[Livre I - Chapitre VIII] Ravenloft

[D&D 5] Dungeon Master - Arnaud
TheBigLizardman
Personnage : Morgane Barbarella "la douce"
Points de vie : 100 %
Messages : 2491
Enregistré le : 21 juil. 2016, 12:56
Localisation : Paris, France

Re: [Livre I - Chapitre VIII] Ravenloft

Message par TheBigLizardman » 06 oct. 2017, 23:03

Tel un arbre qui en aurait prit le tranchant, Morgane est abattue par la perte de sa hache. Elle accepte à contre-coeur l'espadon que l'un des preux chevaliers lui tend, mais malgré l'évidente qualité de sa chevaleresque nouvelle lame, elle ne peut que pleurer sa hache. Sa mélancolie n'est que renforcée par le paysage sublime et lugubre offert par le château.

Hache adulée, de mes mains tu t'es échappée
De ton absence je me languis, terrifiée
Par ta disparition, brutale et un peu con,
Pour seule consolation un morne espadon,
Ton souvenir lascif me laisse une question
Sens-tu encore la caresse de mes doigts sur ton manche?

Mon cœur brûle, plein d'ardeurs, encore et toujours
Battant aujourd'hui tel jadis au premier jour
Toi qui, d'un mouvement simple, sans artifices,
Fends l'air comme les crânes, tu combles mon vice
Quand tu es dans mes mains, je ne sens plus de haine
Loin d'elles tu résides, je me noie dans ma peine

Je t'aime, et tu me quittes, cruel destin!
Je n'en peux plus, j'étouffe de crier: reviens!
Unies nous étions fortes comme le brasier
Tu me laisses nue, seule, fragile, brisée
Abandonnée, mes pensées vogue sur l'océan de nos aventures.

Face à nous deux, les ennemis sont des limaces
Ils finissent nombreux par s'écraser la face
contre terre, en faisant de sales grimaces
Dans mon petit cœur ton souvenir est vivace.
Grande farouche à la belle lame d'acier,
Tu seras à toujours mon arme préférée.

Heum, Qui dit hache, dit panache, non, non c'est nul! Attendez, qui a éteint la lumière? Pourquoi il a une épée magique lui? Probablement pour compenser sa petite nature.


Se raidissant, redressant le tranchant de sa nouvelle lame, Morgane est prête à débiter les morts en petits bouts, mêmes le plus vif vivant des cadavres.
► Afficher le texte

dvins
Personnage : Dridoc Drudinoth
Points de vie : 100 %
Messages : 1096
Enregistré le : 02 févr. 2017, 17:29
Localisation : Mountain View, USA

Re: [Livre I - Chapitre VIII] Ravenloft

Message par dvins » 08 oct. 2017, 01:18

Lorsqu'il ressent la présence fétide et putride des mort-vivants, Dridoc se raidit et sort son épée, venant se positionner près de Strahd, prêt à défendre sa vie chèrement.
Il ferme les yeux pendant quelques secondes et fait appel à sa déesse, Lliira, tu as déjà guidé ma main de nombreuses fois aujourd'hui mais j'ai besoin de toi encore une fois. Protège moi contre ces abominations. Il sent alors l'aura de sa déesse l'entourer et il se sent protégé contre ces créatures.

Il se tourne alors vers Ehrina et Morgane et leur dit : « Les amies, vous avez été très affaiblies durant le combat contre le dragon. Il semble que nous devions combattre, ou au moins contourner, ces horribles mort-vivants si nous voulons arrêter ces fanatiques et empêcher la libération du démon. Je peux vous offrir la protection de ma déesse contre ces créatures si vous le voulez. ». Il tend alors ses mains vers elles, attendant leur réponse.

Il redirige ensuite son attention vers les mort-vivants, cherchant à tout prix un moyen d'éviter le combat, de protéger ses amis, ou de tourner les choses à leur avantage mais avec cette obscurité il ne parvient pas à discerner les formes qui s'avancent vers lui. « Strahd ! Où est ce mur qui sert de prison au démon ? Dans quelle direction ? Est-il loin ? »

► Afficher le texte

costjupial
Personnage : Ehrina Maxson
Points de vie : 100 %
Messages : 1036
Enregistré le : 28 janv. 2017, 17:38
Localisation : Paris, Île-De-France, France

Re: [Livre I - Chapitre VIII] Ravenloft

Message par costjupial » 08 oct. 2017, 16:20

Ehrina fut déçue de ne pouvoir aller observer le dragon, aussi c'est avec quelques regrets qu'elle descendit du rebord et qu'elle repris silencieusement sa place sur le destrier de Dridoc, continuant la route jusqu'au château.

