L’Hôtel des Messagers de Celithal

Forum sur le concours du Gobelin d'Or 2016 (lieu urbain)
User avatar
ylu
Niv 7 - Chasseur de fantômes
Niv 7 - Chasseur de fantômes
Posts: 146
Joined: Tue Sep 02, 2014 4:50 pm
Location: Ligny-en-barrois, France

L’Hôtel des Messagers de Celithal

Post by ylu »

Celithal le Grand fut le 43ième Roi-Dieu. Sa grande obsession fut que son règne se fasse symbole de la réconciliation et de la cohabitation, afin de montrer à tous que celles-ci étaient possibles, dans les cieux comme sur terre. Il s’efforça de bâtir une société dotée de services et d’infrastructures qui serviraient son dessein. Aujourd’hui, on se rappelle de l’expansion commerciale de la cité sainte qu’il réussit à impulser pendant son règne (852-891) ainsi que les créations des ambassades laelithienne dans tous les pays du monde connu mais beaucoup ignore qu’il fut également l’inspirateur de cette si importante organisation qui, par l’action de son ingénieux mécanisme et par le jeu combiné de ses multiple ressorts, transmet la vie et le mouvement au corps social tout entier et resserre les liens d’affection et d’intérêt qui unissent les peuples et les individus : l’hôtel des Messagers.
Auxiliaire et promoteur de toutes les manifestations de l’activité humaine, ce grand service embrasse aujourd’hui le royaume des Deux Lacs dans son gigantesque réseau et remplit ainsi une mission éminemment morale et civilisatrice.

A l’aube du règne de Celithal, les Ecoles et Universités bâties sous le règne de Dranil l’érudit ou, plus encore, l’Académie tolérée de Magie bâtie en 588, furent les institutions qui permirent au roi-dieu d’imaginer le service des messageries tel qu’il est encore aujourd’hui. La haute réputation que l’Université Matérialiste Universelle et l’Académie Tolérée de Magie s’était acquise attirait auprès d’elles un nombre prodigieux d’écoliers de toutes les provinces et pays avoisinants, qui venaient se former sous ses grands maîtres. Il devint nécessaire de créer des communications permanentes entre les écoliers et leur famille et s’est ainsi que ces institutions obtinrent l’autorisation d’établir des messagers pour aller et venir de Laelith dans les provinces et à l’étranger, porter les lettres des écoliers et en rapporter les réponses avec l’argent, les hardes et les paquets que leurs parents avaient à leur envoyer.

