[Livre I - Chapitre VII] Délivrance

[D&D 5] Dungeon Master - Arnaud (terminée)
costjupial
Personnage : Ehrina Maxson
Points de vie : 100 %
Messages : 1301
Enregistré le : 28 janv. 2017, 17:38
Localisation : Paris, Île-de-France, France

Re: [Livre I - Chapitre VII] Délivrance

Message par costjupial » 05 juil. 2017, 21:42

Contente de sa trouvaille, ainsi que du sourire de Jacob, Ehrina se mit à rigoler quelque peu lorsque celui ci se mit à sortir des objets plutôt incongrus.
Une fois le sac vide, le constat fut fait des objets qu'il contenait. « Jacob, je ne m'y connait pas en magie et donc je ne ressent rien venant de cette chemise de maille, qu'a t'elle de si spécial ? Ainsi que ces potions ? »

Elle se mit à sourire, tout en attendant une réponse, en prenant le sac dans ses mains, l'admirant sous tout ses angles. Je n'ai plus de sac, quelle chance d'en trouver un nouveau si utile aussi vite.

Cependant elle revint vite à la réalité lorsque Morgane rappela l'urgence de la situation, elle remis chaque objet dans le sac qu'elle pris sur le dos avant de se diriger vers Morgane.
« Vous avez raison dame Morgane, nous verrons cela plus tard. » avant de venir s'attacher avec Dridoc, s'occupant de faire le nœud.

Arnaud
Personnage : Glabbagool
Points de vie : 100 %
Messages : 3840
Enregistré le : 13 juil. 2014, 12:09
Localisation : Val-de-Marne, France

Re: [Livre I - Chapitre VII] Délivrance

Message par Arnaud » 06 juil. 2017, 10:49

« Eh bien, je vois que c'est magique, mais je ne sais pas encore ce que fait cette magie. Pour les potions, à en juger par la coloration des liquides, leur onctuosité, leurs reflets, leur robe, leur cuisse, leur poit... euh non... enfin, comme le dirait le grand Chtroumf du Royaume Lointain, il ne faut jamais ... » L'index levé, la mine satisfaite, Jacob se lance dans un discours interminable dont lui seul à le secret. Il ne se rend compte que Dridoc et Ehrina se sont encordés à lui que lorsque le paladin s'engage sur les toiles et commence à tirer sur la corde pour le ramener à la réalité.
Ehrina range les deux potions et l'armure dans le sac sans fond et le vous avancez donc en deux groupes sur le formidable pont de toiles qui surplombe le gouffre vertigineux.
Victor et Ehrina observent régulièrement les toiles en contrebas, veillant à prévenir le groupe s'ils venaient à percevoir des araignées géantes. Parfois, sur le chemin, ils repèrent effectivement l'une de ces bêtes horrible quelques mètres plus bas, mais à chaque fois les créatures semblent plongées dans une sorte de léthargie qui les rend trop lentes à réagir pour vous rejoindre avant que vous n'ayez pris vos distances. Une exception finit par se produire quand trois énormes spécimens s'avancent vers vous, mais Victor réagit assez vite pour envoyer une suite de décharges occultes sur l'une des araignées avant qu'elles n'approchent trop, parvenant ainsi à dissuader les créatures de se frotter à vous.

Vous avancez ainsi depuis environ une demi heure quand vous décidez de faire une courte pause pour souffler un peu et retirer les toiles qui se sont accrochées à vos bottes et vos vêtements.
Morgane, qui portait jusqu'à présent Orius, repose le chien en prenant soin de le déposer sur l'une des nombreuses plateformes formées par l’enchevêtrement des toiles. Le chien n'est pas très rassuré, mais vous ne comptez pas vous appesantir longtemps de toutes manières : même si Victor et Ehrina ne voient rien aux alentours, vous savez que certaines créatures des profondeurs ont une vue supérieure à celle du tieffling et de la demi elfe.

Vous alliez repartir après moins de cinq minutes d'une courte pause quand une flèche vient se planter dans le ventre d'Orius, et emporte le chien dans les profondeurs du gouffre. Vous voyez son corps rebondir de toiles en toiles, disparaissant de votre champ de vision pour se faire avaler par les ténèbres.
Une seconde flèche vient frapper Gwendoline à l'épaule, et la prêtresse sent que le poison drow commence à faire son effet dans son organisme quand une volée de missiles magiques s’abat sur elle.