Le groupe continuant ainsi sa route, ils se retrouvèrent aux catacombes, entourés de mort-vivants, Dridoc proposa alors une protection : « Si ta déesse peut nous protéger, alors je prendrais la première ligne avec toi, si besoin est. »
Ehrina pris donc son bouclier et dégaina sa rapière, prête à combattre.
Attendant une directive pour agir, elle reste de marbre, tenant fermement son arme, prête à percer.

► Afficher le texte

Erevan
Personnage : Gwendoline
Points de vie : 100 %
Messages : 819
Enregistré le : 30 mai 2015, 07:37
Localisation : Luxembourg

Re: [Livre I - Chapitre VIII] Ravenloft

Message par Erevan » 09 oct. 2017, 07:02

Cette nouvelle embuscade, après celle du dragon, montre que même s’ils ont les deux clefs, qu’il leur faut du temps pour réaliser le rituel qui permet de délivrer le démon…

« Rien l’est perdu…Strahd, par où est ce fameux mur … Ces créatures sont là que pour nous retarder… Il faut avancer coût que coût vers celui-ci …
Il n’est pas trop tard… Nous devons garder le peu de force qu’il nous reste pour affronter ceux qui ont pris les clefs et les empêcher d’accomplir le rituel…
que vos hommes nous aident à passer et s’occupent des ces créatures… »


Gwendoline prend dans sa main le symbole sacré de son dieu, fait une courte prière. Elle se prépare à parer toute attaque.
► Afficher le texte

Arnaud
Personnage : Glabbagool
Points de vie : 100 %
Messages : 3711
Enregistré le : 13 juil. 2014, 12:09
Localisation : Val-de-Marne, France

Re: [Livre I - Chapitre VIII] Ravenloft

Message par Arnaud » 09 oct. 2017, 09:41

Strahd s'apprête à répondre à Gwendoline quand les premiers morts vivants fondent sur le groupe. C'est une véritable horde qui s'abat sur les dix mortels regroupés dos à dos en position défensive. Il est trop tard pour échapper aux assaillants, dont la vitesse surprend les héros. Le premier choc est brutal : les squelettes, zombis et autres monstruosités mortes vivantes se heurtent à un barrage d'épées et de boucliers levés, éprouvant la résistance des défenseurs sans parvenir toutefois à les blesser.
Strahd, resté au centre du groupe maudit les démonistes qui ont levé contre lui ses propres ancêtres. Visiblement, il reconnaît certains d'entre eux et préfère détourner le regard de ceux dont il a peut être été un proche dans sa jeunesse. « Il me paieront cela ! »
Mais ces paroles ont peu de chances de se révéler exactes compte tenu du nombre de créatures qui s'attaque à un groupe déjà affaibli par les derniers affrontements.

En attendant son heure, le seigneur est bien forcé de rester au centre du groupe, car la lumière de son épée enchantée est la seule qui semble capable de percer les ténèbres.

Les morts vivants affluent, aussi variés en nombre qu'en aspects. Certains portent encore les tenues dans lesquelles ils ont reçus les derniers rites, d'autres ont récupéré les armes et les armures sensées les accompagner dans l'au-delà. Il y a là des zombis, des squelettes, des goules, des spectres et peut être même des vampires. Tous dégagent une telle aura malveillante que les mortels ont l'impression que leurs forces leurs échappent, dévorées par le manteau de noirceur qui les enveloppe inexorablement.
Il est de coutume de dire que les héros ont déjà vu pire, mais tous ont conscience que ce combat pourrait bien être leur dernier. Épuises par les précédents combats, ils font cette fois face à une véritable armée. Même si cette fois, ils ne sont pas seuls.
Battlemap 287 : A vous de jouer : vous jouez tous puis je joue les morts vivants et vos alliés (ce qui explique que seules vos initiatives apparaissent sur la BMap).

dvins
Personnage : Dridoc Drudinoth
Points de vie : 100 %
Messages : 1096
Enregistré le : 02 févr. 2017, 17:29
Localisation : Mountain View, USA

Re: [Livre I - Chapitre VIII] Ravenloft

Message par dvins » 09 oct. 2017, 16:57

Le paladin sent l'esprit de Strahd s'affaiblir lorsque celui-ci maudit les démonistes mais ne répond pas aux injonctions de Dridoc et son équipe : ils doivent absolument savoir dans quelle direction se diriger !

