Races d'un jeu vers D&D5

Forum pour demander des conseils : build de perso, roleplay, etc
(autodélestage > 6 ans)
User avatar
AnurenWaedor
Niv 8 - Désintégrateur de trolls
Niv 8 - Désintégrateur de trolls
Posts: 106
Joined: Tue Oct 19, 2021 6:17 pm
Location: Innsbruck, Austria

Re: Races d'un jeu vers D&D5

Post by AnurenWaedor »

Dire que "c'est de la m####", c'est ton opinion. De même que dire que les espèces jouables du Mordenkainen c'est de la "m####", de pouvoir jouer un construct (coucou Eberron) c'est stupide ou d'avoir permis aux espèces non-humaines d'avoir une classe c'est tout pourri. Chacun en a des différentes.

C'est vrai, le MJ a ses intentions et envies. Mais le reste du groupe aussi. Quand je dis que "Chaque univers (donc chaque table) décide de ce qui est possible ou pas dans le jeu.", c'est que c'est ensemble qu'on voit ce qui nous convient. Le "contrat social", ça n'a pas à être une relation de domination employeur-employé (on n'est pas ce genre de Dungeon Master). Ensemble, on décide si on joue dans Faerun, à Ravenloft, dans un univers custom avec telles ou telles particularités, etc. Et ensemble, on voit si ce cadre nous convient ou si on n'a pas envie d'y jouer.

Bien sûr, une fois qu'on a décidé ensemble de ce qu'on avait envie de jouer/de permettre, on a établi le cadre dont tu parles. Mais tant que les règles - espérons-le à peu près mécaniquement équilibrées - permettent de motoriser ce cadre (fusse-t-il plein d'elfes avec des classes ou des loxodons-svirneblins), je ne vois pas le problème. Une fois de plus, il est facile de dire "le cadre établi, c'est ça, et non, un orc barbare n'y colle pas, parce que dans cette univers, les orcs passent leur enfance à apprendre à contrôler leurs pulsions et sont extrêmement éduqués". Les règles me permettent de le simuler, mais dans l'univers dans lequel on joue, ça n'est pas cohérent. Et plus les règles ouvrent les possibilités, plus le jeu peut convenir à des cadres différents (D&D, c'est un système de règles).

Mon point, c'est que chercher une justification aux possibilités d''hybridation entre espèces pour restreindre les règles, c'est vain parce que ça dépendra de ce qu'à envie chaque table. On peut très bien inventer une justification au fait que c'est possible comme au fait que ça ne l'est pas. Et ça n'est pas parce qu'un concept n'existe pas dans une oeuvre connue que ça n'est pas bien ou pas désirable. S'ouvrir aux idées parfois farfelues, c'est un bon moyen de raconter de nouvelles histoires et d'imaginer de nouveaux mondes.

Et quand quelqu'un vient avec un concept qui ne nous convient pas, lui dire "désolé mais pas à cette table", est-ce si dur ?
User avatar
Orian
Niv 9 - Hypnotiseur de méduses
Niv 9 - Hypnotiseur de méduses
Posts: 180
Joined: Mon Sep 01, 2014 6:30 pm

Re: Races d'un jeu vers D&D5

Post by Orian »

AnurenWaedor wrote: Fri Mar 15, 2024 11:14 am l'argument de l'hybridation biologique dans un monde où il y a des gros lézards de plusieurs tonnes qui volent et crachent du feu/foudre/glace/acide et qu'on peut arrêter le temps d'un mot, il me semble un peu faible :ouf: .
Ouais, n'empêche qu'en attendant ton dragon magique... ce qui sort de ses oeufs ce sont des dragons pas des écureuils ou des surprises kinder, alors pour une créature magique, je trouve qu'il est terriblement banal et conforme à la biologie. Pas ouf ton argument.
User avatar
AnurenWaedor
Niv 8 - Désintégrateur de trolls
Niv 8 - Désintégrateur de trolls
Posts: 106
Joined: Tue Oct 19, 2021 6:17 pm
Location: Innsbruck, Austria

Re: Races d'un jeu vers D&D5

Post by AnurenWaedor »