La voix de la prêtresse se fait entendre depuis les ténèbres, derrière vous.
« Grâce à vous, nous savons maintenant où se trouve le traître ! Vous allez mourir ici, laquais. Les drows commandent aux araignées depuis des générations : vous étiez perdus en posant le pied sur ces toiles ! »
S'ensuit un rire dément et ce qui ressemble à une incantation vociférée dans une langue inconnue.

Jacob se décorde avant de brandir son bouclier et sa masse. « Les elfes noirs ! Avancez ! Je vais les retenir ! »
Quelques uns des compagnons de Jacob essaient de protester, mais Jacob courre déjà dans la direction des flèches, bouclier levé. « Je ne laisserais personne me voler un si beau rôle ! » Hors de question de laisser quelqu'un d'autre se sacrifier ! Après Sirion, que je sois maudit si je devais laisser de nouveau un de mes amis se sacrifier.

Deux flèches volent vers Jacob, et le touchent sans pour autant ralentir sa progression.
Adieux mes amis...
adieux Dridoc, indécrottable optimiste... puisses tu le rester après cette aventure déplorable dans ces fichus égouts boueux...
adieux Morgane, ma belle rousse trop fière pour... enfin...
adieux Gwen... ma petite sœur...


Jacob disparaît dans les ténèbres. « Foncez ! J'ai une idée : comptez sur moi ! Je vous rejoins ! » Ouais, mon petit Jacob, si tu as une idée géniale, c'est le moment...

Ceux d'entre vous qui veulent suivre sont vite arrêtés dans leur élan par une formidable explosion de feu qui brûle les toiles vous séparant de Jacob et manquent de vous précipiter vous même quelques mètres plus bas.
Vous entendez les cris de Jacob et des elfes, ainsi que le rugissement d'une créature qui prend forme au milieu des toiles. Devant ce déferlement d'événements, il ne vous faut guère longtemps pour évaluer la situation : vous avez le désavantage quant à la visibilité, vous vous trouvez dans un environnement dangereux en soi et par les créatures qui le peuplent, et devrez faire face à une menace encore inconnue... Victor, Dridoc et Gwendoline ont deviné la nature démoniaque de ce qui vient d’apparaître dans les toiles, et ont compris qu'il s’agissait d'une invocation de la prêtresse... Cette fois, le démon, quelle que soit sa forme, ne sera plus une cible mais un allié pour les drows. Vos chances de l'emporter sans que plusieurs d'entre vous n'y trouvent la mort sont proches de zéro. Jacob s'est sacrifié pour vous, et il a dit avoir une idée. Votre ami est intelligent et a plus d'un tour dans son sac : il a peut être échafaudé un plan audacieux pour s'en tirer lui aussi ? Le temps vous manque pour évaluer les options : vous prenez la fuite, laissant le pont de toile se désagréger derrière vous.

Vous courrez ainsi de longues minutes, paniqués à l'idée d'avoir peut être encore perdu un membre du groupe mais vous accrochant à l'espoir que Jacob ait effectivement pensé à un échappatoire après vous avoir sauvé la mise.
Les araignées géantes se montrent plus vives mais vous avez cessé d'économiser vos forces et vous courrez de toutes vos forces, jusqu'à arriver "indemnes" mais essoufflés de l'autre côté du gouffre.

Vous posez les pieds sur le sol rocailleux et observez autour de vous ce qui ressemble à une région montagneuse. Le fait que le plafond de la grotte soit hors de vue vous donnerait presque l'impression d'être en extérieur par une nuit sans étoiles.
Avec une rage inhabituelle, Dridoc écrase la patte d'une araignée qui vous avait suivi, et plonge son regard dans les ténèbres du gouffre. Les minutes passent. Jacob ne se montre pas. Pas plus que les elfes noirs ou leur démon.

