.

À ses heures perdues, Dridoc appréciait de passer du temps avec ses amis, découvrir de nouvelles cuisines, une nouvelle culture, apprécier la beauté de la ville... Tous les soirs, il retrouvait Lionella, cette artiste qui avait un don certain pour capturer la beauté d'un être, d'un objet, ou d'un instant, et de la coucher sur une toile. Il passa de longues heures à la regarder peindre, tantôt lui servant de modèle, tantôt appréciant seulement la finesse de son trait et la voluptuosité de ses gestes. Il se laissa conquérir par la belle jeune femme et s'il était clair pour eux deux que Dridoc reprendrait la route un jour ou l'autre, les instants qu'il partagèrent resteront à jamais gravé dans leur coeurs.

Enfin, il eut l'occasion de s'entretenir à plusieurs reprises avec le lieutenant Dremond. Il appréciait cet homme droit et franc et ils parlèrent ensemble de combats et de technique martiales, mais aussi de moments ou le glaive et le sang ne sont pas le meilleur moyen de résoudre les problèmes et des obstacles qui se posent à l'exécution du devoir de garde. Dridoc pense qu'il peut compter le lieutenant parmi ses amis. Par ailleurs, ils parlèrent longuement de la vie d'aventurier, des choses mystérieuses que le monde recèle et qui méritent d'être vues et découvertes, et de la possibilité d'appliquer ses compétences martiales et morales au bien et de répandre la bonne parole. Il espère lui avoir inculqué la curiosité de l'ailleurs et de peut-être, un jour, pouvoir le recroiser lors de l'une de leurs aventures.

En pensant à ses compagnons de voyage, Dridoc était empli de bonheur. Ils s'étaient vraiment distingués lors de cette aventure, faisant preuve de sang froid, d'intelligence, et d'une grande dose de courage et de maîtrise martiale. Par ailleurs, son regard sur Morgane avait changé... Il avait découvert qu'elle était sensible. Ses rougissements et ses amours cachés révélaient une nouvelle facette de son amie qu'il appréciait particulièrement, même si elle ne l'avouerai jamais.

[
En gros:
- pas mal de réflexion théologique et de prière pour me rapprocher de ma déesse
- du fricotage avec Lionella (si elle accepte :love: ) et je profite de la beauté de la ville
- des discussions avec Dremond où j'essaie de lui faire l'apologie de l'aventure ;)

Avec le passage au niveau 6, j'obtiens Aura de protection donc les amis, si vous êtes à 3 mètres de moi, vous bénéficiez d'un avantage à tous vos jets de sauvegarde. Youpi !
]

Erevan
Personnage : Gwendoline
Points de vie : 100 %
Messages : 643
Enregistré le : 30 mai 2015, 07:37
Localisation : Luxembourg

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par Erevan » 17 avr. 2017, 16:53

Gwendoline profit des charmes de Sisséa durant les jours qui suivent. Elle prendre le temps de s’y balader pour admirer les beautés qu’elle peut lui offrir.
Elle va même flâner dans le quartier marchand, se laissant un jour tenter par une belle robe.

Bien sûr, elle passe une grande partie de son temps au temple de Savras, aidant Grégorius à remettre le culte sur pied. Elle office régulièrement pour le temple, elle y conseille les gens en recherche de leur destin, réalisant augures et autres divinations, mais aussi elle soigne les corps et les âmes de ceux qui viennent demander l’aide de Savras.
Cette pratique intensive de ses capacités magiques au quotidien, ainsi que la prière de son dieu, ont resserré ces liens avec Savras, si bien qu'elle peut maintenant lire directement dans les pensées sans avoir recourt à l’aide de son collier.

