Unions inter-raciales et descendance dans D&D ?

Forum pour parler des univers de D&D 5 (Royaumes Oubliés, Laelith et autres)
Répondre
Avatar du membre
Kendar
Niv 4 - Hacheur de gobelours
Niv 4 - Hacheur de gobelours
Messages : 26
Enregistré le : 05 août 2014, 13:47

Unions inter-raciales et descendance dans D&D ?

Message par Kendar » 11 sept. 2017, 11:58

Je poste ce topic ici car je pense qu'on va davantage parler du côté lore que du côté règle, mais ce dernier point sera malgré tout abordé (on n'y échappe pas).

Dans D&D, et dans les univers fantasy en général, on a un monde qui, dans l'ensemble, n'est pas raciste. Les unions inter-raciales ne sont donc pas rares, et donc par extension, leurs enfants. Parmi les races métis proposés dans D&D5, on en a deux : le demi-elfe et le demi-orc. Le point commun entre ces deux races est qu'ils ont pour base la race humaine. En gros, un humain et une autre race donnerait un demi-quelque chose (donc un humain avec une naine donnerait un demi-nain, par exemple, et on peut s'étendre au-delà... ).

Mais qu'en est-il des autres races ? Y'a-t-il eu d'autres unions possibles ? Pourquoi systématiquement que des demi-elfes et des demi-orcs, alors que dans un groupe d'aventuriers composé de races diverses, on peut avoir des romances d'autres genres, comme par exemple :
- une elfe et un nain (toute référence à une adaptation d'un roman connu... bref), qui pourrait donner je ne sais quoi...
- un halfelin et une gnome (bon, ça c'est plutôt évident, et on peut y ajouter toute romance entre deux races de petites tailles), même si on ne sait pas ce que ça va donner...
- un bel humain et une mignonne petite halfeline, bon pourquoi pas, mais après faut voir le rapport de taille... (et encore, je n'ai pas parlé d'une union avec un goliath... attends si, je viens de le faire, mais pas mentionné avec quelle race... )
- et surtout, et c'est là que la question se pose... le cas du drakéide (non non non et non, je ne dirai jamais cette traduction plus que foireuse qu'est "sangdragon" parce que là dans ce cas on en a un donc c'est pas "sans") ! Qu'est-ce qu'une union inter-raciale avec un drakéide donnerait ?

Bien que cela dépend de chaque lore, sans compter les univers maisons, est-ce qu'il y a eu des romans ou des cadres de campagnes qui ont vraiment abordé ce point ? Pour une union humain-elfe, c'est un peu trop évident, même si ça change d'un univers à un autre (il suffit juste de comparer l'univers de Tolkien à celui des Royaumes Oubliés). Un héros demi-nain, un héros à moitié tieffelin, un héros qui aurait pour parents un orque et une naine... Après, je ne voudrait pas me lancer dans le débat "est-ce que c'est contre-nature ou non", parce que là aussi, ça dépendra plus du lore qu'autre chose. Après, je peux comprendre que ce n'est pas forcément facile à imaginer (je vivrai dans les Royaumes Oubliés en tant qu'éladrin, par exemple (autant être autre chose qu'un humain et surtout quelque chose de classe), j'aurai du mal à tomber amoureux d'une femme drakéide, après, ça dépend des goûts).

Et surtout, au niveau règle, comment ça peut se bricoler ? Parce qu'avec un peu de temps de jeu, il y aura toujours un joueurs qui voudra pauffiner aux petits oignons un personnage dans les moindres détails et historiques, et voudra pourquoi pas un héros issu d'une union de ce genre. Un héros à moitié nain, à moitié tieffelin, par exemple.

Avatar du membre
geronimo
Niv 7 - Chasseur de fantômes
Niv 7 - Chasseur de fantômes
Messages : 132
Enregistré le : 18 sept. 2014, 21:42
Localisation : Jaujac, Ardeche

Re: Unions inter-raciales et descendance dans D&D ?

Message par geronimo » 11 sept. 2017, 13:10

Pour l'union entre un drakéïde et autre chose, déjà ça pose un problème quand même, le drakéïde n'est pas mammifère, les union deviennent encore plus compliqué !
D'ailleurs juste un truc sur sangdragon, ce n'est pas sansdragon, mais bien sangdragon, qui a du sang de dragon donc, et pas absence de dragon... Ni même centdragon ;). Même si je préfère moi aussi drakéïde, c'est tout à fait subjectif !

Avatar du membre
TheBigLizardman
Niv 19 - Brûleur de dragons
Niv 19 - Brûleur de dragons
Messages : 2176
Enregistré le : 21 juil. 2016, 12:56
Localisation : Paris, France

Re: Unions inter-raciales et descendance dans D&D ?