Orian wrote: Fri Mar 15, 2024 7:41 pm
AnurenWaedor wrote: Fri Mar 15, 2024 11:14 am l'argument de l'hybridation biologique dans un monde où il y a des gros lézards de plusieurs tonnes qui volent et crachent du feu/foudre/glace/acide et qu'on peut arrêter le temps d'un mot, il me semble un peu faible :ouf: .
Ouais, n'empêche qu'en attendant ton dragon magique... ce qui sort de ses oeufs ce sont des dragons pas des écureuils ou des surprises kinder, alors pour une créature magique, je trouve qu'il est terriblement banal et conforme à la biologie. Pas ouf ton argument.
J'ai fait un effort pour développer mon propos, fais-en peut-être un pour lire après le smiley.
User avatar
vykiath
Niv 16 - Tueur de balors
Niv 16 - Tueur de balors
Posts: 1573
Joined: Thu Jul 17, 2014 11:25 am

Re: Races d'un jeu vers D&D5

Post by vykiath »

AnurenWaedor wrote: Fri Mar 15, 2024 7:31 pmC'est vrai, le MJ a ses intentions et envies. Mais le reste du groupe aussi.
Je comprends l'idée , mais le fait est que la plupart du temps (d'expérience), les joueurs ne sont pas à ce point investis dans la participation à la création du cadre.

C'est pas tant que le MJ cherche à accaparer ce choix et se le réserver comme un dieu jaloux, mais de fait, c'est souvent au MJ qu'incombe ce choix du cadre.
Soit parcequ'il achète/choisi une campagne écrite (qui a donc un cadre donné prédéterminé), soit parcequ'il la crée lui même sans que les joueurs ne souhaitent faire partie du processus de création.


Lorsqu'une campagne ou un setting cherche à avoir une identité propre, il lui faut un lot de contraintes qui accompagne le lore, qui structure l'univers selon certains thèmes/standards/limites.
Autant dans starwars, avoir un extraterrestre mi poulpe mi humain et re mi ours derrière , ça choque pas
Autant dans Rokugan, jouer un gobelin-rhinocéros-illithid va poser problème tant le cadre est humanocentré à l'extrême
Alors biensur on peut poser ses propres jalons parmi les possibilités des règles, mais si ce système multirace devient la règle par défaut, implicitement on va se retrouver avec des univers par défaut qui n'ont plus rien à voir avec les univers D&D qui ont été les standards ces 50 dernières années.
On peut être pour , on peut être contre , mais ça marque une rupture relativement profonde et significative entre le "avant" et le "après"
User avatar
Fictifs
Niv 6 - Défonceur de minotaures
Niv 6 - Défonceur de minotaures
Posts: 48
Joined: Sun Mar 23, 2014 7:51 pm
Location: Montréal, Canada

Re: Races d'un jeu vers D&D5

Post by Fictifs »

...Mais le reste du groupe

Imagine que j'offre un souper (jeu de rôle) au restaurant (boutique de jeux) c'est moi qui paye. J'averti chacun que le repas sera dans tel restaurant ... Mais une fois, sur place un décide que du homard c'est dans son envie mais ce restaurant ne servent pas de homard. Je vais tu changer de resto car un veut manger autre chose. Ce serais de ma faute d'avoir pas deviné que celui-ci voulait autre chose.

Va pas me dire que j'aurais du faire une rencontre avant de choisi le restaurant ... Son idée de homard , il l'a eu sur place , tout ce qu'il nous avez dit avant n'a rien servi.

Dans une convention, je leur dispose les fiches des aventuriers prétirés pour cette aventure, un se trouve avec un roublard , pas question qu'il joue ça . Je ne vais pas lui faire un aventurier a son goût. J'ai juste 2 ou 4 hrs pour faire jouer cette aventure.

Puis la liberté créative, c'est quoi dans le fond, quand le joueur cherche juste a faire le plus points de dommages en une attaque.
Quand son personnage est juste une copie d'un héros qu'il a vu dans un autre média.

Offrir encore plus de combinaisons pour le joueur, c'est aussi bon que de publier une autre série de cartes de Magic l'assembléepour faire ton paquet.