Chaque soir, ils se retrouvent tous à l’auberge pour discuter de leur journée. Mais parmi ces compagnons, c’est Dridoc avec lequel elle passe le plus temps, car il consacre comme elle une partie de son temps à la restauration des cultes usurpés par le démon. D’ailleurs, elle est un peu jalouse de Lionella qui l’accapare régulièrement. Mais le bonheur de son frère reste ce qu’il y a de plus important, d’ailleurs pour une fois il n’est pas tombé sous le charme d’une harpie ou d’une créature démoniaque et qu’elle se retrouve obligée de le sauver de leurs griffes.

Elle profite aussi des quelques temps mort qui lui reste, pour remettre en état son matériel d’aventurière et compléter son stock de composant…
► Afficher le texte
Modifié en dernier par Erevan le 18 avr. 2017, 17:46, modifié 1 fois.

Puncho
Personnage : Sirion
Points de vie : 100 %
Messages : 964
Enregistré le : 15 juil. 2014, 01:31
Localisation : Québec, Canada

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par Puncho » 18 avr. 2017, 02:45

Après leur mésaventure, Sirion n'attendait que le départ de Sissea. Il avait hâte de reprendre la route et retrouver les grands espaces. Il voulait surtout fuir le sentiment lourd qui l'habitait, celui qu'il ne pouvait réellement savoir à qui il avait affaire. Cette histoire de changeformes indistinguibles l'avait particulièrement bouleversé. Il ne voyait plus les Sisséens de la même manière. Même ses nouveaux habits n'avait plus le même attrait.

Pour s'occuper, il voulut prêter main forte à Dridoc et surtout à la prêtresse de Llira, mais leurs longues conversations l'ennuyaient. Pour se délasser, il retrouvait un coin tranquille dans un jardin boisé où il faisait courir Orius. Il en profita également pour parfaire ses techniques à l'épée. Tirer de l'arc lui paraissait risquer alors il s'abstint, sauf une fois, pour le plaisir de planter une flèche dans le tronc d'un vieil arbre en forme de troll dansant qui lui servait d'ennemi imaginaire. On lui fit vite remarquer qu'il ne devait pas abîmer la végétation, surtout par des activités aussi violentes.

Chaque jour, il questionnait Jacob sur le cristal. Chaque jour il demandait quand serait leur départ. Sirion prenait son mal en patience car il lui était inadmissible de penser partir à l'aventure sans sa fratrie. Mais sa patience avait une limite qu'il allait bientôt franchir.

[ De nouveaux détails ont été ajoutés à la fin de ma fiche. ]

TheBigLizardman
Personnage : Morgane Barbarella "la douce"
Points de vie : 100 %
Messages : 2529
Enregistré le : 21 juil. 2016, 12:56
Localisation : Paris, France

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par TheBigLizardman » 18 avr. 2017, 12:56

L'ordre étant revenu dans la ville, Morgane profita des jours qui suivirent pour se reposer. Elle avait prévu des vacances dès son arrivée dans cette ville, et quelques petits problèmes de changeformes et d'un énième culte démoniaque n'allaient certainement pas l'en empêcher. Elle visita donc la ville de façon légère, observant boutiques, bâtiments et places d'un œil curieux.

Sissea offrait cependant plus de divertissements que sa simple architecture. Morgane passa également du temps avec ses habitants, ne manquant jamais une occasion pour parler avec les sympathiques passants. Elle partagea également plusieurs heures dans les rues de la cité blanche avec Federico, le troubadour qu'elle avait rencontré durant sa première visite de la ville.
Ces longues journées calmes pèsent dans la balance spirituelle de Morgane, et lui permette de prendre du recul sur ses émotions, notamment sur sa colère, élevée au rang de rage au combat, qu'elle prendra soin de mieux maitriser après ce paisible séjour.

Puisque dans la définition de sa journée reposante, Morgane inclut généralement plusieurs heures d'activité physique, elle prit soin d'accompagner Sirion dans le jardin boisé qu'il avait habilement repéré. Elle l'aida à parfaire ses techniques à l'épée, et apprécia le temps passé avec lui, découvrant en son ami qu'elle savait déjà énergique un être pleinement vivant, bien qu'elle ne puisse qu'ardûment définir ce qu'elle entendait par ce terme.