Message par TheBigLizardman » 11 sept. 2017, 14:34

Loin de moi l'idée de parler de génétique, mais il y a peut-être tout simplement des problèmes d'incompatibilité.

Par exemple je me suis toujours demandé avec quel archétype jouer des trois-quart, ou des quarts, d'elfes ou d'orques. Mais d'un côté, il y a peut-être tout simplement l'option: les demi-elfes et les demi-orques sont stériles. Comme les mules. Oui, c'est un peu horrible comme comparaison, mais la mule est issue de l'union d'un cheval et d'un âne, et est stérile, c'est à dire que bien que dotée d'organes génitaux fonctionnels, elle est parfaitement incapable de procréer, aussi bien avec les chevaux qu'avec les ânes (ou quoi que ce soit d'autre) bien que son code génétique soit plus proche à la fois de l'une et de l'autre espèce que celui de ses deux parents entre eux.
Pour le demi-nain, il y a pas mal d'archétype proposés, je dirais que c'est l'un des archétypes de race fan-made le plus trouvé. Mais on pourrait très bien décider que l'union d'un nain avec autre chose qu'un nain ne peut aboutir à rien. De même pour toutes tes autres propositions, ça semble cohérent, mais on peut juste imaginer que si ça n'existe pas, c'est que ça ne peut pas exister (par des moyens naturels en tout cas, cf l'ours-hibou).

Ensuite... Il y a bien l'existence des demi-dragons, qui sont l'union d'un dragon... et de n'importe quoi d'autre. Dans ce cas-là on peut dire que c'est spécifique aux dragons... Enfin bon.

Pour ce qui est des tieffelins, des demis-célestes et autres de ce genre là, pour moi il y a deux options:

-Soit le sang mystique est fort et persiste aux générations et au métissage (par exemple, un tieffelin et un humain donne un tieffelin également, tout comme un tieffelin et un orque donne un tieffelin, bien que l'individu présentera éventuellement des caractéristiques physiques orques).
-Soit on considère qu'après la première génération, cela disparaît, et donne juste un côté "mystique" à l'individu. (par exemple dans les origines d'ensorceleurs, il est dit que les pouvoirs peuvent provenir d'un ancêtre mystique). Donc un tieffelin et un orque donne un demi-orque (si on considère que le tieffelin était demi-humain à la base), avec toutes les caractéristiques d'un demi-orque, mais quelque part un fond d'origine démoniaque (ou diabolique, peu importe), que ça lui serve, ou non. (personnellement, j'aime bien cette version, ça peut étoffer un background, et créer des possibilités scénaristiques pour le mj par rapport aux personnages incarnés par ses joueurs).

Avatar du membre
Dude
Niv 11 - Exterminateur de géants
Niv 11 - Exterminateur de géants
Messages : 373
Enregistré le : 08 juil. 2014, 19:58
Localisation : Paris

Re: Unions inter-raciales et descendance dans D&D ?

Message par Dude » 12 sept. 2017, 13:31

La question est certainement : Est-ce que cela apporterait quelque chose de vraiment cool si on pouvait choisir les races de Nalfes (nain-elfe), drakling (drakeide-halfling) ou de gnoque(gnome-orque)...
Certes, ça donnerait des noms kawaï, mais faut pas se leurrer. Ceux qui choisiraient de jouer un mignon gnoque le ferait en premier lieu dans l'espoir d'avoir une race solide et intelligente (car si le gnoque hérite du faible physique du gnome et de l'intelligence de l'orque, on va pas en trouver beaucoup)

Pour moi, sauf univers spécifique, cela n'apporterait pas grand chose.

Avatar du membre
Wolfrider
Niv 9 - Hypnotiseur de méduses
Niv 9 - Hypnotiseur de méduses
Messages : 205
Enregistré le : 04 janv. 2016, 22:18
Localisation : Auvergne

Re: Unions inter-raciales et descendance dans D&D ?