En 857, Celithal octroya aux Messagers de l’Université de Laelith des privilèges et franchises en échange de l’extension de leur service aux besoins de l’Etat, des Temples et des pèlerins selon les mêmes modalités que pour les familles d’écoliers. Il prescrivit de laisser circuler librement les Messagers de l’Université de Laelith, partout où ils auraient à faire. Chaque messager devait être en possession de leur lettre patente et qu’il n’use ni de ruse ni de fraude dans l’accomplissement de leur fonction. Celithal notifia à tous ses agents de palais et autres que les Messagers de l’Université étaient sous sa protection. C’est à cette époque qu’un édit fut publié pour rendre l’institution des Messagers authentique. Cet édit, connu sous le nom d’ « édit des messageries », comportait 28 articles ; nous résumerons ici que les articles majeurs. L’article 1er spécifie très nettement que les messageries sont créées uniquement pour le service du roi-dieu, son gouvernement, ses Universités et Ecoles, les Temples et les institutions ecclésiastiques. L’article 2 place à la tête de l’institution un Grand Maître des Messagers. L’article 7 institue des Commis chargés de représenter le Grand Maître dans certaines villes des provinces et notamment dans les villes portuaires. Nous voyons dans l’article 8 le soin que l’on prend d’organiser un contrôle pour permettre de constater les retards qui viendraient à se produire dans l’expédition des paquets. L’article 9 interdit l’usage des messageries à qui que ce soit et de quelque qualité qu’il puisse être, à moins d’un ordre du roi-dieu ou du grand maître, et ce à peine de la vie. Toutefois l’article 10 s’empresse d’ajouter que cette sévère interdiction ne s’appliquera ni aux quatre grands prêtres, ni aux princes étrangers des nations amies, ni à leurs messagers. L’esprit soupçonneux de Celithal se manifeste clairement dans l’article 11 qui prescrit aux messagers de prendre connaissance de toutes les correspondances transportées et de s’assurer qu’elles ne contiennent rien qui soit contraire au service du roi-dieu. L’article 11 provoqua une telle opposition de la part des Universités et en particulier de l’Académie tolérée de Magie qu’il fut par la suite retiré. L’Académie argumenta pour cela qu’il en était de la sécurité mentale des messagers de ne pas s’emparer de la connaissance qui pouvait être échangé dans les correspondances des maitres d’université - sous-entendu, bien sûr, la connaissance arcanique des mages de leur Académie. Les articles 13 à 17 décrivent les modalités de nomination du grand maître et des commis : 3 noms sont proposés par les Universités et un est retenu par le roi-dieu pour désigner le grand maître. Celui-ci peut être révoqué par le roi-dieu ou par acceptation de celui-ci après requête des Universités. Les Commis sont désignés selon le libre choix du Grand Maître et des Universités. On remarque, d’autre part, que le secret professionnel est formellement prescrit aux Messagers par l’article 19 et que la formalité du serment leur est imposée par l’article 20. Enfin dans l’article 27, nous trouvons l’origine des franchises. Les paquets envoyés par le roi-dieu et ceux qui lui sont adressés ne donnent lieu à aucune rémunération et doivent être remis sans délais. Tel est cet édit qui a une importance capitale non seulement au point de vue spécial du service des messageries dont il est le point de départ, mais encore au point de vue politique. Il marque officiellement la prise de possession des communications et échanges sur le territoire du royaume des Deux Lacs par l’autorité divine laelithienne. C’est l’unité des hommes qui se fonde. Ainsi se trouve réalisée, depuis 9 siècles de luttes et d’efforts persévérants, cette grande œuvre de concentration et d’unification territoriale commencée par Mandala.

Deux ans plus tard, en 859, Celithal généralisa le service de messagerie à toute la population et dispensa les messagers de payer ou contribuer aux tailles, dimes, impôts sur vin ou autre chose quelconque, aux droits de passage, de douanes et des péages, de faire guet, gardes portes, hommes d’armes en quelque manière que ce fut. Ces privilèges considérables dont jouissait l’Université à une époque où les routes offraient peu de sécurité, firent rechercher par les étudiants et leur famille, mais encore par les particuliers, l’emploi des messagers universitaires.

Bien que certains les nomment à juste titre les Messagers de l’Université, les agents œuvrant pour ce service sont aussi connus sous le nom des Messagers de Celithal. On reprocha à cette époque à Celithal d’avoir soutenu le raffermissement du pouvoir des mages en laissant une partie de la tutelle de ce service à l’Académie toléré de Magie. Il est vrai que Celithal n’était pas aussi farouche à l’encontre des magiciens que ces prédécesseurs mais ils voyaient surtout dans l’octroi des privilèges donnés aux messagers un moyen de financer les institutions éducatives de la cité et d’œuvrer, de fait, pour l’épanouissement des hommes.

Un dernier édit royal au cours du règne de Celithal établit que les Messagers étaient responsables des objets qui leur étaient confiés, sauf dans le cas de ceux qui seraient fait en plein jour sur le grand chemin (ce qui ne donne pas une haute idée de la sécurité des routes de l’époque !).

Les piliers de ce service de messagerie sont d’abord son organisation et ses agents mais aussi ses établissements, et en particulier l’Hôtel des Messagers de Laelith qui se trouve en bordure de la terrasse des Nuages. Avant de décrire cet établissement, donnons quelques courtes informations sur le fonctionnement du service et le rôle de ses agents.

