[Prologue] La légende du capitaine Salvador

[D&D 5] Sur les flots du Bout du Monde - TheBigLizardman
nemozefish
Personnage : Raertas
Points de vie : 100 %
Messages : 443
Enregistré le : 26 oct. 2017, 16:11
Localisation : Strasbourg

Re: [Prologue] La légende du capitaine Salvador

Message par nemozefish » 17 juil. 2018, 19:07

« bien sûr bien sûr !! Nous n'avons pas besoin de ces procédures administratives pour faire preuve d'attachement ! »

Il réfléchit quelques secondes...« nous avons d'autres points communs visiblement... nous semblons maîtriser quelques pouvoirs magiques. Il serait bon que nous discutions ... »

Il regarda le capitaine qui semblait partager entre l'amusement et l'agacement de ces discussions. « Bon cap'tain.... vous répondez quoi ? »

Erithiel
Personnage : Larjna
Points de vie : 100 %
Messages : 589
Enregistré le : 08 nov. 2017, 14:27
Localisation : Bordeaux, France

Re: [Prologue] La légende du capitaine Salvador

Message par Erithiel » 17 juil. 2018, 19:59

« Un loup de mer aurait il peur de l'administration ? » dit Larjna avec un sourire en coin.
« Si cela ne vous dérange pas, j'aimerai participer à votre petite discussion sur l'art des arcanes, je pense que votre approche plus théorique pourrait m'aider dans ma pratique... »

Par contre, mon grand bêta tu devrais apprendre la patience...

Avatar du membre
TheBigLizardman
Personnage : La légende du capitaine Salvador
Messages : 2515
Enregistré le : 21 juil. 2016, 12:56
Localisation : Paris, France

Re: [Prologue] La légende du capitaine Salvador

Message par TheBigLizardman » 17 juil. 2018, 21:35

Larjna commence son incantation pour identifier la sphère d'omnipotence, et elle ne détecte rien. Rien du tout. La sphère ne dégage pas d'énergie magique. Larjna aurait plus de succès en inspectant une pierre au fond de l'océan. Cependant, alors qu'elle arrive à une certaine incrédulité mêlée de doute, un sentiment la parcours soudain. Sa vue se trouble, des acouphènes viennent bloquer son ouïe, ses tripes se nouent, son crâne se met à brûler.

L'orage vient interrompre la discussion entre Agone et Raertas. Le capitaine Berhet regarde à travers la petite vitre de sa cabine. Dehors la tempête se déchaîne et les vagues commencent à s'agiter méchamment. « Le climat paisible des derniers jours éclate subitement... Étrange. Peut-être qu'il vaudrait mieux lever l'ancre sans tarder pour nous en aller vers des eaux plus clémentes. » C'est alors qu'au loin, à l'horizon, au delà du ciel noir, les premières lueurs de l'aube pointent et commencent à se refléter sur le vitrail que le capitaine fixait. Cette légère pointe de lumière semble l'apaiser subitement, et il revient au sujet:

« Je sais que les autres reliques complètent celle-ci. Blibdoolpoolp n'a beau pas être la plus astucieuse des déesses, ses pouvoirs divins lui donnent un avantage considérable sur nous. Si elle n'a pas réussit à utiliser l'orbe, du moins pas de manière remarquable en plus de quatre siècles, il y a peu de chances que nous y parvenions. »

Il tourne la tête vers Raertas: « Ce "couteau magique", en plus d'être une puissante arme qui m'a sauvé la vie plus d'une fois et un héritage vieux de plusieurs siècles ayant appartenu à des personnages historiques légendaire... » précise-t-il, en appuyant sur son ton sarcastique: « ...est en effet le seul moyen connu de trouver les autres reliques. »

Soudainement, il se redresse sur sa chaise, en prenant un ton ferme: « Matelot, je t'expliquerais ce que je compte faire de l'orbe une fois que nous aurons trouvé les autres reliques. De toute façon, désormais nous n'avons plus le choix. » Réalisant la révélation qu'il vient de faire, son air sérieux devient légèrement gêné: « Ah... J'ai peut-être oublié d'évoquer la malédiction qui plane sur les reliques. Voyez-vous, Salvador était un homme prudent, et s'il avait prévu le fait que seul un homme valeureux pourrait réunir les reliques, il n'avait pas exclu que quelqu'un de moins valeureux puisse en trouver juste une... Du coup, il y a comme qui dirait une petite malédiction qui pèse sur les reliques... Si l'une d'entre elle venait à être dérobée sans être réunit avec les autres sous un certain délai, il se peut que les pillards subissent une fin atroce. Ensuite bien sûr, tout cela n'est qu'une légende... » dit-il pour se dédouaner d'une réprimande, mais il murmure comme pour lui-même: « Enfin, c'est aussi ce qu'on dit de la sphère, et on l'a dans les mains... »

Un silence gênant s'installe dans la pièce. Heureusement pour tout le monde, un énorme fracas vient rompre l'embarras qui est celui de Berhet. Le choc colossal laisse entendre le craquement du bois. Le bateau est déplacé sous plusieurs mètres, et vous êtes tous arrachés du sol, précipités vers le mur à bâbord de la cabine, avec la plus grande partie du mobilier.

Ce n'était pas un éclair. C'était quelque chose de plus gros.

[ Ah-ah! Voilà, fin du prologue, nous allons pouvoir rentrer dans le vif du sujet. Vous passez tous niveau 4 et bénéficiez des effets d'un repos long. Vous pouvez modifier vos fiches, je lance le chapitre suivant sous peu! :ok: ]

Verrouillé