[Janvier 2019] De la montée de niveau

Les sondages d'AideDD

À votre table, l'attribution par le MD des niveaux aux PJ se fait :

Poll runs till Sat Feb 02, 2019 12:14 am

Avec des points d'expérience
43
40%
En fonction du nombre de sessions jouées (session-based)
10
9%
En fonction de l'avancement de l'histoire (story-based)
53
49%
Avec un autre système (préciser)
2
2%
 
Total votes: 108

User avatar
Bourdu
Niv 9 - Hypnotiseur de méduses
Niv 9 - Hypnotiseur de méduses
Posts: 201
Joined: Wed Jan 06, 2016 4:43 pm
Location: Nivelles, Belgique

Re: [Janvier 2019] De la montée de niveau

Post by Bourdu » Thu Jan 10, 2019 10:03 am

Yacam wrote:
Sun Jan 06, 2019 11:51 pm
Pourquoi un guerrier gagnerait-il de l'expérience à s’infiltrer, après tout sa prochaine compétence va lui permettre d’attaquer deux fois par tour. Un magicien qui apprend de nouveaux sorts à force de négocier des trêves?
Mais si bien sûr que ça doit les faire progresser. La question inverse serait valable aussi :
Pourquoi le guerrier qui s'est battu comme un malade doit gagner de l'expérience, qui va donc augmenter son bonus de maîtrise et lui permettre (s'il a la compétence perspicacité) de mieux comprendre le "body language" d'un diplomate ?
Pourquoi le magicien qui a lancé beaucoup de boules de feu et tué plein d'ennemis aura ensuite plus facile de retrouver un objet subtilement dissimulé dans la salle de stockage des hommes-lézards ?

Car l'expérience reçue apporte aussi cela.

On a un système de progression "global", de classe, et non un système de progression par aptitude (se battre pour améliorer son combat, fouiller pour améliorer son investigation...). Donc c'est inévitable que pratiquer une chose fasse progresser une autre. Cela n'a rien à voir avec le choix XP ou pas XP.

Si le guerrier contourne habilement beaucoup de combats et arrive à sauver le monde après 4 sessions de jeu quasi sans combats, il n'aurait pas droit à monter d'un petit niveau ?

User avatar
Arnaud
Niv 20 - Démolisseur de tarrasques
Niv 20 - Démolisseur de tarrasques
Posts: 4943
Joined: Sun Jul 13, 2014 10:09 am
Location: Val-de-Marne, France

Re: [Janvier 2019] De la montée de niveau

Post by Arnaud » Thu Jan 10, 2019 12:01 pm

Bourdu wrote:
Thu Jan 10, 2019 10:03 am
@Bourdu : je te fais part de mes contre arguments ;)

Certes la progression est globale, mais au sujet des +1 en perspicacité ou en investigation que tu cites :
- le bonus de maîtrise n'augmente que très rarement : ce n'est pas quelque chose qu'on gagne à tous les niveaux. Alors qu'à chaque niveau un personnage gagne des avantages importants en combat (pv, sorts, capacités).
- qui, je me le demande bien, se soucie de gagner un bonus de +1 en perspicacité ? L'impact sur le jeu est si mineur qu'il est à peine visible, alors que les compétences de combat en plus sont décisives.

Alors on pourra objecter qu'il existe des campagnes DD5 sans combat et où la perspicacité et l'investigation ont leur place, bien plus que les capacités de combat... Mais il faudrait dans ce cas se rappeler que DD5 n'est pas le seul système de jeu de rôle de notre multivers, et qu'il en existe de BIEN MEILLEURS pour ce qui est des compétences. Je trouve même, mais là c'est plus subjectif, que DD5 n'accorde aucune importance aux compétences.
C'est bien simple, à part la capacité "expertise", quel élément des règles de DD5 permet de mettre l'accent sur une compétence ?
Dans une campagne générique, tout le monde va lancer un demi milliard de fois des jets de perception et de diplomatie. Pour le reste, ce sera des jets d'attaque et de sauvegarde. Alors oui, un MJ soucieux d'utiliser un peu les autres compétences fera lancer des jets d'arcanes, de discrétion ou de perspicacité, par exemple... mais qu'est-ce qu'on peut faire avec histoire, dressage ou la maîtrise des outils de forgeron ? Si on se fie aux règles, il n'y a aucun moyen d'être un véritable expert dans un de ces domaines (à moins d'être un roublard ou un barde, et encore...), et cela d'ailleurs n'apporterait rien au jeu, sauf à ce que le MJ rajoute des règles maison. Il suffit de regarder la façon dont les pièges sont traités pour voir que l'orientation de DD5 n'est pas de faire dans le développement des compétences. Tout ce qui sort du combat est simplifié à l’extrême et laissé au RP et aux bons soins du MJ.