L’organisation des Messagers de Celithal
L’organisation postale créée par Celithal comprenait deux réseaux bien distincts :
1- Un réseau de relais embrassant la cité-sainte et les villes portuaires les plus importantes des 6 provinces, desservi par des Messagers navigateurs.
2- Un réseau secondaire partant des ports du lac d’Altalith et du lac des Hautes Eaux, points du grand réseau, et desservant les localités secondaires.
Dès le règne de Celithal, les relais de messagerie furent institués dans les grands ports. Ces relais étaient dirigées par des maitres de messagerie chargés de l’entretien des bateaux à quai et d’entretenir quatre à cinq chevaux de légère taille et propre à courir le galop ; ils percevaient, outre leurs gages, un droit pour chaque bateau et chaque cheval qu’il fournissait aux personnes munies d’un passeport du Roi-Dieu, sous le sceau du Grand Maitre. Les chevaux de relais devaient être considérés comme propriété des Universités et marqués de la lettre U sur la cuisse droite surmontée du symbole de la ville sainte, et sur la cuisse gauche de la lettre initiale du lieu où ils seraient entretenus.
Le réseau secondaire se construisit plus lentement car il fallait faire accepter aux provinces la présence de l’institution laelithienne sur leur terre. Les provinces ont été rendues plus ou moins indépendantes au fil du temps, même si toutes font encore allégeance à la cité sainte aujourd’hui. C’est de façon posthume que Celithal contribua à établir le réseau secondaire, grâce aux efforts considérables et continues des ambassades que celui-ci avaient instituées dans chaque province.

Lorsque le service des Messagers fut ouvert aux particuliers, l’organisation du service fut ébranlée pendant un mois durant du fait de l’afflux des missives à transporter. Un édit royal prescrit que dorénavant les départs et les retours se feraient à jour fixe. A cette époque, on dénombre environ un départ hebdomadaire pour chacune des 6 provinces et des livrées quotidiennes pour la cité-sainte et son environnement immédiat.

Bien qu’une partie de l’activité se réduisent à l’étendue intra-muros de la cité Sainte de par les activité des services d’état, de la Haute Guilde et des grosses corporations marchandes qui entretiennent des correspondances régulières ou abondantes, les Messagers voyagent essentiellement sur les eaux des lacs du royaume et les routes des provinces. Doit-on se demander à quel prix ? Les messagers étant exemptés du paiement de la pluparts des droits de passage, les couts engendrés par le transport des missives et paquets étaient essentiellement les frais de voyages, les soldes des messagers, l’entretien des chevaux, bateaux et bâtiments du service et un petit supplément pour couvrir le transport du courrier d’état. Bien que les distances et les temps de voyages fussent très variables, des prix fixes furent donnés pour l’expédition de lettre et paquet dans chaque province. Quant au prix du transport de marchandises, d’or, d’argent ou autres, il devait être débattu de gré à gré entre le messager et l’envoyeur. Suite à quelques abus, Bosomath l'orgueilleux, en 1223, interdira que le service de Messagerie soit utilisé à des fins de transports de marchandise destinée à la vente. En cela il souhaitait protéger la Haute Guilde (ex guilde des caravaniers des Deux Lacs) d’une concurrence d’état.

Le Grand Maître des Messagers a à sa charge la bonne gestion financière de l’institution et le bon fonctionnement du service. Outre la nomination des Commis de poste qui l’aident dans ses fonctions, des Maitres de Messagerie qui tiennent les relais, des Messagers qui parcourent les routes, il délègue le contrôle des tâches à un Contrôleur général des Messageries et à une cohorte de contrôleurs qui veillent au bon fonctionnement et à limiter les abus. Sous l’égide du successeur de Celithal, le contrôleur général des Messagers reçu le droit de révocation des Maitres de Messagerie et des Messagers.

L’Hôtel des Messagers
Laelith tient lieu d’administration centrale de cette institution. Des grands bâtiments ont été achetés par les Universités pour placer près de la porte des Mages, à l’extrémité de la Terrasse des nuages, le Grand Maitre des Messageries, son personnel administratif et pour servir de gigantesque relais de messagerie à la taille et à l’image de la cité sainte ; ces bâtiments portent le nom d’Hôtel des Messagers. Cet établissement comporte un magasin, des entrepôts, des appartements et des chambres, une cuisine, des caves et une salle de restauration, une salle d’accueil de la clientèle et des bureaux. Le magasin est une réserve d’équipements de voyage pour les Messagers. Les messagers de passage s’adresse au magasinier pour disposer de nouveaux sacs, sacoches, équipements de sellerie, objets de navigation, carte, denrées de voyage (plus ils en emportent plus les frais de voyage sont diminués). Ces objets et denrées sont négociés à bas prix auprès des marchands de la cité. Les appartements sont à la disposition des messagers intra-muros. Ils sont 12 à se partager les livrées dans les différents quartiers de la cité. Les chambres sont destinées aux Messagers de passage en transit par la cité. La salle de restauration est à l’usage de tous les agents des Messageries. Les repas servis dans cette salle sont préparés par du personnel qui a la charge de la cuisine et des réserves de nourriture pour tout l’établissement. Les bureaux sont utilisés par le Grand Maître et 2 Commis présents dans la cité sainte, par le contrôleur général et quelques-uns de ses administrés, par des scribes comptables qui tiennent registre des envois, du personnel en voyage, des frais des messagers, des retards de courrier, des rémunérations, des frais d’établissements (cuisine, magasin), des frais d’entretien des bâtiments, navires et montures, etc. et qui rendent compte au Grand Maitre, à ses Commis et aux contrôleurs.