Le pendule brille intensément, indiquant un grand tunnel. Si le marchand crapaud vous a dit vrai, c'est ici que se trouverait l'oracle.
► Afficher le texte

TheBigLizardman
Personnage : Morgane Barbarella "la douce"
Points de vie : 100 %
Messages : 2206
Enregistré le : 21 juil. 2016, 12:56
Localisation : Paris, France

Re: [Livre I - Chapitre VII] Délivrance

Message par TheBigLizardman » 06 juil. 2017, 14:03

« Ah les salauds! Ils ont tués le chien! » Si elle n'avait été interrompue par Jacob, Morgane serait sûrement en train de se baigner dans le sang en ce moment même. Reste à savoir si ça aurait été le sien ou celui de ses ennemis. Probablement les deux. Toujours est-il qu'elle est soulagée d'être sortie de ce gouffre, mortel pour ses compagnons, et d'être arrivée en lieu sûr, bien que les drows ne doivent pas êtres loin. Si elles ont pu traquer le groupe sur toute la distance parcourue depuis leur dernière rencontre, elles n'auront aucun mal à les retrouver. Reste à espérer que le démon ne soit plus avec elles quand elles leur tomberont dessus.

« Je ne m'en fais pas pour Jacob, il est trop intelligent pour s'être fait piéger de la sorte. C'est comme dans toutes les histoires, il ressurgira pile au moment où l'on sera en danger. » Morgane n'est elle-même pas convaincu par ses paroles, mais elle compte bien faire sortir le reste du groupe vivant hors de ces caves lugubres, et elle ne va pas détourner son attention si près du but:

« Bien, l'oracle est au bout de ce gros tunnel alors? » demande-t-elle rhétoriquement en pointant du doigt le grand tunnel indiqué par le pendule. « Ne perdons pas de temps. »

dvins
Personnage : Dridoc Drudinoth
Points de vie : 100 %
Messages : 1442
Enregistré le : 02 févr. 2017, 17:29
Localisation : Mountain View, USA

Re: [Livre I - Chapitre VII] Délivrance

Message par dvins » 06 juil. 2017, 15:57

Dridoc est envahi de plusieurs émotions et son coeur est rempli de rage, de tristesse, et d'inquiétude. Deux de ses amis sont encore tombés et le paladin n'est pas prêt à se séparer d'eux. Il allait s'élancer sur la toile à la suite de Jacob quand l'explosion les a séparés et il se rattrapa de justesse à l'un des fils gluants et visqueux des araignées.

Orius... Il était tout ce qui nous restait de Sirion et il était un compagnon fidèle. Lliira, guide son âme pour qu'il trouve le repos. Le paladin commence à penser à Jacob et revoit son visage souriant alors qu'il s'élançait vers le combat. Le paladin ne peut pas admettre qu'il courrait à sa perte et à sa démise. Lorsque Morgane évoque la possibilité de sa survie, Dridoc surenchérit :

« Je suis sûr qu'il est vivant. Les Dieux prennent parfois des chemins détournés pour exprimer leurs volontés mais avec son intelligence et sa puissance, je suis sûr qu'il est quelque part et qu'il nous retrouvera vite. » Sa voix chancelle mais Dridoc reste campé sur ses positions.

Après avoir retiré la flèche empoisonnée de l'épaule de Gwendoline et avoir magiquement fait disparaître le poison de son corps, Dridoc allume une torche et la tend à la prêtresse. Il se tourne alors vers la direction indiquée par Morgane et s'avance d'un pas décidé aux côtés de la belle rousse, en sortant sa lourde épée de son fourreau.

► Afficher le texte

Erevan
Personnage : Gwendoline
Points de vie : 100 %
Messages : 643
Enregistré le : 30 mai 2015, 07:37
Localisation : Luxembourg

Re: [Livre I - Chapitre VII] Délivrance

Message par Erevan » 06 juil. 2017, 16:18

Gwendoline enrage ... Elle aurait dû se prémunir contre des poursuivants... Trop occupée à scruter ce que le groupe allait rencontrer, elle n'a pas pensé à regarder en arrière. La prêtresse drow devra payer pour ces forfaits...

Sortie du gouffre, elle s'affale sur le sol....« Merci Dridoc.. je vais finir de me soigner... »... Une courte prière et la magie referme sa blessure.

