[Livre I - Chapitre VIII] Ravenloft

[D&D 5] Dungeon Master - Arnaud
Erevan
Personnage : Gwendoline
Points de vie : 100 %
Messages : 819
Enregistré le : 30 mai 2015, 07:37
Localisation : Luxembourg

Re: [Livre I - Chapitre VIII] Ravenloft

Message par Erevan » 03 oct. 2017, 23:55

Dès que Gwendoline aperçoit sa compagne subir la furie du dragon, elle incante un soin pour qu’elle reprenne conscience...
Puis elle met toute son énergie dans une nouvelle tentative pour le pourfendre...
► Afficher le texte
Modifié en dernier par Erevan le 04 oct. 2017, 14:14, modifié 1 fois.

Arnaud
Personnage : Glabbagool
Points de vie : 100 %
Messages : 3711
Enregistré le : 13 juil. 2014, 12:09
Localisation : Val-de-Marne, France

Re: [Livre I - Chapitre VIII] Ravenloft

Message par Arnaud » 04 oct. 2017, 09:09

Dridoc se sent impuissant devant la tragédie qui se joue sous ses yeux. Il se tourne vers Gwendoline pour solliciter son intervention, mais c'est Ehrina qui réagit la première et se jette déjà dans le vide à la suite de Morgane. La jeune demi elfe rattrape Morgane in extremis, et les deux femmes s'immobilisent à une dizaine de mètres sous le pont, retenues par une corde mise à rude épreuve par le choc.
Malgré le poids de la guerrière, Ehrina a tenu bon, et n'a pas lâché prise. C'est plutôt du côté du grappin que viendrait le problème maintenant : accroché à la va-vite en raison des circonstances, il menace d'être emporté par le poids des deux femmes.

Gwendoline incante de nouveau ses flammes sacrées, mais ne parvient pas à se concentrer suffisamment pour produire l'effet escompté.
La prêtresse est surtout préoccupée par le sort de Morgane, à qui elle a tenté de prodigué des soins magiques au moment où Ehrina se portait également à son secours. Morgane était elle assez proche pour bénéficier des effets de la prière ? Un bref regard en contrebas rassure Gwendoline : Morgane vient de rouvrir les yeux dans les bras d'Ehrina. Elle n'a pas encore réactivé ses bottes ailées, mais le pire semble avoir été évité... pour le moment...
Battlemap 82 : c'est à Dridoc de jouer, juste avant le dragon.

dvins
Personnage : Dridoc Drudinoth
Points de vie : 100 %
Messages : 1096
Enregistré le : 02 févr. 2017, 17:29
Localisation : Mountain View, USA

Re: [Livre I - Chapitre VIII] Ravenloft

Message par dvins » 04 oct. 2017, 16:57

Dridoc sent sa respiration s'arrêter lorsque Morgane commença sa chute, inconsciente. Le coeur battant, il jette un regard suppliant à Gwen et se penche par dessus le parapet pour voir son amie tomber, impuissant. Quelle surprise de voir Ehrina la rattraper en plein vol ! Dridoc apprécie maintenant beaucoup la jeune demi elfe, mais il ne savait pas qu'elle était capable de faire ce genre d'acrobaties !

Le paladin se concentre à nouveau sur le combat, prêt à faire face au dragon. Il lui lance : « Viens par ici le lézard, qu'on en finisse ! » dans l'espoir d'attirer son attention, tout en restant à l'abri derrière le parapet, prêt à frapper.

► Afficher le texte

Arnaud
Personnage : Glabbagool
Points de vie : 100 %
Messages : 3711
Enregistré le : 13 juil. 2014, 12:09
Localisation : Val-de-Marne, France

Re: [Livre I - Chapitre VIII] Ravenloft

Message par Arnaud » 05 oct. 2017, 10:11

Le dragon a un regard pour les proies faciles suspendues quelques mètres sous le pont, et il s'apprête à fondre sur elles quand Dridoc le provoque. Le dragon n'a pas oublié le coup que le paladin lui a infligé, et la haine qu'il ressent pour cet arrogant mortel lui brûle les entrailles. Pas assez cependant pour lui permettre de cracher de nouveau son souffle dévastateur. Le monstre se racle bruyamment la gorge avant de foncer sur le paladin, qu'il tente de broyer entre ses énormes dents.
Dridoc esquive sans mal, et, de nouveau inspiré par sa Déesse, abat son épée sur le crâne du fiélon. La lame s'enfonce à travers les écailles et tranche la chair du dragon comme si elle ne rencontrait aucune résistance. Dridoc voit qu'il n'est pas seul à tenir son épée : deux autre mains en tiennent également la garde. Les mains de Lliira, posées sur celles du paladin, guident sa frappe !

