Lune et Lapinette

Forum sur le concours du Gobelin d'Or 2018 (synopsis d'aventure)
User avatar
Selidi
Niv 11 - Exterminateur de géants
Niv 11 - Exterminateur de géants
Posts: 362
Joined: Tue Jun 27, 2017 5:58 am

Lune et Lapinette

Post by Selidi »

Résumé

Une bourgade reculée est un jour envahie par une force mystérieuse et dévastatrice. Les personnages joueurs sont emportés dans une traque effrénée incluant un animal à fourrure, une femme avec des oreilles de lapin et des statues qui marchent.

Introduction

Ce synopsis est conçu pour un groupe aguerri, le niveau 11 à 19 étant idéal. Toutefois, le scénario peut accommoder d'autres niveaux en ajustant les rencontres. Quelques suggestions techniques sont listées à la fin.

Prologue

Si nul n'a jamais entendu parler du Peuple Animal, c'est sans doute parce que leur monde est si éloigné des autres que même le voyageur le plus déterminé ne pourrait s'y rendre. D'eux on sait peu de choses et même ce peu est sujet à la plus grande prudence. On suppose qu'ils vécurent longtemps, puissants et heureux comme seuls les dieux le peuvent. Puis ils churent. Leur fin vint sous la forme de Sphère, un collectif des Royaumes Lointains aux ressorts insondables. Sphère les réduisit en esclavage et annihila leur civilisation. Mais même Sphère ne put tout à fait s'emparer du Peuple.

Une conscience s'échappa.

Cette conscience oublia son passé et finit par renaître... en humaine. Elle naquit dans une famille de serfs et reçut le nom de Maïa. Une fois en âge, elle fut engagée comme servante au château du seigneur local. Il ne fallut pas longtemps au baron et à son cousin, l'échevin, pour tomber tous deux fous amoureux de Maïa. Le temps passa et plus les idylles se croisaient, plus les cousins, autrefois unis comme des frères, se brouillaient. Un jour, Maïa fut enceinte. De ce jour elle devint, selon l'avis commun, parfaitement folle. Elle qui n'avait jamais montré aucune affinité artistique se mit à sculpter le bois sans relâche. Il en sortit des personnages grossiers mais grandeur nature, que nul ne connaissait.

Quand elle mourut, en couche, le ciseau encore à la main, cela ne surprit personne. Ce qui surprit par contre, fut que le baron déposa les sculptures de Maïa autour d'une vieille fontaine asséchée.

En expirant, Maïa accoucha de deux enfants, une sorte de fille animale mort-née et un fils qui survécut. Mais l'enfant était différent : simple et muet, il passait le plus clair de son temps à quatre pattes avec les bêtes. Il fut nommé David et dix ans passèrent. Il y a quelques mois, le baron lui ramena de la chasse un lapereau femelle dotée d'une étrange excroissance sur le front. Elle fut baptisée Lapinette et, en sa présence, l'enfant recouvrit la raison et acquit la parole. Incomplet depuis sa naissance, David avait finalement retrouvé sa part animale.

Ailleurs, très loin, Sphère sentit cette réunion et dépêcha une unité de chasseurs. Les derniers représentants du Peuple Animal allaient pouvoir être capturés et soumis.

I. Promenons-Nous dans les Bois

Le printemps bourgeonne et les personnages joueurs (PJs) sont en déplacement pour une raison sans rapport avec la suite. Leur voyage les conduit à travers les bois jusqu'à l'ancienne ville étape de W, qu'ils atteignent en fin d'après midi. W fut autrefois une ville prospère mais des pillages et l'ouverture d'autres routes commerciales l'ont, au fil des années, reléguée au statut de bourg pauvre et isolé. L'actuel seigneur, le baron Yvan, ne parvient plus à entretenir le domaine. Il s'est de surcroît brouillé avec son cousin Robert, dit le Petit, l'ancien échevin, qui brigande et braconne. Avant d'arriver à W, les PJs sont observés en silence par les hommes de Robert qui prennent grand soin de les éviter. Leur camp, aux abords truffés de pièges, est dissimulé près d'un gouffre très profond.

En progressant les PJs entendent une voix d'enfant qui appelle «Lapinette ! Lapinette !». S'ils l'ignorent, la voix finit par se taire. S'ils entrent dans les bois, toutes sortes d'animaux gigantesques jaillissent des fourrés et les attaquent ! Lapinette, en fuite, est rendue hystérique par l'approche des chasseurs qu'elle ressent déjà et se défend à l'aide de ses formidables pouvoirs psychiques. A leur mort, les animaux se dispersent en fumée. L'enfant est nul part. Si les soudards de Robert sont interrogés, ils diront que le gosse est David, un orphelin qui dort dans les écuries de l'auberge du Chat-buse.