« Ne traînons pas ici ... les drows sont peut être encore à notre poursuite... Je tenterai de contacter Jacob plus tard ... »

Éreintée, Gwendoline se relève et commence à avancer vers le tunnel...
► Afficher le texte

costjupial
Personnage : Ehrina Maxson
Points de vie : 100 %
Messages : 1301
Enregistré le : 28 janv. 2017, 17:38
Localisation : Paris, Île-de-France, France

Re: [Livre I - Chapitre VII] Délivrance

Message par costjupial » 06 juil. 2017, 18:45

Alors que le groupe s'arrête pour prendre une petite pause afin de soigner les blessés, Ehrina est quelque peu effondrée, elle tombe genoux à terre.
C'est ma faute, j'étais chargé de vérifier les alentours, si j'avais été plus attentive Jacob serait peut être encore là.

Elle n'avait pas connu Jacob depuis si longtemps, mais de ce court temps elle avait commencée à l'apprécier, aussi commença t-elle à trembler à l'idée que celui ci avait pu mourir.

L'intervention de Morgane quant à l'ingéniosité de Jacob et sa survie probable la calma, elle repris calmement son souffle et affichant un sourire troublé par quelques larmes, elle se releva et repris la route
Morgane a raison, ne perdons pas de temps.

Baron
Personnage : Victor Stratbaal
Points de vie : 100 %
Messages : 50
Enregistré le : 11 mai 2017, 01:01

Re: [Livre I - Chapitre VII] Délivrance

Message par Baron » 07 juil. 2017, 17:41

Victor n'avait rien pu faire, mille scénarios possibles se bousculaient dans sa tête, il aurait dû empêcher Jacob de se jeter sur les drows, il aurait dû se téléporter pour le sortir de là... Il savait pourtant au fond de lui que chacune de ces idées, mises en application auraient invariablement eu pour conséquence la perte d'une partie voir de la totalité du groupe.
Et alors que l'adrénaline retombait il se sentit envahie d'une immense tristesse. Le manque, la douleur, la peine, prix inévitable de l'attachement, l'amour vient nécessairement chercher un jour son tribu. Pour autant il sentait vibrer au fond de cette noire amertume l'écho d'une pleine fierté, Jacob s'était en quelque sorte accompli, il était devenu lui-même, pleinement.
Jacob, espèce d'imbécile, te voilà un héro... Tu as intérêt à survivre à ça.

Mais le sorcier ne pouvait se laisser aller. Il contemplait avec émotion ce groupe brisé, fatigué, blessé. Qui dans les plus noires ténèbres trouvait le courage de se lancer encore en avant avec cette certitude d'acier que tout finirait bien. Il leur devait le même courage.

« Tu as raison Morgane. Le gamin a plus d'un tour dans son sac. »

Le thieflin s'approcha au coté de Dridoc et de Morgane, ils ne feraient pas face seuls. Qu'importe l'impossible adversité, qu'importe le désespoir, qu'importe les malédictions du destin tant qu'ils étaient ensemble.
Portant ses mains jointes au médaillon, Victor tire du néant par un inexplicable phénomène le pommeau d'ébène d'une longue épée à deux mains, à mesure qu'il tire la lame acérée se révèle parcourue de veinules semblant pomper un sang noir dans l'arme.
J'avais peu que tu ne sois plus là...
« En avant, il faut marcher de sombres sentiers pour atteindre les étoiles. »
Modifié en dernier par Baron le 07 juil. 2017, 18:56, modifié 1 fois.

Arnaud
Personnage : Glabbagool
Points de vie : 100 %
Messages : 3840
Enregistré le : 13 juil. 2014, 12:09
Localisation : Val-de-Marne, France

Re: [Livre I - Chapitre VII] Délivrance

Message par Arnaud » 07 juil. 2017, 18:15

Tandis que Morgane allume une nouvelle torche, Gwendoline touche l'épée de Dridoc et la fait briller comme Jacob avait l'habitude de le faire avec son arme.
Victor et Ehrina font profiter le groupe de leur vue exceptionnelle en essayant de repérer de nouveaux dangers aux alentours immédiats de la caverne, puis durant les premiers mètres à l'intérieur.