Le dragon meurt avant d'avoir pu frapper de ses griffes. Son long cou heurte le pont et son corps explose dans un tourbillon de ténèbres. Des cendres et des flammes noires volent en tous sens, et le pont menace de s'effondrer... Au milieu de ce tumulte, Dridoc est le seul à garder son calme. La Déesse veille. Dans une explosion de lumière, ténèbres et flammes sont étouffées, ne laissant plus qu'un silence surnaturel s'établir sur le pont tandis que les restes du monstre tombent et disparaissent dans la brume.

Quelques secondes plus tard, Morgane et sa sauveuse remontent en volant, et se posent sur le pont.

Les chevaliers regardent le groupe de héros avec une admiration évidente, et une sorte de désarroi qui les laisse sans voix. Même Strahd semble chercher les mots qui conviennent pour exprimer ce qu'il ressent après cette démonstration de force et de valeur.

dvins
Personnage : Dridoc Drudinoth
Points de vie : 100 %
Messages : 1096
Enregistré le : 02 févr. 2017, 17:29
Localisation : Mountain View, USA

Re: [Livre I - Chapitre VIII] Ravenloft

Message par dvins » 05 oct. 2017, 17:12

Dridoc, pourtant souvent en proie à des émotions fortes, se sent calme et paisible après ce combat. Il avait vraiment senti la présence de sa déesse, son aide durant ses attaques, et sa protection durant les attaques du dragon. Il pourrait pu jurer que les mains de sa protectrices avaient elles-même guidé l'épée du paladin vers l'armure d'écailles du lézard pour lui porter le coup fatal.

Voyant Morgane et Ehrina remonter gracieusement dans les airs, Dridoc va ramasser le chapeau de Morgane qui est toujours sur le pont, le dépoussière du revers de la main et le lui tend. Il dit à la barbare, avec un faux air de reproche et un sourire au coin des lèvres : « Tu sais, je suis convaincu que j'ai plus de chances de mourrir de peur en te regardant, qu'à cause de la lame d'un de nos ennemis... » puis il caresse son épaule amicalement avant de se retourner vers Strahd.

« Votre pays n'est pas de tout repos ! Avez-vous une idée de la provenance de ce dragon démoniaque ? On en croise — heureusement — pas tous les jours... » Il tourne son regard vers les tas de cendres qui étaient, quelques secondes auparavant des soldats et des montures : « Je suis désolé pour vos hommes. Malheureusement je doute que nous ayons le temps de pleurer leur triste sort. L'heure n'est pas au deuil mais à l'action. Avez vous vu une trace de ce petit démon ? Je me demande s'il est celui qui a invoqué le dragon... Et ces satanés démonistes doivent toujours être en route vers votre château. Nous devrions peut-être nous mettre en route, s'ils sont capables d'invoquer des créatures aussi puissantes, nous devons les arrêter avant qu'ils ne fassent trop de dégâts. »

Erevan
Personnage : Gwendoline
Points de vie : 100 %
Messages : 819
Enregistré le : 30 mai 2015, 07:37
Localisation : Luxembourg

Re: [Livre I - Chapitre VIII] Ravenloft

Message par Erevan » 05 oct. 2017, 17:45

Soulager de voir ces compagnes atterrir sur le pont... elle concède « Tu ne crois pas si bien dire... » à la remarque de Dridoc sur les frayeurs mortelles produites par la belle rousse...
Elle regarde rapidement si elle peut faire un bandage à l'un ou l'autre des soldats du seigneur... Elle demande à Strahd, au passage... « Est ce que votre château est encore loin ? et sûr ? car nous avons déjà beaucoup puisé dans nos ressources suite aux pièges tendus par les démonistes et pour vaincre cette créature... je ne suis pas certaine que nous puissions repousser une nouvelle attaque de ce type »...

Elle va au prés de Morgane, « Pour toi, il faut quelque chose de plus sérieux…. histoire que tu ne tombe pas de nouveau à la première pichenette de dragon... » ajoute-t-elle sur un ton légèrement moqueur.
Gwendoline impose ses mains sur les blessures de sa compagne et invoque la magie de son dieu.
► Afficher le texte

TheBigLizardman
Personnage : Morgane Barbarella "la douce"
Points de vie : 100 %
Messages : 2491
Enregistré le : 21 juil. 2016, 12:56
Localisation : Paris, France

Re: [Livre I - Chapitre VIII] Ravenloft

Message par TheBigLizardman » 05 oct. 2017, 20:42

Morgane, qui ne singeait absolument pas le vol maladroit du dragon, car ce n'est pas parce que le pigeon mange le papillon qu'il en a la grâce, chute, inconsciente, dans le gouffre. Elle n'a pas le temps de rouvrir les yeux pour remonter à toute vitesse prendre sa revanche que le dragon explose! Et bien, ça c'est du spectacle! Un dragon, d'accord, mais un dragon qui explose, décidément j'aurais tout vu!