Le port de Laelith dispose d’un quai dédié aux petits navires des Messagers, six bateaux peuvent être amarrés ici. Il est situé entre la porte Nord et le Chariot Qui Monte. Les écuries de la cité, à l’extérieure de la cité, comportent 12 box réservés pour les chevaux des Messagers. Les Messagers peuvent aussi faire usage de la sellerie qui se trouve dans l’établissement.

Note à l’usage des MJs
L’hôtel des messageries et ses services offre des opportunités d’aventures innombrables. Les aventuriers qui pourront se faire embaucher par l’hotel des Messagers auront un univers contextuel pour sillonner Laelith et ses Provinces et ainsi prétexte à nombre d’aventures. Des rencontres avec des messagers peuvent également être sources d’aventures (messager dépositaire d'un message royal mourant sur la route) ou de source d’information (intention de déclaration de guerre du duc d'Agramor). Des aventures complètes peuvent également être développé sur la fonction même du messager : la charge du transport d’un objet (magique) dans une contrée lointaine, la recherche d’un courrier égaré, la traversée d'une province en guerre, la rencontre avec des pirates, la poursuite des chevaux de messagerie volés, une course pour amener des messages lors d’une querelle diplomatique entre provinces, etc.
TomLG
Niv 13 - Fléau des vampires
Niv 13 - Fléau des vampires
Posts: 539
Joined: Fri Aug 14, 2015 9:51 pm
Location: Saint saens

Re: L’Hôtel des Messagers de Celithal

Post by TomLG »

Je n'ai voté pour personne, pas même moi, car je participais. Cependant, c'est ce lieu qui m'a le plus parlé, notamment en terme de possibilité de jeu. J'ai tout de suite imaginé des possibilités d'aventures. Je pense que je le réutiliserais. Bravo à son auteur
User avatar
ylu
Niv 7 - Chasseur de fantômes
Niv 7 - Chasseur de fantômes
Posts: 146
Joined: Tue Sep 02, 2014 4:50 pm
Location: Ligny-en-barrois, France

Re: L’Hôtel des Messagers de Celithal

Post by ylu »

C'est ma contribution. Content que tu arrives à projeter ton univers la dedans :) .
Pour le gobelin d'or, je pense que j'ai été inutilement long et que je n'ai pas présenté les personnages clés qui tiennent l'hôtel. Il y a aussi quelques petites intrigues laelithiennes qui tournent autour de cet établissement que j'aurais pu décrire... je le ferai pour les lecteurs du sites dés que j'en aurais le temps ;)
User avatar
blueace
Admin
Admin
Posts: 2365
Joined: Fri Feb 21, 2014 1:41 am
Location: Mexico City, Mexico

Re: L’Hôtel des Messagers de Celithal

Post by blueace »

J'ai hésité pas mal entre les alchimistes et l’hôtel, et au final j'ai voté pour cet hôtel, qui présentait une base de départ à pleins d'aventures qui me plaisait beaucoup :ok:
User avatar
ylu
Niv 7 - Chasseur de fantômes
Niv 7 - Chasseur de fantômes
Posts: 146
Joined: Tue Sep 02, 2014 4:50 pm
Location: Ligny-en-barrois, France

Re: L’Hôtel des Messagers de Celithal

Post by ylu »