En arrivant à W, les PJ remarquent que les fermes alentour sont mal entretenues, voire à l'abandon. Dans le bourg, certains passants jettent aux PJs un regard étrange et d'autres ricanent en les croisant. L'explication ne tarde pas à apparaître : une fontaine asséchée sert de support à des statues de bois ressemblant étrangement aux PJs. Toutes tendent la main vers le ciel. Les freux font leurs besoins sur les statues et les gens du coin les appellent «la ronde des cinglés». L'endroit a la réputation d'être hanté.

Au bourg, la meilleure auberge est «Le Chat-buse». Sinon, le baron offre le couvert et le gîte si un PJ noble se présente. Le château, modeste, a été dressé sur une butte dominant la ville. Jusqu'à l'attaque, imminente, les PJs peuvent explorer W, parler au baron, chercher Robert ou David, entamer des recherches sur les statues ou sur «Lapinette».

II. Un Trou dans le Ciel

Subitement, tous les animaux de la région sont pris de folie. Puis, c'est l'Apocalypse ! Une onde assourdissante, d'une puissance inouïe, fend et brise la plupart des structures. Les habitants sont jetés à terre, les oreilles en sang. Tous les êtres vivants subissent la condition «étourdi» pendant une minute(pas de JP). Un tore blanc gigantesque vient de se matérialiser dans le ciel. A son apparition la toile de la magie est déchirée, les sorts actifs dissipés et la région entière balayée par une vague de magie morte. Au deuxième round, le tore se nimbe d'un halo de flammes argentées : en un flash silencieux tous les êtres vivants (dans un rayon de 10 km et jusqu'à 1 km sous terre) tombent inconscients (JP intelligence DD30) et reçoivent 5 degrés de fatigue (2 en cas de JP réussi).

Juste après, une vingtaine d'êtres mi-bêtes mi-hommes portant des masques de céramique blanche descendent du ciel et pulvérisent toute résistance éventuelle. Ce sont des chasseurs autrefois membres du Peuple Animal et maintenant complètement asservis par Sphère. Leur leader est une humanoïde avec des oreilles de lapin appelée Lune. Elle poursuit implacablement «la dernière bête» pour la capturer.

III. Menace Fantôme

A cet instant, les PJs sont vraisemblablement tous, ou presque, inconscients. Le flash du tore a arraché le corps astral de tous les êtres vivants inconscients. Ce deuxième corps flotte au dessus du corps physique auquel il est relié par un cordon argenté. Les PJs perçoivent un contact mental de Maïa qui les aide à éveiller leur conscience dans leur corps astral. En fantôme astral, ils conservent les mêmes caractéristiques, sans les niveaux de fatigue et sont désormais incorporels et de type «mort-vivant». Ils ne peuvent affecter que des êtres et des objets incorporels. Ils sont incapables de réintégrer leur corps mais ils peuvent se mouvoir partout tels des spectres.

Objectif : atteindre la fontaine pour parler au fantôme de Maïa et prendre possession des statues pour agir dans le monde physique.

Le corps astral de tout habitant peut aussi s'éveiller en spectre dément à cause du traumatisme et attaquer sans répit. Tuer un corps astral tue aussi l'habitant. Les chasseurs blancs sentent si les PJs s'approchent d'eux ou de la fontaine mais ils ne peuvent pas les atteindre. A la place, un chasseur noir est immédiatement déployé pour les abattre. Il descend du ciel sous forme d'un orbe noir et par sa seule présence change les habitants autour de lui en spectres affamés qui le suivent et lui obéissent. A la fontaine, le fantôme de la part humaine de Maïa leur implore de sauver d'abord David en prenant possession des statues qu'elle a sculptées. Le sort de Maïa est laissé au choix du MJ.

IV. Statue C'est Compliqué

Il faut une minute pour animer sa statue de bois. Chaque PJ retrouve ses PV max et a maintenant peau d'écorce et le type «créature artificielle». En statue, les PJs peuvent agir dans le monde physique. Si la statue est détruite, le corps astral est expulsé.

Objectif : retrouver David (qui a résisté aux effets du tore) avant les chasseurs.

David se cache au château. Séparé de Lapinette, il a beaucoup de mal à s'exprimer. Il pense que Lapinette se terre près du camp de Robert dans les bois. Il dit qu'une corne blanche lui est sortie du front juste avant qu'elle ne s'enfuie.

V. Délivrance

Lapinette, aux abois, a transformé Robert et tous ses hommes en lycanthropes sanguinaires pour qu'ils la défendent. Lune tente d’investir, avec le reste des chasseurs, le gouffre où elle s'est retranchée. Lapinette ne contrôle plus sa part bestiale et attaque sans discernement avec les caractéristiques d'une tarrasque.