Va finir par avoir juste des cartes de pouvoirs que tu choisiras pour faire ton aventurier.
User avatar
AnurenWaedor
Niv 8 - Désintégrateur de trolls
Niv 8 - Désintégrateur de trolls
Posts: 106
Joined: Tue Oct 19, 2021 6:17 pm
Location: Innsbruck, Austria

Re: Races d'un jeu vers D&D5

Post by AnurenWaedor »

vykiath wrote: Fri Mar 15, 2024 10:14 pm ...
C'est pas tant que le MJ cherche à accaparer ce choix et se le réserver comme un dieu jaloux, mais de fait, c'est souvent au MJ qu'incombe ce choix du cadre.
Soit parcequ'il achète/choisi une campagne écrite (qui a donc un cadre donné prédéterminé), soit parcequ'il la crée lui même sans que les joueurs ne souhaitent faire partie du processus de création.
Je suis d'accord que me MJ a une grosse partie de la préparation, je dis juste qu'en parler avant de commencer avec sa table, ça peut être intéressant en termes d'idées et éviter les déceptions après.
vykiath wrote: Fri Mar 15, 2024 10:14 pm Lorsqu'une campagne ou un setting cherche à avoir une identité propre, il lui faut un lot de contraintes qui accompagne le lore, qui structure l'univers selon certains thèmes/standards/limites.
Autant dans starwars, avoir un extraterrestre mi poulpe mi humain et re mi ours derrière , ça choque pas
Autant dans Rokugan, jouer un gobelin-rhinocéros-illithid va poser problème tant le cadre est humanocentré à l'extrême
Alors biensur on peut poser ses propres jalons parmi les possibilités des règles, mais si ce système multirace devient la règle par défaut, implicitement on va se retrouver avec des univers par défaut qui n'ont plus rien à voir avec les univers D&D qui ont été les standards ces 50 dernières années.
On peut être pour , on peut être contre , mais ça marque une rupture relativement profonde et significative entre le "avant" et le "après"
Je suis d'accord à propos des contraintes. Mais de mon point de vue, ça ne fera pas disparaître les univers précédents, mais ça en fera apparaître de nouveaux, différents - qui plairont ou pas, libre à chacun de jouer dans celui qu'il souhaite.
Fictifs wrote: Sat Mar 16, 2024 1:09 am ...
Imagine que j'offre un souper (jeu de rôle) au restaurant (boutique de jeux) c'est moi qui paye. J'averti chacun que le repas sera dans tel restaurant ... Mais une fois, sur place un décide que du homard c'est dans son envie mais ce restaurant ne servent pas de homard. Je vais tu changer de resto car un veut manger autre chose. Ce serais de ma faute d'avoir pas deviné que celui-ci voulait autre chose.

Va pas me dire que j'aurais du faire une rencontre avant de choisi le restaurant ... Son idée de homard , il l'a eu sur place , tout ce qu'il nous avez dit avant n'a rien servi.

Dans une convention, je leur dispose les fiches des aventuriers prétirés pour cette aventure, un se trouve avec un roublard , pas question qu'il joue ça . Je ne vais pas lui faire un aventurier a son goût. J'ai juste 2 ou 4 hrs pour faire jouer cette aventure.
Alors si j'offre le dîner à mes amis, je leur demande s'ils ont des contraintes alimentaires (et peut-être des envies) avant de choisir le resto, mais je nous pense assez adultes pour nous tenir au choix final.

J'ai l'impression qu'on ne parle pas des mêmes contextes de jeu. Sur une convention, dans un magasin où le temps est limité, c'est normal d'avoir des pré-tirés et aux joueur-euses d'accepter ça (perso je prévoie plus de perso que de joueuses histoire d'avoir un minimum de choix). Je ne vois pas de problème à leur dire non, ou à donner des conditions de création si les PJs apportent leur perso. Dans une campagne, je pense qu'on peut s'ouvrir un peu plus à des idées atypiques, et dire non s'il n'y a pas d'autre profondeur que de combiner des capacités optimisées.
Fictifs wrote: Sat Mar 16, 2024 1:09 am Puis la liberté créative, c'est quoi dans le fond, quand le joueur cherche juste a faire le plus points de dommages en une attaque.
Quand son personnage est juste une copie d'un héros qu'il a vu dans un autre média.