Message par Wolfrider » 12 sept. 2017, 17:02

Dans Midnight on a des hybrides entre gnomes et nains et orcs et nain, mais pas orcs et gnomes d'une part et entre elfe et halfling d'autre part. Aucune possibilité d'hybridation pour les humains par contre. Le pourquoi certains mélanges sont possibles et d'autres pas est clairement expliqué et parfaitement intégré dans la cohérence de l'univers. Il n'y a ni drakéïdes, ni tiefling dans Midnight.
Si mes souvenirs sont exacts, les tielflings apparaissent dans Planescape et se sont des hybrides de fiélons avec humains. Il me semble que c'est encore le cas dans NeverWinter Nights 1 et 2. Ce n'est qu'après que leur origine a été modifié, ainsi que leur apparence pour en faire les descendants d'humains ayant fait des pactes avec des créatures infernales et portant les stigmates des fautes de leurs ancêtres. D’où le remplacement des mignognes petites cornes par de grosses cornes hideuses et celui d'une queue lisse par un truc écailleux aussi hideux que les cornes. Mais pour le reste l'amplitude des tailles et poids possibles sont ceux des humains et à priori rien n'empêche qe l'accouplement entre humains et tiefling donne une progéniture. Qui sera tiefling puisque dans les 2 origines possibles le caractère tiefling est dominant.
Pour certaines possibilités d'hybridation, dans le cas de mammifères, il faut que la mère soit capable de porter l'enfant à terme et de le mettre au monde. En cas de différence de taille trop importante entre les 2 races et la mère étant de la race la plus petite, ça sera impossible. Par contre ça devrait être possible si c'est le père qui est de la race la plus petite. Sauf s'il y a des raisons sociologiques qui l'empêchent.

Avatar du membre
Tr0n
Niv 7 - Chasseur de fantômes
Niv 7 - Chasseur de fantômes
Messages : 100
Enregistré le : 15 févr. 2017, 14:12
Localisation : Bordeaux, France

Re: Unions inter-raciales et descendance dans D&D ?

Message par Tr0n » 12 sept. 2017, 17:27

C'est quoi la différence entre un gnoque et un gobelin au final ?

Il n'y a pas que l'option génétique. N'oublions pas qu'il s'agit de races "magiques" aussi. Et le mot "magique" peut être prépondérant dans les choix.

Avatar du membre
toon
Niv 18 - Démembreur de krakens
Niv 18 - Démembreur de krakens
Messages : 1703
Enregistré le : 29 mars 2014, 13:21
Localisation : Bordeaux

Re: Unions inter-raciales et descendance dans D&D ?

Message par toon » 12 sept. 2017, 18:16

Dude a écrit :
12 sept. 2017, 13:31
drakling (drakeide-halfling)
Ouille la pauvre femme halfling...

Avatar du membre
Gahants
Niv 9 - Hypnotiseur de méduses
Niv 9 - Hypnotiseur de méduses
Messages : 205
Enregistré le : 24 juil. 2016, 13:40
Localisation : Toulouse, France

Re: Unions inter-raciales et descendance dans D&D ?

Message par Gahants » 12 sept. 2017, 19:49

On peut imaginer que les unions sois possible dans la plupart des cultures mais que les différentes races ne sois pas physiquement attiré entre elles.
Dans mes souvenirs de la 3.5 j'avais lu que les métis était particulièrement rare.
Que les seules populations significatives sont les demi-elfes et demi-orques, qui sont tout de même des minorités, se justifiaient par l'attirance des humains pour les elfes, et la violence des orques lors de raids sur des villages humains.
En supposant que d'autres genres d'hybridations sont du domaine du possible, les différences génétiques et culturelles fait qu'on ne doit virtuellement jamais en croiser. Il est aussi possible que les gènes d'un parent prennent le dessus sur l'autre ne donnant apparemment pas naissance à un métis.

Tharsus
Niv 2 - Renifleur de gnolls
Niv 2 - Renifleur de gnolls
Messages : 6
Enregistré le : 25 avr. 2017, 20:49

Re: Unions inter-raciales et descendance dans D&D ?

Message par Tharsus » 17 sept. 2017, 10:53

Dans mon monde perso avec règles perso AD&D1 like les mélanges raciaux entre les différentes races de bases (humain, elf, nain, drow) sont open bar, il y à des nain-drow des drow-elf etc ce qui donne des métissage intérressant comme "les petits nains" et les "nains géants" :]

http://www.xitragupten.com/xitragupten/races.html#metis

Avatar du membre
Philechat
Niv 19 - Brûleur de dragons
Niv 19 - Brûleur de dragons
Messages : 2030
Enregistré le : 04 avr. 2016, 02:23
Localisation : Sherbrooke, Québec

Re: Unions inter-raciales et descendance dans D&D ?