Morgane est malgré tout bien contente d'avoir survécu, même si c'est loin d'être la première fois qu'elle se retrouve dans ce genre de situations périlleuses. Encore une fois elle doit sa survie à ses compagnons. À vrai dire, passer si proche de la mort lui donne une espèce de nausée, heureusement la vue de son couvre-chef magique la remet tout de suite sur pieds. Elle le pose joyeusement sur sa tête et répond à la caresse de son ami par une tape vivace contre son épaule: « Et oui, je suis comme ça, je peux tuer un homme d'un simple regard. »

Remerciant Gwendoline pour ses soins d'un signe de la tête, elle répond quand même à son petit tacle: « Il faut bien que quelqu'un se prenne les pichenettes, sinon elles abîmeraient le décor, qui, ma foi, est fort sympathique. Sur ce, je m'en vais récupérer ma hache. » Et puisque Morgane n'est pas du genre à parler sans agir, elle s'éxécute aussitôt et plonge dans le gouffre, cette fois avec la garantie qu'elle ne s'écrasera pas au fond grâce aux battements coordonnés des fiers ailettes de ses bottes qui la font virevolter.

costjupial
Personnage : Ehrina Maxson
Points de vie : 100 %
Messages : 1036
Enregistré le : 28 janv. 2017, 17:38
Localisation : Paris, Île-De-France, France

Re: [Livre I - Chapitre VIII] Ravenloft

Message par costjupial » 05 oct. 2017, 23:59

Ehrina fut ramenée par Morgane sur le pont, aussitôt elle récupéra sa corde et son grappin qu'elle prit soin de remettre dans son sac. Elle s'adressa ensuite à Dridoc : « De ce que j'ai vu, le petit démon à été pris dans le souffle du dragon et compose le tas de cendre sur lequel reposait le chapeau de Morgane. Sinon, voulez vous que nous nous hâtions ou puis je descendre afin d'examiner le cadavre du dragon ? »

Au moment de prononcer ces mots, c'est un sourire qui s'afficha sur le visage de la jeune demi-elfe, cependant celui ci ne respirait pas le même air que celui qu'elle arborait fréquemment, celui ci sonnait plus faux que d'habitude : Des écailles et des dents de dragon, ça vaut forcément beaucoup, c'est rare après tout, et tout ce qui est rare, c'est de l'argent à se faire.

Ainsi attendant une réponse, elle se mit à marcher sur le rebord du pont, prête à descendre au moment où on lui donnerait l'approbation.

Arnaud
Personnage : Glabbagool
Points de vie : 100 %
Messages : 3711
Enregistré le : 13 juil. 2014, 12:09
Localisation : Val-de-Marne, France

Re: [Livre I - Chapitre VIII] Ravenloft

Message par Arnaud » 06 oct. 2017, 09:31

Le seigneur Strahd sort de son silence quand Ehrina évoque la possibilité de descendre inspecter le dragon.
Image
« Je pense que nous devrions nous hâter... à moins naturellement que vos recherches ne soient essentielles pour affronter nos ennemis ? » La question du seigneur est sincère : après avoir vu le groupe en action, il réalise que les héros disposent de ressources insoupçonnées, et probablement de pouvoirs qui dépassent son entendement. Après tout, peut être que fouiller les restes de ce dragon démoniaque permettrait à cette jeune demi elfe de renforcer ses pouvoirs d'une manière qu'il ne soupçonne pas ?
Malgré la victoire que vous venez de remporter contre le dragon, Strahd a le visage fermé.
« Nous pleurerons la mort de nos compagnons plus tard... Il faut nous hâter... »

Devant l'empressement du seigneur, Ehrina remet son entreprise à plus tard. Le temps de calmer les montures et de procéder à quelques soins rapides sur le pont, Morgane rejoint ses compagnons, un peu dépitée de ne pas avoir retrouvé sa fidèle hache. Au fond du gouffre embrumé coule une rivière agitée dont le courant a depuis longtemps emporté l'arme. La brume n'aurait de toutes manières pas permis de retrouver aisément la trace de l'arme. Morgane informe Ehrina qu'il ne reste plus grand chose non plus du dragon. Les recherches de la demi elfe lui auraient assurément pris quelques heures.