Offrir encore plus de combinaisons pour le joueur, c'est aussi bon que de publier une autre série de cartes de Magic l'assembléepour faire ton paquet.

Va finir par avoir juste des cartes de pouvoirs que tu choisiras pour faire ton aventurier.
Je ne vois pas de mal à s'inspirer d'un concept de perso existant si ça fait plaisir au joueur. Une fois de plus, tant que ça convient à tout le monde et que le joueur n'obtient rien de plus que les autres. Je trouve intéressant de se demander comment tel personnage de fiction se retranscrirait dans les règles de DnD.
Et il n'y a pas besoin d'aller chercher loin dans le contenu additionnel pour créer des persos bourrins : le Clerc de la Guerre Humain (don) est possible avec le PHB. Si les PJs ont des persos bien costaud, très bien, la MJ peut augmenter la difficulté des rencontres.
Magic est un jeu compétitif, donc on ne change pas les règles par souci d'égalité. Le JdR est un jeu coopératif où tout le monde (MJ et PJ) devrait s'amuser, et changer/ignorer les règles fait partie du principe, tant qu'il y a discussion et que la décision convient à tout le monde (sous réserve de revenir dessus si l'expérience montre que la décision est mauvaise).

Je précise que j'expose mon point de vue sur pourquoi ouvrir les possibilités sur les règles est une bonne chose. Comme je l'ai dit, mon opinion ne vaut pas plus ou pas moins que la vôtre. Si on n'est pas d'accord, ça n'est pas grave, chacun joue comme il le veut :) .
User avatar
Fictifs
Niv 6 - Défonceur de minotaures
Niv 6 - Défonceur de minotaures
Posts: 48
Joined: Sun Mar 23, 2014 7:51 pm
Location: Montréal, Canada

Re: Races d'un jeu vers D&D5

Post by Fictifs »

Nous discutons,
je tente d'expliquer pourquoi selon mon opinion la multitude de races n'est pas souhaitable.

Je pense à Star Wars qui avait publier un manuel avec les extraterrestres jouables, pourtant pas compliqué ce jeu de rôle avec les D6, combien de temps nous avons perdu autour de la table car un se magasine son personnage. Ma conjointe ne prend pas autant de temps pour se choisir une robe.

J'ai compris que tu fais la négociation avec chacun avant de jouer. Tant mieux, j'aimerais que cela soit si facile.

Je t'explique que j'ai des situations de jeux de rôle ou je ne peu pas m'assoir avec mes joueurs et leur demander a chacun tu vas jouer quel race.
Surtout si au milieu du jeu , il décide que sa race ne lui convient pu. Il veut changer de classe ou il fait apparaître un marchand d'armes pour changer son épée en arc.
User avatar
Leif
Niv 18 - Démembreur de krakens
Niv 18 - Démembreur de krakens
Posts: 3004
Joined: Tue May 06, 2014 10:47 pm
Location: Ille-et-Vilaine

Re: Races d'un jeu vers D&D5

Post by Leif »

Je n'ai jamais vu de paladin 1/2 elfe avant qu'il ait un bonus de charisme, jamais vu non plus de moine elfe des bois (aberration ultime) avant que la 5ème édition ne lui donne un bonus en dex et en sag... Lorsqu'un joueur veux faire un Aarakocra, ce n'est pas pour avoir un bec et faire croa, croa à longueur de partie, c'est pour avoir l'avantage de voler !
Donc, pas d'hypocrisie ou d’angélisme par rapport à ce sujet récurent : "la liberté créatrice"... ben voyons ! :eyes:

L'auteur et/ou le meneur de jeu fixe un cadre, la liberté s'exerce à l'intérieur du cadre. Lorsque dans ce cadre (scénar/campagne/monde) il n'y a pas de sabre laser... et ben il n'y en a pas, le joueur doit trouver une autre arme ! La cantina de Mos Eisley ne se trouve pas dans un village Nelwyn !
User avatar
Zabowar
Niv 8 - Désintégrateur de trolls
Niv 8 - Désintégrateur de trolls
Posts: 107
Joined: Fri Sep 02, 2022 12:23 pm
Location: France