Dridoc sent lui aussi sa confiance vaciller alors que les ténèbres l'entourent, de plus en plus proches. Il tente de rassembler tout son courage pour maintenir une voix forte et rassurante : « Strahd ! Nous allons nous en sortir mais vous devez nous dire où aller ! Soyez notre guide et indiquez nous où est cette prison ! »

Dridoc baisse ensuite son épée, provocant l'émoi de ses alliés qui pourraient penser qu'il renonce au combat. Il prend le symbole sacré de Lliira accroché en pendentif à son cou, le sort de sous son armure, et le brandit en direction des mort-vivants : « Retournez dans l'au delà ! Par la puissance de Lliira, je vous ordonne de reprendre votre sommeil éternel ! » Une légère aura lumineuse entoure Dridoc et se répand autour de lui.

► Afficher le texte

Erevan
Personnage : Gwendoline
Points de vie : 100 %
Messages : 819
Enregistré le : 30 mai 2015, 07:37
Localisation : Luxembourg

Re: [Livre I - Chapitre VIII] Ravenloft

Message par Erevan » 09 oct. 2017, 17:58

Gwendoline doute de l’état émotionnel du seigneur Strahd, elle active la magie de son collier afin de connaitre ces pensées.

Elle force la voix pour le sortir de sa léthargie...
« Strahd, reprenez-vous …. Nous ne pourrons pas les repousser indéfiniment… dans qu’elle direction doit-on aller ? »
► Afficher le texte

TheBigLizardman
Personnage : Morgane Barbarella "la douce"
Points de vie : 100 %
Messages : 2491
Enregistré le : 21 juil. 2016, 12:56
Localisation : Paris, France

Re: [Livre I - Chapitre VIII] Ravenloft

Message par TheBigLizardman » 09 oct. 2017, 21:05

Ils sont tous immondes! Morgane est habituée à l'odeur de la mort, mais les catacombes sombres et lugubres qui sentent le renfermé, ça l'angoisse. Heureusement, depuis la sortie de l'Outreterre, elle s'est mise à développer des techniques de méditation particulièrement efficaces: Ne panique pas, inspire, expire, transforme ce sentiment de peur en quelque chose de positif... Comme de la rage!

« Yaaaaaaargh! » crie furieusement Morgane alors qu'elle lève son espadon au dessus de sa tête pour l'abattre d'un coup sec sur le mort-vivant qui allait s'en prendre à Ehrina.
► Afficher le texte

costjupial
Personnage : Ehrina Maxson
Points de vie : 100 %
Messages : 1036
Enregistré le : 28 janv. 2017, 17:38
Localisation : Paris, Île-De-France, France

Re: [Livre I - Chapitre VIII] Ravenloft

Message par costjupial » 09 oct. 2017, 21:11

Ehrina doute de la possibilité de survivre face à tant de mort-vivants, jusqu'au moment ou Dridoc invoque sa déesse Il a surement plus d'un tour dans son sac.

Serrant alors sa rapière dans sa main elle tente de transpercer de part en part le mort vivant qui lui fait face.
Je rajoute "submersion par mort-vivants" sur la liste de tes crimes Victor, tu ne payes rien pour attendre.
► Afficher le texte

Arnaud
Personnage : Glabbagool
Points de vie : 100 %
Messages : 3711
Enregistré le : 13 juil. 2014, 12:09
Localisation : Val-de-Marne, France

Re: [Livre I - Chapitre VIII] Ravenloft

Message par Arnaud » 10 oct. 2017, 10:00

Ehrina et Morgane désossent le premier squelette à portée, et le mort vivant tombe en poussière à leurs pieds.
Gwendoline ressent chez Strahd une profonde indignation et une colère tout aussi intense. Elle arrive cependant à capter son attention et lui redemande de leur donner les informations qui permettront peut être au groupe de prendre la fuite.
Image
Strahd hoche la tête d'un air entendu et indique une direction dans les ténèbres avant de raffermir des deux mains la prise sur son épée. A ses hommes, il hurle : « Défendez vous ! Et à la première ouverture, suivez sans vous retourner ! »



C'est alors que Dridoc fait appel à sa déesse pour repousser la vague de morts vivants. L'effet est spectaculaire, créant comme une bulle d'énergie qui repousse ou arrête net les cadavres et les spectres. Cela cependant n'est pas suffisant pour affecter les morts au delà de quelques mètres, et certains résistent même à l'effet. Bien que crépitants d'une énergie divine sensée les repousser, une dizaine de morts vivants continue ainsi de menacer directement le groupe. Et au delà de la zone d'effet, d'autres, toujours plus nombreux, ne cessent d'affluer...