Tout cela pour dire que même si le passage de niveau correspond à l'un des rares où le bonus de maîtrise augmente d'un petit point (ce qui arrive déjà rarement), l'usage des compétences est tellement mineur dans DD5 que la progression d'un point dans une poignée de compétences sera complètement occultée par toutes les capacités, sorts, points de vie additionnels et bonus de combats qui vont venir renforcer le personnage.
Donc, après un combat, oui je pense que c'est logique "techniquement parlant" qu'un personnage gagne un niveau. Alors qu'après avoir été super intuitif 30 fois ça n'en a pas beaucoup.

Mais bon, ce n'est pas non plus le système que je préconise donc je défends le système le moins pire... :ouf:

User avatar
Bourdu
Niv 9 - Hypnotiseur de méduses
Niv 9 - Hypnotiseur de méduses
Posts: 201
Joined: Wed Jan 06, 2016 4:43 pm
Location: Nivelles, Belgique

Re: [Janvier 2019] De la montée de niveau

Post by Bourdu » Thu Jan 17, 2019 12:42 pm

Arnaud wrote:
Thu Jan 10, 2019 12:01 pm
Oui je comprends tes contre arguments ^^ quoique tu oublies l'augmentation de caractéristique qui entre en compte également.
Dans la pratique, certaines compétences peuvent énormément changer avec les niveaux, et encore plus s'il y a expertise. Le roublard a "backstabbé" toute la tribu tribu d'ogres et le voilà meilleur en escamotage alors qu'il ne leur a même pas fait les poches :oh:
Il y a aussi d'autres capacités de classes qui améliorent les tests de carac. : touche-à-tout (barde), talent (roublard)

Perso je me contente assez bien du système de compétences de DD5 (mais c'est peut-être parce que je ne sais pas ce qu'il y a chez le voisin) :ouf:
Son principal défaut selon moi est dans la question du "retry" après un échec. Combien d'essais autoriser pour une même tâche, à combien de personnages, ... Je sais que c'est officiellement laissé à l'appréciation du MD, mais justement, une telle appréciation à un impact énorme sur la probabilité de réussite.

Le magicien gnôme a raté son jet de force :D pour ouvrir la porte ? OK, peu importe qui essaie, plus besoin de lancer de dés, quand c'est raté c'est raté. A l'opposé, on peut tenter et retenter jusqu'à réussir, et donc on réussit toujours si on a un peu de temps. En général, le MD trouvera une solution intermédiaire... Moi le plus souvent j'autorise 1 jet avec avantage (aider / sort d'Assistance) ou sinon 2 jets (2 persos peuvent donc essayer ce qui est similaire à l'avantage)... puis les essais additionnels prennent plus de temps.

Sinon je pense que je fais utiliser la plupart des compétences. Voyons voir, tiens... je fais le tri (ordre décroissant) :
Vraiment souvent :
Perception
Discrétion
Investigation
Souvent, mais pas forcément à chaque séance de jeu
Athlétisme
Intimidation* -- *La plupart des jets de charisme sont opposés à Perspicacité(PNJ) ou a un DD fixé par moi
Acrobaties
Tromperie*
Persuasion*
Arcanes
Survie
Plus rarement / circonstantiel
Religion
Perspicacité(PJ)
Représentation
Escamotage
Histoire
Nature
Dressage
Médecine

Pour les maîtrise d'outils, c'est souvent très circonstanciel, mais j'essaie de les faire survenir...
Un instrument de musique se substitue à Représentation par exemple

L'autre jour j'ai accordé le bonus de maîtrise pour l'outil de cartographe, pour situer où environ dans la forêt on se retrouve, en ayant suivi un chemin tortueux pendant 2h, tout en dessinant un plan.

User avatar
Leif
Niv 17 - Pulvérisateur de liches
Niv 17 - Pulvérisateur de liches
Posts: 1913
Joined: Tue May 06, 2014 10:47 pm
Location: Ille-et-Vilaine

Re: [Janvier 2019] De la montée de niveau

Post by Leif » Tue Jan 22, 2019 12:14 am

dvins wrote:Comme Thôt, je suis étonné par le nombre de personnes qui utilisent l'XP !
Petite question pour eux : n'est-ce pas trop de travail de calculer l'XP ? J'ai l'image — peut-être très fausse — qu'en faisant ça on risque de rentrer dans des comptes d'apothicaire et de passer un temps considérable à calculer l'XP en amont de la partie (pour l'attribuer au scénario), pendant le jeu (pour prendre en compte les imprévus), et après le jeu (pour diviser comme il se doit). Comment ça se passe pour vous ?
Voilà, voilà ! LA raison essentielle pour quoi tant de MD n'utilisent pas les XP et trop peu ont l'audace d'en avouer cette simple et existentielle raison !