L'un des chevaliers propose spontanément une arme à Morgane. « Nous avons tous vu ce que vous avez fait. Désolé pour votre arme. Prenez celle-ci si vous le voulez. Considérez cela comme un témoignage de notre gratitude. »
► Afficher le texte

Image
Le groupe poursuit sa route vers les portes du château, à quelques minutes de là. Les grilles monumentales du château sont impressionnantes.

Le seigneur donne l'ordre à ses hommes de rester sur le qui vive : les deux sentinelles placées à l'entrée ne sont pas visibles, ce qui laisse présager le pire.

Effectivement, une fois à l'intérieur, les cadavres des sentinelles restées au château sont rapidement retrouvés. Strahd appelle un homme qui ne vient pas. Il hurle son nom de nouveau, en vain, puis se tourne, l'air lugubre, vers Gwendoline.
Image
« Vous m'avez demandé tout à l'heure où était la seconde clef. Celle qui était jusqu'alors en notre possession. Je l'avais confié à l'un des serviteurs à m'être resté fidèle. Un jeune homme qui... » Strahd serre les dents pour rentrer sa colère. « Qui nous a visiblement trahit... à moins qu'il n'ait été tué. »

« Venez, suivez moi... il est sans doute déjà trop tard... » Strahd sort se son fourreau son arme enchantée et s'enfonce, suivi de ses hommes et des héros, dans un dédale de couloirs et d'escaliers. Après quelques minutes pendant lesquelles les héros se demandent s'ils seront en mesure de faire face à un nouveau combat, l'ensemble du groupe débouche dans une vaste salle souterraine.
Image


Un profond malaise s'empare des héros, et plus particulièrement de Dridoc et de Gwendoline, qui sentent que quelque chose de profondément malveillant s'est établi ici.
« Nous sommes dans les catacombes du château. » déclare Strahd. « C'est ici que mon ancêtre a malencontreusement mis à jour les murs de la prison du Démon. »

Le groupe se déplace à pas mesurés dans la salle gigantesque, créant un écho à chacune de leurs tentatives pour échanger quelques mots. La salle est humide et mal éclairée. L'eau monte parfois jusqu'aux chevilles, et le dallage avoir subi l'usure du temps, transformant certaines dalles en pièges naturels où l'on a tôt fait de se tordre une cheville en s'enfonçant jusqu'au genoux.
« Je vais vous mener jusqu'à la section de mur concernée... préparez vous à vous... »

Strahd n'a pas le temps de finir sa phrase que toutes les torches allumées dans la zone, y compris le sort de lumière invoqué par Gwendoline en support, laissent place aux plus parfaites ténèbres. Seule brille au milieu de cette obscurité soudaine la lame tenue par Strahd. « Attention ! Il y a danger ! Restez groupés ! »

La lame enchantée du seigneur éclaire sur un faible rayon, mais suffisamment pour que vous puissiez effectivement vous regrouper et tous vous voir. Dos à dos, en formation en cercle, vous attendez la suite, prêts à en découdre de nouveau avec ce qui voudra bien se présenter... La vision nocturne d'Ehrina lui permet de voir légèrement plus loin que ce qu'éclaire vivement la lame du seigneur, mais même ses facultés naturelles semblent altérées par cette obscurité d'origine assurément magique. La demi elfe voit cependant, à la limite de son champ de vision, des formes approcher en titubant.
Bientôt, plusieurs grognements se font entendre de toutes parts. Pour les héros, ce type de créatures n'est pas inconnu, et même sans les voir, ils devinent à quoi ils ont à faire : des morts vivants !
Leur nombre, lui, semble encore incertain. Probablement plusieurs dizaines... au bas mot... Strahd n'a t il pas dit que vous étiez dans les catacombes ? Il y a là matière à lever une véritable armée pour qui pratique la magie noire.

Erevan
Personnage : Gwendoline
Points de vie : 100 %
Messages : 819
Enregistré le : 30 mai 2015, 07:37
Localisation : Luxembourg

Re: [Livre I - Chapitre VIII] Ravenloft

Message par Erevan » 06 oct. 2017, 22:46

Sur le chemin les menant au château, Gwendoline rassure Morgane.. « On reviendra chercher ta hache lorsque tout cela sera finit, mon dieu nous aidera à la trouver… ».

L’empressement de Strahd à la vu des cadavres n’est pas du goût de la prêtresse il se rend pas compte qu’on est tous épuisés… , mais lorsqu’il parle de la deuxième clef et de traitrise, elle comprend que le temps leur manque.

Elle n’a pas le temps de lui demander qui est ce traite que le groupe dévale les escaliers en direction des catacombes…
Gwendoline s’assure que son bouclier est bien fixé et que la dague de Donella est bien à sa ceinture j’espère que je n’aurais pas besoin de te sortir... toi….
► Afficher le texte

Verrouillé