Malgré le calme agréable offert par ces vacances, Morgane partageait également avec Sirion l'envie de repartir. Il n'était pas encore temps pour elle de devenir casanière, et malgré la beauté de la ville, sa grandeur et son ordre oppressait Morgane, elle était plus fermement attachée à la rusticité d'une maison maraichère ou montagnarde. Elle fit donc ces adieux à la cité blanche, ses habitants courtois, ses manières policées, et se prépara à reprendre la route avec ses compagnons.

pouish
Personnage : Jacob "Jake" Enstern
Points de vie : 100 %
Messages : 1711
Enregistré le : 04 oct. 2014, 14:22
Localisation : Le Havre

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par pouish » 21 avr. 2017, 01:02

La fin de cette aventure atypique pour le groupe qu'il formait avec ses amis de TerreBrune, avait un goût étrange pour Jacob... Bien sûr, il était heureux d'avoir contribué à éviter un massacre et permis la neutralisation d'un groupuscule démoniste aux sombres desseins, mais cela lui avait fait ouvrir les yeux sur la nature des hommes, parfois mauvaise ou tout simplement pervertie, ainsi que sur certains aspects de théologie, domaine qu'il laissait volontiers à Dridoc et Gwen...
Mais surtout, il avait le sentiment que les choses n'étaient pas juste blanches ou noires, comme ce fut le cas dans la plupart de leurs aventures jusque-là, mais teintées d'au moins cinquante nuances de gris... Et cette révélation lui fit l'effet d'un coup de fouet !! Il va falloir redoubler de prudence et faire passer la réflexion avant l'action, même si ce ne sera pas facile pour tout le monde... pensa-t'il notamment sans nommer directement certains de ses frères et sœurs (dont un au moins se balade avec un chien...).
Enfin, il continuait de se questionner sur la nature du pendule, qui semblait une nouvelle fois leur avoir attribué une mission pour le bien commun... Bien qu'il appréciait ce rôle de chevalier blanc, il ne pouvait s'empêcher de se poser des questions sur ce qu'était le pendule : un moyen de communication avec une puissance divine, un objet magique divinatoire, une breloque qui ne valait pas un clou mais qui les avait curieusement toujours amené à un endroit porteur de nouvelles aventures... Il n'avait pas les réponses...

De nature toujours prudente à l'excès et malgré le succès de leur mission pendulaire, Jacob occupa sa première journée de tranquillité, avec l'aval du conseiller de Libernac ainsi que celui du lieutenant Dremond, à arpenter la ville à la recherche d'indices, comme des illusions résiduels ou d’éventuelles présences de vrais changeformes (puisqu'ils en avaient tué au moins un dans le temple d'Oghma...), pour aider l'enquête et calmer ce sentiment de devoir pas totalement accompli qui le rongeait.

Cependant ses découvertes furent maigres, lui faisant comprendre que la menace semblait bel et bien réduite à néant avec la mort du cerveau supposé du complot. Il pût donc profiter, pendant les jours qui suivirent, du bureau mis à disposition par le conseiller pour étudier des ouvrages particulièrement rares, intéressants, intrigants, passionnants, pleins de savoirs dedans, et plein d'autres trucs qui se finissent par -ant... il réussit même à progresser, avec l'aide de certains ouvrages, sur l’étude de deux nouveaux sortilèges sur lesquels il ne parvenait pas à aboutir !