Making-of

Pour les besoins de ma contribution, afin de bien situé le règne de Celithal et d'autres roi dieu plus ou moins connus, j'ai du faire une liste des roi dieux avec leurs dates et durée de règne. Voici ce que j'ai utilisé:

Début de règne Fin de règne Durée du règne Nom
3 22 19 Mandala
22 43 21 Gigogne le Preux
43 51 8 Fonvieille I
51 62 11 Fonvieille II
62 96 34 Phyladis I
96 127 31 Cémaldir I
127 136 9 Tokinafal I
136 154 18 Fonvieille III
154 203 49 Tokinafal II
203 235 32 Orbal I
235 249 14 Orbal II
249 282 33 Orbal III
282 301 19 Cémaldir II
301 313 12 Cémaldir III
313 315 2 Cémaldir IV
315 328 13 Cémaldir V
328 351 23 Cémaldir VI
351 386 35 Cémaldir VII
386 409 23 Tokinafal III
409 439 30 Cyrmalis I
439 478 39 Cémaldir VIII
478 522 44 Phyladis II
522 525 3 Tokinafal IV
525 552 27 Tokinafal V
552 571 19 Cémaldir IX
571 593 22 Cémaldir X
593 625 32 Fonvieille IV
625 637 12 Coloquinte I
637 660 23 Tokinafal VI
660 668 8 Orbal IV
668 685 17 Cémaldir XI
685 708 23 Néphuntes
708 710 2 Myg I Fonsalam
710 723 13 Fonvieille V
723 751 28 Dranil l'érudit
751 760 9 Cémaldir XII
760 768 8 Cémaldir XIII
768 772 4 Cémaldir XIV
772 796 24 Tokinafal le Septième
796 819 23 Cémaldir XV
819 836 17 Orbal V
836 852 16 Nadayat le précieux
852 891 39 Célithal le Grand
891 912 21 Teaphanerys I
912 931 19 Cémaldir XVI
931 953 22 Néphuntes II
953 955 2 Teaphanerys II
955 962 7 Teaphanerys III
962 968 6 Teaphanerys IV
968 986 18 Phyladis III
986 1012 26 Cyrmalis II
1012 1023 11 Teaphanerys V
1023 1033 10 Fonvieille VI
1033 1046 13 Teaphanerys VI
1046 1062 16 Cémaldir XVII
1062 1083 21 Mansour le magnifique
1083 1096 13 Coloquinte II
1096 1114 18 Teaphanerys VII
1114 1118 4 Lafel
1118 1126 8 Coloquinte III
1126 1139 13 Teaphanerys VIII
1139 1157 18 Teaphanerys IX
1157 1173 16
1173 1196 23 Lafel II
1196 1211 15 Teaphanerys X
1211 1218 7 Teaphanerys XI
1218 1229 11 Bosomath l'orgueilleux
1229 1261 32 Cémaldir XVIII
1261 1273 12 Teaphanerys XII
1273 1290 17 Teaphanerys XIII
1290 1305 15 Cyrmalis III
1305 1319 14 Cémaldir XIX
1319 1326 7 Néphuntes III
1326 1337 11 Cémaldir XX
1337 Teaphanerys XIV
User avatar
ylu
Niv 7 - Chasseur de fantômes
Niv 7 - Chasseur de fantômes
Posts: 146
Joined: Tue Sep 02, 2014 4:50 pm
Location: Ligny-en-barrois, France

Re: L’Hôtel des Messagers de Celithal

Post by ylu »

Suite à la parution de la "timeline" de Laelith sur le site (http://www.aidedd.org/univers/laelith/histoire/), il va falloir que je revois ma séquence des rois dieux entre 1250 et l'actuel car j'avais en tête que l'époque actuelle se situait vers 1350, dans la version publiée sur le site on a 140 ans de plus.
User avatar
blueace
Admin
Admin
Posts: 2365
Joined: Fri Feb 21, 2014 1:41 am
Location: Mexico City, Mexico

Re: L’Hôtel des Messagers de Celithal

Post by blueace »

ylu wrote:j'avais en tête que l'époque actuelle se situait vers 1350, dans la version publiée sur le site on a 140 ans de plus.
Tu as une très bonne mémoire. En effet c'était ca. Mais je me suis adapté a D&D 5 et à la timeline des RO.