Le calcul de l'XP c'est comme beaucoup de choses, c'est une question d'habitude, les premières séances on se torture peut-être un peu et puis ensuite c'est aussi simple que le décrit Tom. Pour ma part je ne calcul pas l'XP pendant la séance, ou alors rarement (sauf pour une séance très longues à bas niveau par exemple, et à la louche), ensuite, entre 2 séances, je prends les quelques minutes qu'il me faut pour le calcul, avec un peu d’entraînement ça ce fait vraiment en quelques minutes.

Une autre idée reçue c'est le fameux "l'XP ça se gagne qu'en combat" ! C'est une autre légende urbaine, induite par le fait que beaucoup de joueurs et de maîtres de jeu ne lisent pas la totalité des règles (comme la démontré un des anciens sondages effectué ici) Dans toutes les éditions de D&D (j'ai toujours pas lu le guide de la 5ème mais je présume qu'il en est de même) on gagnait des XP autrement qu'en combat, dans la première édition on gagnait d'ailleurs 1XP par PO de trésor trouvé ! :oh: En pratique le plus ardu (et c'est un grand mot) est de déterminer un niveau de difficulté pour chaque "rencontre", combat ou pas : faire avouer un secret de polichinelle au tavernier : FP1, glaner une info intéressante par ruse auprès d'un sbire de la guilde des voleurs : FP2, battre le grand inquisiteur à son duel d'énigmes : FP5... pareil pour les pièges, les raccourcis lors des voyages etc etc.

De même pour la notion de risque, elle est totalement subjective (et erronée) : j'apprends plus vite à faire du vélo sur un sol jonché d'éclats de verre que sur un tapis de mousse ? Pas facile à démontrer ! Une discussion est forcément moins risquée qu'un combat ? Celui qui perd le concours d'énigmes contre le grand inquisiteur est jeté dans un bain de lave en fusion, c'est moins risqué d'aller combattre les gobelins !

Alors autant je comprends le principe du nombre de séances jouées, qui n'est pour moi qu'une simplification pour les allergiques aux math, autant la progression en fonction de l'avancement de l'histoire me hérisse le poil : les joueurs sont totalement dépossédés de toute influence sur la progression, il n'y a que le MJ qui décide ! Celui qui a fait 3 séances est au même niveau que celui qui à fait les 20 ! Ce qui me parait au passage, techniquement un peu chiant, se taper une montée de 4 niveaux d'un coup parce qu'on a raté plusieurs séances... :bof: Bref, si le MD décide seul de la progression, avec des critères sur lesquels les joueurs n'ont AUCUNE influence, pourquoi jouer à un jeu à niveaux ? Dans ce cas là je choisirais plutôt Runequest, par exemple.

User avatar
Arnaud
Niv 20 - Démolisseur de tarrasques
Niv 20 - Démolisseur de tarrasques
Posts: 4943
Joined: Sun Jul 13, 2014 10:09 am
Location: Val-de-Marne, France

Re: [Janvier 2019] De la montée de niveau

Post by Arnaud » Tue Jan 22, 2019 7:51 am

Leif wrote:
Tue Jan 22, 2019 12:14 am
Alors autant je comprends le principe du nombre de séances jouées, qui n'est pour moi qu'une simplification pour les allergiques aux math, autant la progression en fonction de l'avancement de l'histoire me hérisse le poil : les joueurs sont totalement dépossédés de toute influence sur la progression, il n'y a que le MJ qui décide ! Celui qui a fait 3 séances est au même niveau que celui qui à fait les 20 ! Ce qui me parait au passage, techniquement un peu chiant, se taper une montée de 4 niveaux d'un coup parce qu'on a raté plusieurs séances... :bof: Bref, si le MD décide seul de la progression, avec des critères sur lesquels les joueurs n'ont AUCUNE influence, pourquoi jouer à un jeu à niveaux ? Dans ce cas là je choisirais plutôt Runequest, par exemple.
Je comprends ton argument. Maintenant, mon point de vue est peut être faussé par le fait que je n'ai jamais eu le cas de parties où un joueur manquait plus à l'appel que les autres. En général, si un même joueur a du manquer une partie (ce qui est très rare, et tient à des contraintes IRL imprévisibles), on s'assure qu'il soit là pour la prochaine, et c'est son agenda qui détermine celui du groupe. Donc la progression par l'histoire revient dans mon cas sensiblement à la même chose qu'une progression par partie.
Le fait que le MJ décide seul est un gros soucis, que je partage avec toi : en tant que joueur je serais terriblement frustré de ne pas sentir que j'ai mon rôle à jouer dans la progression de mon personnage. Mais dans un scénario où la mortalité des personnages est une réalité à prendre en compte (c'est à dire dans un scénario où le MJ ne fait pas tout et n'importe quoi pour sauver les héros), perdre son personnage est un risque assez grand pour qu'on soit content de garder le sien de parties en parties en le voyant progresser. Au final, le MJ ne décide pas de tout puisque selon si le joueur joue "bien" (enfin, on se comprend, ça reste un jeu de dés) ou pas, il pourra faire progresser son personnage ou devra au contraire en recréer un.