Mais le bureau du conseiller, où il recevait de plus en plus régulièrement la visite d'un Syrion l'implorant de consulter le pendule, n'était pas le seul endroit où Jacob avait passé ces quelques jours de vacances. Il avait passé ses soirées avec ses amis à l'auberge, profitant d'un peu de répit avant de reprendre la route lorsque le moment serait venu. Plus étrange, poussé par la portée des derniers événements, il avait accompagné et aidé Gwen dans le quartiers des temples ! Cette nouvelle aventure lui avait permis de s'affirmer et Jacob ressentait le double besoin de montrer à sa "sœur" qu'elle était indispensable au groupe et que ses actions, réflexions, talents... avaient été plus que déterminants pour la réussite de cette mission. Et il avait également besoin de discuter des religions, de l'endoctrinement dans certains cultes parfois maléfiques et de la nature humaine, en règle générale : en bref, essayer de comprendre ces aspects beaucoup plus subtils que l'évidence de devoir tuer un monstre sanguinaire qui ravage tout sur son passage... Et ces moments de partages avec Gwen furent particulièrement apprécié du jeune homme.

Cependant, quelques jours seulement après leur arrivée dans la ville blanche, les souhaits de Syrion furent exaucés et le pendule recommença à luire en oscillant légèrement : Le moment était venu de quitter Sissea et ses splendeurs pour foncer une nouvelle fois vers l'inconnu !
Jacob commença par remercier le conseiller de lui avoir permis de consulter de si merveilleux ouvrages et lui promis de revenir dès qu'il le pourrait dans la ville blanche !
Puis il alla retrouver Morgane, Gwen, Dridoc, Syrion et Orius pour leur annoncer la nouvelle et préparer ce départ vers une nouvelle aventure qui les mènerait vers.... On verra bien !!!

Arnaud
Personnage : Glabbagool
Points de vie : 100 %
Messages : 4279
Enregistré le : 13 juil. 2014, 12:09
Localisation : Val-de-Marne, France

Re: [Livre I - Chapitre V] - une fête extravagante

Message par Arnaud » 21 avr. 2017, 09:10

CONCLUSION

Dridoc gagne un point d'inspiration : son évolution vis à vis Morgane est celle qui m'a le plus convaincu, parce qu'elle était en rapport direct avec ce qui s'était passé pendant la partie.
Sirion gagne un point d'inspiration : son évolution personnelle est celle qui m'a le plus plus convaincu, pour les mêmes raisons, à savoir qu'elle se basait bien sur ce qui s'était passé pendant la partie.
Les points d'inspiration ne se cumulent pas d'une partie sur l'autre, et permettent dans cette campagne d'ajouter +5 à n'importe quel jet (dégâts, compétence, jet contre la mort, jet de sauvegarde, etc.) une fois le jet effectué. Un point ne peut être utilisé qu'une seule fois.

J'ajoute que Dridoc et Sirion vont tous deux pouvoir choisir un objet magique, trouvé à l'occasion des aventures que nous ne jouons pas mais qui se sont déroulées entre celle-ci et le prochain chapitre.
Voici la liste dans laquelle ils peuvent piocher : arme +1, bouclier +1, cape de protection, bracelet d'archer, pierre porte bonheur
dvins, Puncho, vous pouvez chacun choisir un objet dans cette liste et l'ajouter à votre fiche de personnage.

Concernant les relations avec les PNJ, mises à part les tentatives pour convaincre le lieutenant Dremond de partir à l'aventure, je n'ai pas noté de réelle volonté de nouer des relations à long terme avec l'un des protagonistes de cette aventure. Cela ne veut pas dire que Federico, Lionella ou d'autres n'apparaîtront pas inopinément dans une lointaine aventure, mais que cela n'entrera pas nécessairement dans mes plans.

Il y a plusieurs mystères que vous n'avez pas percés dans cette aventure, mais vous avez rempli votre rôle de héros et on peut dire que la menace qui pèse sur Sissea a été gérée. Comme je ne sais pas encore si je vais ou non faire ressurgir certains PNJ dans la campagne, je ne vous révèle rien de plus.

Je ferme maintenant ce fil : nous nous retrouvons dans la prochaine aventure.

Verrouillé