Message par Philechat » 20 sept. 2017, 01:43

Gahants a écrit :
12 sept. 2017, 19:49
On peut imaginer que les unions sois possible dans la plupart des cultures mais que les différentes races ne sois pas physiquement attiré entre elles.
Dans mes souvenirs de la 3.5 j'avais lu que les métis était particulièrement rare.
Que les seules populations significatives sont les demi-elfes et demi-orques, qui sont tout de même des minorités, se justifiaient par l'attirance des humains pour les elfes, et la violence des orques lors de raids sur des villages humains.
En supposant que d'autres genres d'hybridations sont du domaine du possible, les différences génétiques et culturelles fait qu'on ne doit virtuellement jamais en croiser. Il est aussi possible que les gènes d'un parent prennent le dessus sur l'autre ne donnant apparemment pas naissance à un métis.
Mais les personnages, les héros, eux ils sont spéciaux! C'est justement eux, les "virtuellement existant mais pratiquement impossible à trouver"! Si un joueur décide qu'il est un croisement entre un halfelin et un goliath, bah ça fait quelque chose de spécial et ça donne des caractéristiques uniques au personnage en terme de rp: le monde des tous petits halfelins chez un parent et le monde des Goliath de 2m de haut pour l'autre parent. Il grandit donc dans les deux monde, adoptera une mentalité différente, les autres le considérerons sûrement comme un étrange voir une abberation venant d'une union aussi peu commune que Goliath et halfelin.

Dans les mondes ou les elfes et les nains ne s'aiment pas beaucoup (genre le nain trop fier pour faire quoi que ce soit avec un elfe), ça peut faire un personnage intéressant aussi: ses deux parents l'ont eu, ils brisent le moule du nain vs elfe, le pauvre petit sera jamais accepté par aucune des deux cultures car ses parents sont considérés comme une honte pour leur race respective, alors il vit en se demandant constamment il est de quel côté, vers qui il doit se tourner, il voudra se faire accepter...

Un aasimar et un tieffelin ça pourrait être marrant aussi: les anges comme les diables considèrent l'aasimar et le tieffelin comme des traîtres car ils sont tombé en amour avec leur ennemi juré, le petit sera haï des anges (et probablement des clergés) tout comme des diables (et de ceux qui leur vouent un culte), le combat entre le bien et le mal devient proéminent, est-ce que l'enfant sera aussi bon qu'un ange ou sa nature diabolique le rattrapera t-elle?

Et je pourrais continuer ainsi longtemps avec toutes sortes de mélanges. Par contre la plupart de ces mélanges raciaux n'ont pas de stats donc c'est plus compliqué à jouer, mais c'est tout à fait faisable.

Ça me donne toutes sortes d'idées de personnage...
Wolfrider a écrit :
12 sept. 2017, 17:02
Pour certaines possibilités d'hybridation, dans le cas de mammifères, il faut que la mère soit capable de porter l'enfant à terme et de le mettre au monde. En cas de différence de taille trop importante entre les 2 races et la mère étant de la race la plus petite, ça sera impossible. Par contre ça devrait être possible si c'est le père qui est de la race la plus petite. Sauf s'il y a des raisons sociologiques qui l'empêchent.
Le sort Agrandissement/rapetissement :mdr:
Plus sérieusement ça donne à penser. Le seul moyen qui me vient en tête de rendre la chose possible c'est la magie. Alors, quels genre de marchés les parents ont-ils dû conclure? Pacte avec un diable? Un archimage puissant qui accepte en retour d'un service, voir carrément de l'enfant lui-même? Encore pire, une liche? Une sorcière? Ça donne à penser, un sorcier (pacte du fiélon) ou (pacte du Undying) pourrait n'avoir jamais conclu de pacte mais ses parents ont promis à l'entité en question le service de l'enfant?
Ou au contraire les dieux? Genre une faveur d'un clerc puissant? Voire d'un dieu lui-même? Et à quel prix? Des pouvoirs de clercs et un service à vie au temple? Un personnage qui joue un clerc mais qui ne veut pas de ses pouvoirs ou de ses responsabilités religieuses et qui maudit intérieurement le clergé de son dieu ça peut être intéressant à jouer aussi...
Tr0n a écrit :
12 sept. 2017, 17:27
C'est quoi la différence entre un gnoque et un gobelin au final ?
Le gnoque est fort comme un orque et intelligent comme un gnome. Le gobelin est intelligent comme un orque et fort comme un gnome.



Pour les règles pour répondre à la seconde question de départ bah tu y vas au cas par cas. Il existe déjà des stats pour les demi-orques, les demi-elfes, les demi-nains, tu peux t'inspirer de ces derniers pour les faire.

Ou tu part d'une race, supprime deux ou trois traits, puis les remplace par ceux de l'autre race.
Pour un elfe par exemple tu veux le croiser avec un orque, bah tu peux supprimer le trait de sous-race Entraînement aux armes, qui reflète l'éducation des elfes plus que ce qu'ils ont d'inné comme la trance, et tu lui rajoutes le trait Agressif, car son sang orque et l'influence de Gruumsh le suivent malgré son sang elfe.

Ou encore, si une des deux races existe déjà dans les règles et qu'il y a l'option des sous-races, tu crées une nouvelle sous-race.

Répondre