Re: Races d'un jeu vers D&D5

Post by Zabowar »

Je sais plus si c'est dans ce forum là qu'on le disait (et au pire ça fait toujours une piqure de rappel), mais il est force de constater que avant de jouer des personnages avec des histoires qui leurs sont propres, un joueur va créer un build un minimum puissant qu'il aura plaisir à jouer. A part si un joueur veut faire un build de perso spécifique (d'ailleurs souvent avec beaucoup de multiclassage) un joueur ne créera (presque) jamais un demi-orc moine. Les joueurs ne jouent des gobelours (presque) que pour le dé de dégâts supplémentaire.
User avatar
Zzabur
Niv 11 - Exterminateur de géants
Niv 11 - Exterminateur de géants
Posts: 328
Joined: Fri Jun 05, 2020 6:22 am

Re: Races d'un jeu vers D&D5

Post by Zzabur »

Leif wrote: Sat Mar 16, 2024 3:11 pm Je n'ai jamais vu de paladin 1/2 elfe avant qu'il ait un bonus de charisme, jamais vu non plus de moine elfe des bois (aberration ultime) avant que la 5ème édition ne lui donne un bonus en dex et en sag... Lorsqu'un joueur veux faire un Aarakocra, ce n'est pas pour avoir un bec et faire croa, croa à longueur de partie, c'est pour avoir l'avantage de voler !
Donc, pas d'hypocrisie ou d’angélisme par rapport à ce sujet récurent : "la liberté créatrice"... ben voyons ! :eyes:

L'auteur et/ou le meneur de jeu fixe un cadre, la liberté s'exerce à l'intérieur du cadre. Lorsque dans ce cadre (scénar/campagne/monde) il n'y a pas de sabre laser... et ben il n'y en a pas, le joueur doit trouver une autre arme ! La cantina de Mos Eisley ne se trouve pas dans un village Nelwyn !
Amen !
User avatar
Fictifs
Niv 6 - Défonceur de minotaures
Niv 6 - Défonceur de minotaures
Posts: 48
Joined: Sun Mar 23, 2014 7:51 pm
Location: Montréal, Canada

Re: Races d'un jeu vers D&D5

Post by Fictifs »

Pour ma part, D&D5 aura beau publié un livre de toute les races et les métis disponibles pour les joueurs. ( la dernière fois que j'ai compter, c'était 60 races ).

Si je m'engage à offrir du D&D5 dans le monde fantastique spécifique comme "Games of Throne".
Pas question que tu viens jouer avec ton Panda Moine guerrier Draconique. Je ne te ferais pas de nouilles asiatique juste pour toi.

Ah! ces joueurs avec leur création ...
J'avais proposé une aventure Star Trek rpg, pas parce que tu as ton personnage de D&D5 qu'il s'adapte à tout les jeux de rôle. Non, ton clone de Lego las , ce n'est pas un archer Vulcain. Ah! tu as pris celui-la car il était déjà fait comme ça, tu t'évite d'en faire un pour l'aventure. Puis tu l'aime ton Lego avec sa capacité de tirer deux flèches par attaque. Dommage nous trois, avons des Klingons, et nous détestons les Romuliens. ;-)

Je vous envie d'avoir que des joueurs respectueux du contexte et qui ne sont pas de Gros Bill.
User avatar
Fictifs
Niv 6 - Défonceur de minotaures
Niv 6 - Défonceur de minotaures
Posts: 48
Joined: Sun Mar 23, 2014 7:51 pm
Location: Montréal, Canada

Re: Races d'un jeu vers D&D5

Post by Fictifs »

En plus avec les générateurs d'images par Intell.Artifi.
Tu imagine les races que ces joueurs vont mettre sur la table
Juste un exemple :
https://scontent.fymq2-1.fna.fbcdn.net/ ... e=65FAA5C3