Objectif : empêcher la capture de Lapinette et l'apaiser.

Une solution consiste à briser le contrôle mental de Sphère sur Lune en lui retirant son masque (possible en amenant ses PV à 0 sans la tuer). Lune peut alors exiler le tore et les autres chasseurs puis apaiser Lapinette. Si Lune est tuée, les chasseurs restants et le tore repartent. David peut apaiser Lapinette, mais il doit pouvoir la toucher. Un PJ exceptionnellement bienveillant peut aussi tenter de l'apaiser. Si David est tué, Lapinette ne pourra plus être calmée et si elle n'est pas arrêtée, elle ravagera toute la région. Si les PJs délivrent Lune, elle aura alors une dette envers eux. Elle prendra également soin de David et Lapinette. Une fois le tore disparu, les survivants peuvent réintégrer leur corps physique et l'aventure prend fin.

Habitant : Spectre avec attaque téméraire.
Chasseur noir : Balor avec créature artificielle, immunité à charmé, incorporel, dégâts de forces ou psychiques.
Chasseur blanc : Géant des nuages avec créature artificielle, taille M, immunité à charmé, dégâts de force.
Lune : Solar avec créature artificielle, taille M, dégâts force ou psychiques.
Lapinette : Tarrasque, taille TP, dégâts de force ou psychiques.
User avatar
Arnaud
Niv 20 - Démolisseur de tarrasques
Niv 20 - Démolisseur de tarrasques
Posts: 3974
Joined: Sun Jul 13, 2014 10:09 am
Location: Val-de-Marne, France

Re: Lune et Lapinette

Post by Arnaud »

Celle-ci faisait partie de mon top6 : plein de bonnes idées originales (corps astral, corps de bois, mini tarasque : tout ça c'est très bon je trouve)
mais... mais le scénario très confus ne donne pas vraiment d'indices aux joueurs qui risquent de terminer la partie sans rien avoir compris à tout ce qui s’y sera passé. Dommage, j’aurais bien mis un vote ici sinon…
User avatar
Selidi
Niv 11 - Exterminateur de géants
Niv 11 - Exterminateur de géants
Posts: 362
Joined: Tue Jun 27, 2017 5:58 am

Re: Lune et Lapinette

Post by Selidi »

T'inquiète Arnaud, avec cette aventure, ce seront les joueurs qui expliqueront au MJ ce qu'il n'a pas compris ! :mad:

Pour un MJ désireux d'utiliser tout ou partie de ce matériau (que j'ai proposé car il y a trop peu d'aventures de haut niveau), voici quelques uns des éléments qui n'ont pas figuré dans la version proposée, faute de place.

Éléments de dialogue avec le fantôme de Maia (à la fontaine) :
« Toute ma vie, j'ai été habitée par quelque chose venu d'ailleurs, quelque chose qui se cachait en moi et ce quelque chose s'est révélé lorsque je suis tombée enceinte... Je vous en prie, sauvez mon fils, David, les chasseurs sont là pour lui... ils le veulent car mon fils a reçu ce quelque chose... mon fils est un dieu, le dernier de son espèce et ces choses, elles veulent se l'approprier...ces chasseurs, c'étaient aussi des dieux autrefois, avant d'être capturés et transformés... si vous parvenez à enlever son masque peut-être que leur chef aura encore assez de volonté pour se rappeler qui elle était... »

Éléments de dialogue avec David désorienté (ruine du château après l'attaque)
« Eux vouloir moi pour... attraper sœur... sœur morte...réincarnée... sœur Lapinette... elle très forte mais elle effrayée et seule... elle, gouffre très sombre... s'il vous plaît... aider sauver sœur... sauver Lapinette... Lapinette et moi... UN »

Toile de fond cosmologique suggérée
L'univers des personnages n'est qu'un parmi un grand nombre. Ensembles, tous ces plans forment un multivers, organisé en une structure cohérente souvent évoquée comme Yggdrasil, l'arbre des mondes.
Mais il existe d'autres arbres mondes, d'autres multivers. Et « entre » ces multivers il existe un non-espace où toutes les lois de chacun des multivers se tordent et volent en éclat.
Ce non-espace, ce sont les Royaumes Lointains.
L'entité collective appelée Sphère dans cette histoire appartient à ces Royaumes Lointains.
Et cette entité existe en assimilant du divin. Les plans à haute concentration divine l'attire plus particulièrement. Si les multivers formaient un champ de fleurs, elle serait comme une abeille qui irait butiner de fleur en fleur.

Inutile de dire que pendant toute l'aventure, les dieux des Pjs (s'ils en ont) se montreront étonnamment discret... ils ne veulent certainement pas attirer sur eux l'attention de Sphère.