Soudain, l'épée du seigneur émet une lumière plus intense encore. Sa lumière ranime la sphère d'énergie créée par Dridoc, puis l'intensifie encore. La sphère croit, s'étend, sa lumière se fait plus éclatante, jusqu'à inonder les environs d'une blancheur aveuglante. Même les héros doivent se protéger les yeux.

Quand les héros rouvrent les yeux, les morts vivants ont tous été réduits à l'état de cendres au milieu desquelles brillent des éclats de pierres scintillantes. Le groupe n'a pas le temps d'étudier ce phénomène : la lumière que l'épée de Strahd émet désormais est suffisante pour dissiper les ténèbres et permettre d'y voir clair : le groupe fonce à la suite du seigneur de Ravenloft.
Image
Strahd s'arrête finalement devant un pan de mur démoli. Au sol, le cadavre d'un homme arrache un soupir au seigneur. « Ils l'ont tué pour lui prendre la clef... Désolé, compagnon... » Les autres chevaliers, épuisés, affichent une mine résignée devant le cadavre.
Le seigneur se tourne vers vous et désigne deux encoches dans le mur, de part et d'autre d'un tunnel qui s'y enfonce au delà des gravas. « Ils ont utilisé les clefs. Nous ne pouvons plus rien faire pour le retenir ici. »
Gwendoline s'approche des encoches et réalise que leur taille correspond à celle du cristal du pendule.
« Mais vous ! Vous posséder la puissance des célestes ! Vous pouvez peut être encore les empêcher de réveiller le démon qui sommeille !
Empruntez ce passage, où qu'il mène, et ramenez les clefs ici. »

Dridoc, Ehrina, Gwendoline et Morgane observent le tunnel qui semble avoir été creusé dans le mur. A mieux y regarder, ce tunnel n'a rien de naturel : les ombres qui y dansent indiquent un phénomène magique. « D'après les livres que nous avons pu retrouver à ce sujet, ce serait un portail vers la prison de Fraz'Ur Blu. »
Strahd dévisage les héros : « Nul mortel ne peut revenir indemne de pareille entreprise, mais votre devoir est de mener votre tâche jusqu'au bout ! Vous devez nous débarrasser de cette menace, pour le bien de ce monde. Mes hommes et moi avons déjà tout sacrifié à cette tâche, et... »

Des grognements de morts vivants, répercutés en écho à travers la vaste salle, vous alertent de nouveau.
« Ne craignez pas pour nos vies ! Nous défendrons l'entrée. L'épée du soleil que votre vaillance a réveillée nous protégera. » Strahd brandit son épée, qui semble animée d'une puissance sinon d'une âme nouvelle.

C'est le moment des adieux, ou, les héros l'espèrent, d'un au-revoir. Il leur faut maintenant s'engager pour leur tout dernier voyage, celui qui justifiera tous les autres combats menés jusqu'alors. S'ils en sortent vainqueurs, ils pourront s’enorgueillir d'avoir repoussé un démon avant qu'il ne sème la destruction dans leur monde. S'ils échouent... mais cela est une autre histoire...
Vous voici à la fin du chapitre VIII !
Comme le laisse entendre le dernier paragraphe, la campagne prendra fin avec le chapitre suivant, qui consistera à empêcher le démon de fuir sa prison.
Vous passez tous de niveau, et Ehrina gagne 2 niveaux.
Vous gagnez tous un point d'inspiration : vous l'avez tous mérité par vos actions au cours de ce chapitre. Pensez à l'utiliser dans le chapitre qui vient !

L'énergie émise par l'épée du soleil et à laquelle vous avez été exposés va progressivement vous rendre toutes vos forces : vous pourrez commencer le prochain chapitre à bloc (comme un repos long + tous vos DDV).

Je vous laisse ce fil ouvert si vous voulez dire un dernier mot ou avoir une dernière requête pour Strahd et ses hommes, mais vous avez compris qu'il ne faut pas tarder non plus, donc pensez à quelque chose qui puisse se faire sans quitter les environs du portail et qui ne prenne pas plus de 5 minutes.

Verrouillé