Très rapidement, guidé par le pendule tenu par Victor, le groupe débouche sur une grande salle vaguement circulaire. Cette dernière semble vide à l'exception de quelques objets de petits tailles et de notes abandonnées à même le sol dans un coin à l'autre extrémité de la salle. Quand vous arrivez au milieu de la salle, le mur du fond tremble et une créature gigantesque en surgit. La créature a quelques similarités avec celle que vous avez affrontée lors de votre première confrontation avec les elfes noirs, notamment en ce qui concerne le nombre de bras. Pour le reste, elle est beaucoup plus grande, et composée de deux corps enchevêtrés : celui d'une espèce de démon horrible, et celui d'une femme.
► Afficher le texte

Image
« Alors ? Je pourrais dire que je sais déjà ce que vous allez me demander mais ce serait faux, et je ne mens jamais. A quoi bon solliciter un oracle qui mentirait ? A moins que vous ne possédiez déjà la réponse à vos questions, et que je ne sois là que pour vous dévoiler ce que vous savez déjà... sans le savoir... »



Image
« nggg.... ahhhh... ah... »


Image
« Ne prêtez pas attention à elle. Elle ne dit jamais rien d'utile. Toujours à se plaindre... Un poids mort si vous voulez mon avis... quoi qu'encore trop vivant à mon goût... Nous parlions donc de savoir n'est ce pas ? Je sens que les questions se bousculent dans vos petites têtes, n'est ce pas ?
Qui avons nous là ? Je vois une prêtresse du savoir qui ne sait plus à qui se vouer, un paladin de la lumière qui tremble dans le noir, un sorcier qui croit qu'il a échappé à son passé, une... »
La créature est de nouveau interrompue par les lamentations de la femme à moitié emprisonnée dans son ventre. Il s'adresse à elle en se tortillant, ce qui a pour effet de faire se balancer le corps de la femme, qui gémit de plus belle. « Ahhh ! Quelle plaie... Ah ! C'est le mot approprié n'est ce pas ? Voilà ce que tu es, chère amie, une plaie pour moi. Béante et agaçante au possible. ne vois tu pas que tu m'empêches de parler à nos invités ? »

« Que voulez vous demander à l'Oracle ? Ou plutôt... que pensez vous vouloir savoir ? Je ne suis pas pressé, mais quelque chose me dit que vous l'êtes.. ou devriez l'être... n'est ce pas ? »

Battlemap 253 : Situation (pour info générale)

TheBigLizardman
Personnage : Morgane Barbarella "la douce"
Points de vie : 100 %
Messages : 2206
Enregistré le : 21 juil. 2016, 12:56
Localisation : Paris, France

Re: [Livre I - Chapitre VII] Délivrance

Message par TheBigLizardman » 08 juil. 2017, 14:45

L'entrée magistrale de l'imposant oracle ne manque pas d'effet sur Morgane, qui ne peut que reconnaitre que c'est plutôt impressionnant. Des oracles j'en ai vu, mais des comme ça, jamais!

Elle écoute attentivement les paroles de l'oracle pour être sûr de ne pas se faire rouler, elle ne fait pas confiance aux créatures d'ici. « Bonjour monsieur, bonjour madame. » salut-elle d'un hochement de tête au démon puis à la femme.
« Je pense vouloir savoir quelque chose, et je vais donc poser la question, même si la possibilité que la réponse soit: "une seule par personne" risque de me frustrer amèrement. Il y a t-il une limite aux nombres de questions que l'on peut vous poser? »

Arnaud
Personnage : Glabbagool
Points de vie : 100 %
Messages : 3840
Enregistré le : 13 juil. 2014, 12:09
Localisation : Val-de-Marne, France

Re: [Livre I - Chapitre VII] Délivrance

Message par Arnaud » 08 juil. 2017, 18:09

Image
« Aucune limite... posez vos questions, posez en autant que vous voudrez. Ou pourrez. Le plus sera le mieux.... pour moi en tous cas... ssssssssssshhhhh »
Le monstre ne quitte pas Morgane des yeux. La barbare se sent défaillir et reste étourdie une poignée de secondes.

Image
« aAaaahhhhhh ahhh ahh »
La femme gémit tandis que Morgane sent dans sa bouche un goût étrange et qu'un filet de sang coule entre ses lèvres.






► Afficher le texte

Verrouillé